vasella

  • Et hop ! Vasella ! Plus haut qu'Economie Suisse !

    Imprimer

    Prends l'oseille et tire-toi...

    En mai prochain, le président de Novartis, Daniel Vasella, quittera sa présidence. Douloureuse séparation, qui lui vaut un joli pot d'adieu : 72 millions de francs (12 millions par an pendant six ans), en échange de la promesse de ne pas travailler pour la concurrence. Il paraît que le pognon attend son heureux bénéficiaire sur un compte ouvert il y a déjà deux ans, en un temps où ne parlait encore pas beaucoup de l'initiative Minder contre les rémunérations abusives... mais tombant quinze jours avant le vote sur l'initiative, l'information a consterné les opposants de droite au texte de Minder.  D'autant que, contrairement à l'initiative, le contre-projet indirect lancé par la droite n'interdirait nullement le genre de cadeaux dont Vasella vient de bénéficier...

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Economie, Politique 2 commentaires