pmgu

  • Ukraine : le lourd tribut social de la guerre

    Imprimer

    Capture d’écran 2022-06-21 021227.jpgSoutenir un peuple

    Depuis les premiers affrontements au Donbass, en 2014, le peuple ukrainien paie le prix social de la guerre. Et ce prix s'est encore élevé avec l’invasion russe, cette année. Et ce sont, comme toujours, les femmes qui le paient le plus lourdement : la militarisation de la société ukrainienne s'est accompagnée d'une hausse de la violence domestique, et la conjonction du coût de la guerre et des réformes "libérales" imposées par l'"Occident" a eu pour conséquence la baisse des dépenses sociales dans la santé, la formation, la prise en charge des enfants. Aujourd'hui, c'est une population appauvrie qui supporte le poids du conflit provoqué par la Russie. Mais il y a en Ukraine des forces qui ne se résignent pas : les syndicats qui combattent pour défendre les emplois, par exemple dans l'aciérie ArcelorMittal dont ils assurent le fonctionnement alors que la direction s'est réfugiée à l'étranger, et l'organisation Sotsialnyi Rukh, qui combat le démantèlement des droits sociaux et maintient vivant l'espoir d'une société ukrainienne plus juste. Le SOLIFONDS appelle à soutenir les syndicats et le mouvement social ukrainiens :
    SOLIFONDS, mail@solifonds.ch, www.solifonds.ch, PC 80-7761-7

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Solidarité 0 commentaire