ukraine

  • L'Ukraine, la Crimée, Poutine, tout ça...

    Imprimer

    « Ce qui est, est, le reste, faut voir »

    On ne vous avait pas encore gratifiés de nos états d'âme sur l'Ukraine, la Crimée, la Russie ? Coupable négligence, quand en bons militants informés de tout et ayant un avis sur tout, nous serions tenus, forcément, de prendre parti. Parti pour qui, au nom de quoi ? Pour les manifestants de Maïden ou ceux de Sébastopol ? Pour l'intangibilité des frontières ou le droit des peuples à l'autodétermination ? pour les oligarques du clan A ou ceux du clan B ? La théorie du complot néo-libéral euro-américain ou celle du complot slavo-post-stalinien ? Dans un doute qu'on cultive, on a toujours la ressource de retrouver nos fondamentaux, et notre gourou, Gastong le Dugong, de nous rappeler cette forte, essentielle et définitive sentence de l'incontournable Jean-Baptiste Botul : « Ce qui est, est, le reste, faut voir ». Ce qui est, c'est une révolution en Ukraine. Une révolution, pas un complot. Le reste, c'est que qu'elle réveille, qu'elle soulève, qu'elle ramène à la surface : fascistes ukrainiens, staliniens russes, arrière-pensées stratégiques et intérêts économiques mêlés... et l'héritage de l'histoire, irrépudiable..

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Europe, Solidarité 4 commentaires
  • L'Eurofoot débute dans deux jours en Pologne et en Ukraine : Du pain, des jeux, des prisons

    Imprimer

    Hier soir, au Conseil Municipal de la Ville de Genève, une majorité a refusé de traiter avant l'ouverture de l'Eurofoot, vendredi, une résolution socialiste exprimant, en termes pourtant mesurés, la distance que peut prendre une ville comme Genève avec l'état des libertés politiques dans l'un des deux pays organisateurs de la grande fête du ballon rond : l'Ukraine. Elle ne mangeait pourtant pas de pain, ni d'ailleurs de jeux, la résolution : elle demandait simplement que les retransmissions des matches se déroulant en Ukraine, sur écran géant à Genève soient complétées d'un avertissement du genre: « le match que vous regardez se déroule dans un pays ne respectant pas les libertés démocratiques ». Ben non : apparemment, dire l'évidence, ce serait déjà trop dire en pleine footerie européenne.


    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Sports 3 commentaires