strauss-kahn

  • Les rendez-vous manqués de Dominique Strauss-Kahn

    Imprimer

    Le social-priapisme ne passera pas !

    Plus de 13 millions de téléspectateurs au début de l'émission, un million de plus à la fin, cinq millions de plus que Sarkozy en février dernier, dans une autre émission mais sur la même chaîne (celle où les huiles se font reluire) : Dominique Strauss-Kahn a « cartonné » sur TF1, dimanche soir. Les téléspectateurs sont venus voir la bête, entre numéro de contrition, protestations d'innocence et posture de réserviste de la politique.  « J'ai manqué mon rendez-vous avec les Français », a soupiré DSK, en parlant de l'effet de sa crise de priapisme sur sa candidature à la présidence de la République française. Tant pis pour lui, et tant mieux pour les Français.

    Lire la suite

  • A propos de Dominique Strauss-Kahn (et de ceux qui lui ressemblent)

    Imprimer


    Sex addict ? Power addict !

    Il paraît que Dominique Strauss-Kahn était un  « drogué du sexe», un   « sex addict ». Il était aussi un  « drogué du pouvoir », un  « power addict». Et cet homme qui était l'un des puissants de ce monde, sous nos yeux ne fut plus qu'une pauvre chose hagarde, blafarde, dans son costard de grand couturier réduit à l'apparence d'une fripe, muet entre deux flics paradant devant les caméras de télévision, muet encore devant un tribunal l'expédiant en prison, entre un dealer et un braqueur qui n'avaient ni l'un, ni l'autre les moyens d'offrir comme lui une caution d'un million de dollars pour ne pas être incarcéré.  Ces images à elles seules le carbonisent : coupable ou non, « DSK » est politiquement mort. Et pourtant, si la mise en scène policière et judiciaire de sa chute peut donner la nausée, on ne pleurera pas sur son sort, s'il s'est réellement rendu coupable de ce dont on l'accuse, et où le grotesque le dispute à l'odieux.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Politique 14 commentaires