tva

  • Renflouage de l'AI par la TVA : Rafistoler, et après ?

    Imprimer

    " Amis, retournons sur la brèche une fois encore, ou colmatons les murs de nos Anglais morts " : Couchepin a appelé Shakespeare (et Richard V) à son secours pour plaider en faveur d'une hausse temporaire de la TVA afin de renflouer l'Assurance invalidité. Pour le Conseiller fédéral, le vote du 27 septembre sera essentiel : " de son issue dépend la santé financière de l'AI et de l'AVS", et si ce vote est perdu, il n'y a pas d'alternative, sinon une réduction des rentes ". Pas d'alternative, vraiment ? Ou plutôt : pas d'alternative acceptable pour la majorité de droite ? En attendant, on votera " oui " le 27 septembre. Ou " ouais ". Sans enthousiasme (la mesure proposée ne résout rien, et fait appel à un impôt injuste, la TVA, pour maintenir à flot une assurance sociale indispensable), mais sans hésitation, la droite de la droite politique et patronale appelant à voter " non " sans autre perspective que celle du naufrage de l'AI. On est d'accord : c'est une mauvaise raison. Mais c'en est au moins une.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Politique 1 commentaire