ecône

  • Fonds de tiroirs (2)

    Imprimer

    Les intégristes catholiques d'Ecône portent plainte contre le dessinateur Mix & Remix et contre la télévision romande, pour des caricatures illustrant, mais seulement sur le site internet de la télé, et qui en ont d'ailleurs été retirées,  une émission («Infrarouge») consacrée aux prêtres pédophiles et au célibat des prêtres. Pour les Ecônards, ces caricatures porteraient atteinte à la liberté de croyance et relèveraient de la discrimination religieuse  On ne voit pas en quoi, mais surtout, on est surpris de voir invoquer par des intégristes une liberté de croyance à laquelle ils dénient, explicitement et officiellement, toute légitimité, en affirmant qu'une seule croyance est acceptable, parce qu'elle est LA vérité révélée : la leur. On est tout aussi surpris de voir dénoncer par les mêmes écônards une discrimination religieuse à laquelle ils ont eux-mêmes appelé en soutenant l'interdiction des minarets. Quant à leur troisième accusation (« publication de matériel pornographique impliquant des actes d'ordre sexuel avec des enfants »), on leur conseillera de relire la Bible (même la vulgate), en attendant qu'ils exigent l'interdiction de la diffusion de cet ouvrage scandaleux où le sadisme le dispute au masochisme, le racisme au sexisme et la violence  à la pornographie. Non mais...

    La vente de produits électroniques dans des pays comme la Chine et l'Inde, mais aussi en Afrique ou en Amérique latine, devrait exploser dans les dix prochaines années, ce qui pourrait avoir de graves conséquences environnementales, a annoncé fin février le Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE) dans un rapport d'experts. La Chine est devenue le deuxième producteur de déchets électroniques au monde, derrière les Etats-Unis, avec 2,3 millions de tonnes par an et des procédures d'incinération inadéquates qui entraînent une pollution toxique importante. L'Inde, le Brésil, le Mexique et d'autres pays risquent également d'être confrontés à de graves conséquences environnementales et sanitaires  « si le recyclage est laissé aux aléas du secteur informel », ajoute le rapport. En Afrique du Sud et en Chine, le rapport prévoit une augmentation des déchets d'ordinateurs de 200 à 400% d'ici à 2020. En Inde, cette augmentation devrait atteindre 500%. La téléphonie mobile devrait quant à elle produire sept fois plus de déchets en 2020 qu'en 2007 en Chine, dix-huit fois plus en Inde.  En outre, la proportion de déchets de téléviseurs devrait doubler dans ces deux pays et celle des réfrigérateurs pourrait tripler en Inde. Décidément, les pauvres, ça fait des cochonneries.

    2010 a été proclamée  « année européenne contre la pauvreté ». CONTRE la pauvreté, pas DE la pauvreté. Parce que des années de la pauvreté, on en a en gros une centaine par siècle. En Suisse, le Conseil fédéral a publié au début du mois un rapport sur ses «stratégies de lutte» contre la pauvreté -mais ce rapport fait l'impasse sur l'une des caractéristiques de la pauvreté ici et maintenant : des dizaines de milliers de personnes travaillant à plein temps touchent un salaire si bas qu'elles se retrouvent, ou restent, sous le seuil de pauvreté matérielle (puisque ce n'est que de celle-là dont il est -à tort- question), et qu'elles doivent avoir recours pour survivre socialement à l'aide publique, ce qui transforme objectivement celle-ci en subventionnement des employeurs versant les bas salaires, puisque les caisses publiques sont appelées à combler la différence entre les salaires versés et les revenus nécessaire. Aveugle sur cette réalité, le Conseil fédéral est en outre hypocrite sur ce qui nous tient lieu en Suisse de sécurité sociale : il appelle à son «optimisation», mais passe son temps à proposer de le réduire en rabotant les droits aux prestations des assurances maladie, chômage, invalidité, vieillesse.... 2010, année européenne contre la pauvreté, ou année suisse contre les pauvres ?

    Lien permanent 0 commentaire
  • Fonds de tiroirs

    Imprimer

    C'est dimanche, on fait le ménage, on vide les tiroirs... quelques brèves, en vrac, et pas toujours très fraîches

    Lire la suite

  • Ratzinger ratiocine

    Imprimer

    Après avoir " recommunié " quatre évêques intégristes et avoir fait approuver l'excommunication d'une mère et d'une équipe médicale brésiliennes coupables d'avoir permis à une fille de neuf ans, violée et mise enceinte par son beau-père, d'interrompre sa grossesse, le pape s'est illustré par une nouvelle manifestation de son infaillibilité, en déclarant que l'usage du préservatif " aggravait le problème " du sida, " problème " ne pouvant être résolu selon lui que par la chasteté ou la fidélité. Surtout la fidélité au dogme. Où il se confirme que la non-assistance à millions de personnes en danger d'être infectées par le VIH n'est pas considérée par le Vatican comme une faute. 30 millions d'Africaines et d'Africains sont atteints du sida, deux millions et demi en sont morts en 2008, au moins autant en mourront en 2009.

    Lire la suite