tziganes

  • Réouverture électorale de la chasse aux Rroms

    Imprimer

    Faute de shtetl...

    Il ne fait pas bon être Rrom en nos villes en période d'élections. A Genève, le MCG veut leur fermer l'abri de nuit des Vollandes et à Lausanne les radelibes veulent interdire la « mendicité par métier », ce qui devrait fort inquiéter nombre de commerçants et de clubs sportifs du cru. Les Rroms, en tout cas, auraient parfaitement raison de s'en contrefoutre, n'était le harcèlement policier dont ils sont victimes, et l'exploitation politique dont ils font l'objet. L'antisémisme traditionnel (l'antijudaïsme) ne fait plus recette (sans avoir disparu pour autant) ? Qu'importe : la tripe est encore féconde, on trouvera, et on a trouvé, d'autres boucs émissaires. Le pogrom change de cible, se fait doucereux, légal, hygiéniste, mais c'est toujours un pogrom. On ne brûle plus les shtetls (il n'y en a plus à brûler) -on appelle la télé pour se faire filmer devant le débarras des campements roms. On progresse, quoi.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Genève 3 commentaires
  • Journée internationale des Rroms : une verbeuse indifférence

    Imprimer

    Vous en êtes-vous aperçus, en avez-vous ewntendu parler ? jeudi dernier, 8 avril, c'était la « Journée internationale des Rroms ». Une journée pour douze millions de Manouches, de Tziganes, de Gitans, de Romanichels, de Bohémiens -bref, une journée pour Esmeralda et ses frères. Et ce jour là, à Cordoue, s'ouvrait un « sommet européen », le deuxième du genre, consacré aux Rroms européens. Un sommet bidon, réunissant des seconds couteaux accouchant d'une déclaration creuse, ne contenant aucun engagement concret. Fallait-il seulement s'attendre à autre chose qu'à cette indifférence verbeuse ? Simple curiosité : à Genève, où la Ville et le canton semblent mener deux politiques diamétralement opposées à l'égard des Rroms, la première s'attachant à les héberger, le second à les pourchasser, combien de Rroms ont été interpellés, amendés, rackettés, ce jeudi 8 avril, « journée internationale des Rroms » ? Pour eux, sans doute, une journée comme toutes les autres, à Genève comme ailleurs...

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Solidarité 7 commentaires
  • La mendiante et le businessman (fable genevoise)

    Imprimer

    La chasse aux Rroms entravée ?


    Une mendiante roumaine, disposant d'un passeport, d'une carte d'identité et d'un domicile légal, avait été condamnée à dix jours de prison pour n'avoir pas répondu dans les délais à une notification d'amende (pour mendicité) parue dans la " Feuille d'Avis Officielle " genevoise, publication certes remarquable mais dont la Roumaine, par ailleurs analphabète, ignorait l'existence. Le Tribunal d'application des peines et mesures (Tapem)  constatant que la mendiante avait un domicile en Roumanie, c'est-à-dire dans l'Union Européenne, et que la notification aurait dû, selon la loi, lui être communiquée à cette adresse,  avait remis la mendiante en liberté, après qu'elle ait tout de même passé six jours en prison. Pas content de se voir désavoué, le Parquet avait fait appel, en expliquant que les Rroms vivant souvent de manière itinérante, on pouvait les considérer comme des SDF… A quoi la défense de la Roumaine avait répliqué que dans ces conditions, " tout businessman doit également être considéré comme SDF ". Pour le procureur (ou son substitut), peu importent la réalité des situations et la lettre de la loi, il faut faire un exemple. A n'importe quel prix : " c'est un cas test car beaucoup de procédures sont en attente de la décision ". Manière de dire au Tribunal : ne respectez pas trop le droit, ça entraverait la chasse aux mendiants rroms à laquelle nous nous livrons depuis que la droite genevoise l'a ouverte.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Genève 1 commentaire