langues

  • La Suisse se mord les langues

    Imprimer

    languesDouillou schpik englschwiz
       
    Le PS (entre autres) est inquiet : Il a appelé la Confédération à intervenir (le Conseiller fédéral Alain Berset avait déjà évoqué une intervention de la Confédération contre l'abandon de l'enseignement du français à l'école primaire) pour empêcher que des cantons renoncent à l'enseignement, dans le cadre de la scolarité obligatoire, d'une deuxième langue nationale, et va proposer une modification de la loi sur les langues afin d'y ancrer l'apprentissage des langues nationales à l'école primaire :  ce à quoi il appelle ainsi à répondre, c'est à l'offensive lancée en Suisse alémanique contre l'enseignement du français. Le parlement Thurgovien a accepté une motion de l'UDC demandant la suppression de l'enseignement du français à l'école primaire. Nidwald suit.  Paradoxalement, c'est le parti qui a accoutumé de célébrer avec le plus de trémolos dans la youtze patriotique l'"unité nationale" et l'"identité suisse" qui est à la pointe dans l'offensive contre l'enseignement du français, pour y substituer celui de la langue actuelle du mondialisme, l'anglais (ou ce à quoi ce mondialisme le réduit).

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Culture, école, Politique, Suisse 1 commentaire