manor

  • Droits syndicaux : Manor impose un périmètre d'interdiction

    Imprimer

    Marisa Pralong, vendeuse chez Manor, à Genève, a été licenciée à la mi-février dernier. Militante syndicale, représentante des employés dans la commission paritaire du commerce de détail de Genève, c'est son engagement syndical qu'elle paie de son emploi. Marisa Pralong et Unia travaillaient à la constitution d'une commission du personnel de Manor lorsque la militante a été licenciée, en février, au prétexte d'un entretien accordé l'année précédente à la " Tribune de Genève ". Marisa Pralong a défendu les droits de ses collègues. Elle a fait son travail de militante syndicale. Et c'est pour l'avoir fait qu'elle a été licenciée. Et c'est pour les empêcher de faire leur travail que Manor a appelé à la rescousse le Conseiller administratif Maudet, qui a interdit la tenue de stands syndicaux devant le grand magasin, au motif que ça perturbait la clientèle. Celle de Manor ou celle de Maudet ?

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Genève 13 commentaires