toilettes publiques

  • Faire employer par la Ville ceux qui travaillent pour la ville : Un bon (petit) pas

    Imprimer

    pas de victoire sans lutte.jpgNous en étions samedi, lors de la séance budgétaire du Conseil municipal de Genève à un quatrième débat sur l'internalisation du nettoyage des toilettes publiques. Nous étions, et restons, d'ailleurs prêts à en avoir un cinquième, un sixième, autant qu'il en faudra pour arriver à nos fins : faire employer par la Ville ceux qui travaillent pour la ville. Avec les décisions du Conseil municipal de samedi, un vrai processus d'internalisation du nettoyage des locaux de la Ville, et d'intégration des nettoyeuses et des nettoyeurs dans la fonction publique municipale, a été engagé. Il pourra se poursuivre par étape, en fonction des disponibilités financières de la commune et des échéances des contrats passés avec des entreprises privées de nettoyage. Samedi nous avons fait un pas. Un premier, un petit, mais un bon.

    Lire la suite