homophobie

  • Remontées de remugles homophobes avant le vote du 9 février

    Imprimer

    Coronavirus.jpgLe déconovirus sévit

    Il fallait s'y attendre et nous nous y attendions -sans pour autant nous y résigner : comme en d'autres occasions données par des scrutins nationaux se sont exprimées des détestations xénophobes, racistes, le scrutin de dimanche sur la fin de l'impunité des insultes homophobes suscite précisément l'expression hargneuse de l'homophobie. Le scrutin libère une homophobie sortie du même tonneau que le racisme. Derniers feux avant que le projet d'étendre la loi antiracisme à l'homophobie soit accepté ? On sait bien que le bas ventre restera fécond d'où nous sourd cette merde. Une raison de plus de voter "oui" (si ce n'est déjà fait), même en sachant que ce "oui" et cette loi ne feront que dire que désormais, la société dans laquelle couinent les homophobes n'accepte plus qu'ils sévissent publiquement -qu'ils le fassent entre eux, chez eux, cela les regarde. Qu'ils le fassent dans la presse et sur les rézosocios, cela regarde tout le monde. Comme contenir un virus qui nous viendrait de Chine regarde tout le monde.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : moeurs, Suisse, votations 7 commentaires
  • Refuser l'homophobie, comme le racisme

    Imprimer

    badge homophobie.jpgLa haine, une opinion ?


    Le Conseil d'Etat genevois a appelé à soutenir la proposition, soumise au peuple le 9 février et soutenue par le Parlement et le gouvernement fédéraux d'étendre la loi antiracisme à l'homophobie. Il explique qu'il ne s'agit nullement de restreindre la liberté d'expression, mais uniquement de réprimer les appels à la haine et à la violence à l'encontre des homos, bis et trans sexuel-le-s. Il rappelle que la Constitution genevoise (comme la zurichoise) interdit explicitement les discriminations fondées sur l'orientation sexuelle, mais ne peut faire respecter cette interdiction faute de disposition sanctionnant pénalement son irrespect. Le Recteur de l'Université, Yves Flückiger, résume : "le but de cette loi n'est pas d'interdire des opinions mais de permettre que les débats se fassent dans le respect de tout un chacun. La pasteure Caroline Costa y voit une protection "de toutes et tous", la présidente de la Commission fédérale contre le racisme, Martine Brunschwig Graf, précise : "l'incitation à la haine n'est pas l'expression d'une opinion".

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : moeurs, Suisse, votations 5 commentaires
  • 17 mai, Journée internationale contre l'homophobie : J'interAgis, ils bavent

    Imprimer

    17-mai-journee-mondiale-lutte-lhomophobie-l-lyeloe.jpegVendredi, c'est la journée internationale de lutte contre l'homophobie. Genève y prend sa part, en soutenant une campagne du mouvement «LGBT Youth Suisse» avec pour slogan : « J'interAgis », plaçant au centre de sa démarche non les 10 ou 15 % d'homosexuel-les, bisexuel-les ou transgenre, mais « le reste de la population » -les hétéros, donc. Des hétéros émancipés de l'homophobie. Car cette phobie fait bien d'autres victimes que l'intelligence de qui en souffre :  on compte deux à cinq fois plus de tentatives de suicides chez les jeunes homosexuel-les que chez les jeunes hétérosexuel-les... Lors des grandes manifestations en France contre le « mariage pour tous »,  il avait été écrit que «l'homosexualité existe chez 450 espèces animale, l'homophobie chez 2 : une espèce d'araignée qui vit en Equateur et des cons qui vivent au Moyen-Age ». Mais qui n'en bavent pas moins de nos jours, même dans des espaces politiques démocratiques.
    Des conseils municipaux genevois, par exemple.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Genève, Politique 0 commentaire