parquet

  • Au menu de l'élection d'un nouveau Procureur Général genevois : Coquoz vain...

    Imprimer

    Voilà, c'est fait, le député PLR Olivier Jornot a été élu Procureur Général de Genève, au premier tour par 49 suffrages sur 99 présents, contre 39 suffrages pour son concurrent PDC, Christian Coquoz, et le hallebardier de service, l'udéciste Schifferli. Jornot a donc fait une voix de plus que le plein des voix de son camp (le PLR, et le MCG), et Coquoz trois voix de moins que le total des députés des partis qui officiellement le soutenaient, ce qui suggère non seulement que Jornot ait voté pour lui-même (et la règle prescrivant l'abstention quand l'objet soumis au vote comporte un intérêt personnel direct ? la règle, quelle règle ? où ça une règle ? Et pourquoi pas de l'élégance, pendant qu'on y est ?), mais aussi que son élection ait été facilitée par les états d'âmes de quelques députés PDC, Verts ou PS. Et par le vote des députés policiers (vive la séparation des pouvoirs. Mais après tout, c'est ça, l'autogestion, l'élection des chefs par la base, non ?). Reste que sortir d'un Zapelli par un Jornot, c'est ce qui s'appelle une glissade sur le Parquet. Même si c'est le parlement qui est ciré.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Genève 4 commentaires