ouverture des commerces

  • Prolongation des ouvertures des magasins : Une illusion politiquement utile, économiquement absurde, et socialement nuisible.

    Imprimer

    Capture d’écran 2021-05-05 010019.jpgLe 30 avril, la majorité de droite du Grand Conseil genevois a successivement refusé d'accorder une prime au personnel infirmier et une prime au personnel des EMS pour les remercier de leur engagement pendant le pic de la pandémie, puis, dans un vote droite contre gauche,  autorisé trois ouvertures dominicales des magasins de plus, et une heure d'ouverture en plus le samedi, ce qui profitera essentiellement aux grands magasins et aux chaînes, à commencer par Migros et Coop (les petits magasins pouvaient déjà, à quelques conditions, ouvrir le dimanche et rester ouvert plus longtemps les autres jours, ce qui leur offrait l'un des rares avantages concurrentiels face aux grandes surfaces). Et tout cela sans maintenir la condition, posée en 2016 par le peuple, de la conclusion d'une convention collective de travail garantissant les droits des salariées et des salariés du commerce de détail. Le prétexte de cette rupture du "partenariat social" ? l'entrée en vigueur du salaire minimum. Lui aussi accepté par le peuple. Le parlement genevois a choisi son camp -et ce n'est évidemment pas celui du personnel de la vente. Ce n'est même pas celui de la clientèle. Ni celui du respect d'un vote populaire. Ce n'est même pas celui de la raison : c'est aussi cultiver l'illusion, ou la nourrir intentionnellement, que si les consommateurs genevois s'en vont consommer en France, c'est parce que les magasins de Genève ferment plus tôt que ceux de France, alors que c'est seulement parce que les prix y sont plus bas.D'ailleurs, le même Grand Conseil qui a prolongé l'opuverture des magasins le samedi et l'a autorisée trois dimanches de lus par a abandonné l'ouverture prolongée (jusqu'à 21 heures) du jeudi soir, parce que seuls trois pelés et deux tondus en profitaient, qui ne faisaient-ils d'ailleurs que se rendre plus tard dans un magasin où ils se seraient rendus plus tôt s'il avait fermé plus tôt.  Avec la prolongation des ouvertures des magasins la droite cultive une illusion, sans même y croire, juste pour que sa clientèle la partage. Une illusion politiquement utile, économique absurde, et socialement nuisible.

    Lire la suite