otan

  • Libye : passons aux choses sérieuses...

    Imprimer

    Kadhafin de partie, ouverture d'un souk pétrolier

    Kadhafi est tombé, parce qu'en face de lui ne s'était pas seulement dressé son peuple, mais aussi l'OTAN, et que si son armée faisait, comme l'armée syrienne face au peuple syrien, le poids face à un peuple désarmé, elle ne pesait guère face à la seule alliance militaire transcontinentale encore existante.  « L'avenir de la Libye est entre les mains de son peuple », a claironné Barack Obama -mais des mains guidées par d'autres : la rebellion libyenne n'est pas ce que furent les révoltes qui vainquirent sans aucune aide extérieure les régimes au pouvoir en Tunisie et en Egypte. Le Conseil National de transition a promis des élections au printemps prochain, mais avant cela, c'est de choses plus importantes qu'on va le sommer de s'occuper : du pétrole, et des migrants. Il y avait un million et demi de travailleurs étrangers en Libye, au début de l'année : où sont-ils, maintenant ?

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Monde 1 commentaire