revenu

  • Initiative populaire pour un « revenu de base inconditionnel » : c'est parti !

    Imprimer

    Le droit aux moyens de vivre

    Le texte de l'initiative populaire fédérale pour « un revenu de base inconditionnel » (autrement dit, pour un revenu égalitaire, individuel, accordé à tout résident sans autre condition que sa résidence, et couvrant ses besoins essentiels : le logement, la nourriture, les soins, les déplacements) est paru dans la Feuille fédérale. L'initiative est donc officiellement lancée. Et elle fait déjà débat à gauche, en particulier au sein du Parti socialiste (on peut écouter un petit débat entre camarades téléchargeable sur
    http://t.co/ZiXHAA64). Nous soutenons cette initiative et vous invitons à la soutenir.  Pour plus d'infos : http://bien-ch.ch/fr

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Politique 6 commentaires
  • On votera à Genève sur le salaire minimum

    Imprimer

    Un salaire, plutôt qu'une aumône

    Genevoises et Genevois pourront, malgré la majorité de droite du Grand Conseil, se prononcer sur l'initiative que solidaritéS a lancée et fait aboutir pour inscrire dans la Constitution cantonale le principe d'un salaire minimum : ce sont les juges du Tribunal fédéral, saisis d'un recours contre la décision du Grand Conseil, en juin 2009, d'invalider l'initiative, qui en ont ainsi décidé au nom du principe selon lequel toute initiative populaire doit être interprétée dans le sens le plus favorable à sa soumission au vote populaire, et qu'en l'absence de certitude sur sa non-conformité au droit supérieur, c'est le peuple qui doit décider de son sort. Quoique opposé lui aussi à l'initiative, le Conseil d'Etat avait d'ailleurs admis sa validité. On votera donc sur un principe, tout en sachant qu'il sera difficile à mettre en oeuvre, mais en étant convaincus que l'instauration d'un salaire minimum, également demandée par l'Union Syndicale Suisse et le Parti socialiste suisse, est le seul moyen de lutter contre la « pauvreté laborieuse » et, pour autant que le niveau d'un salaire minimum soit fixé suffisamment haut, d'éviter à des dizaines de milliers de « travailleurs pauvres » de devoir recourir à l'aide sociale parce que leur salaire, pour un travail à plein temps, ne leur permettent pas de vivre -quand d'autres se goinfrent de primes et de bonus.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Genève 5 commentaires
  • Salaire minimum : le gouvernement genevois n'en veut pas

    Imprimer

    Vivre de son travail ou de l'aide sociale ?
    On y a peu prêté attention, noyée qu'était cette position noyé dans le fatras habituel des lieux communs du " discours de Saint-Pierre ", mais le nouveau gouvernement genevois a pris position sur, c'est-à-dire contre, le salaire minimum et son président d'un an, le radical François Longchamp, a annoncé : contre les bas salaires et les bas revenus (merci tout de même de reconnaître qu'il y en a), " nous agirons non pas par l'introduction d'un salaire minimal, qui ne tiendrait pas compte des charges de chaque foyer, mais par des prestations complémentaires adaptées ", qui permettront aux employeurs de continuer à verser des salaires inférieurs au minimum social, l'Etat, charitable, se chargeant du complément -et donc de subventionner les employeurs versant des bas salaires. Et comme dans le même discours, le même président d'un an du même gouvernement a assuré que ses sept membres (socialiste et verts compris, donc) allaient respecter " la collégialité qui seule garantit la démocratie de concordance ", on risque bien de ne pas entendre de petite voix de gauche disant autre chose que ce que la droite a envie de faire entendre. Reste que si le discours de Saint-Frusquin évoque la question du salaire minimum, c'est bien que cette question est enfin clairement posée en Suisse, agenda politique à la clef. Et que c'est une bonne question. La preuve : elle fâche…

    Lire la suite

    Lien permanent 0 commentaire