couchepin

  • Succession Couchepin : Schwalhalter ou Burkwaller ?

    Imprimer


    Après deux mois et demi d'une précampagne qui n'a guère passionné les foules (un Suisse sur trois se fout de savoir qui va succéder à Couchepin, à en croire un sondage paru dans " l'Hebdo "), les libéraux-radicaux ont formé leur " ticket "(toc) pour l'élection du Conseil fédéral et désigné deux candidats pour un siège : un candidat pour attirer des voix de centre-gauche (Burkhalter), un candidat pour caresser l'UDC dans le sens du poil (Lüscher). Broulis et Brunschwig-Graf sont écartés, Pelli est prié de rester tranquille à sa présidence. Ce sont les suffrages des radicaux alémaniques, globalement plus à droite que les Romands, qui ont placé Lüscher sur le " ticket ", après que Pelli ait, pour faire bon poids, affirmé que l'âge des capitaines devait être un critère prépondérant. Résultat : 22 voix pour Lüscher et 13 pour MBG, au troisième tour. Ça a dû lui faire tout drôle, à MBG, d'être considérée comme trop à gauche...


    Lire la suite

  • Succession Couchepin au Conseil fédéral : Départ de la course au sac (de nœuds)

    Imprimer


    Il s'avère donc qu'en Suisse, en 2009, le paroxysme de l'utopie politique serait de remplacer au Conseil fédéral un radical par un démo-chrétien ou un Valaisan par une Genevoise. Exaltant… Encore que dans la floraison pré-estivale de prétendants et prétendantes plus ou moins crédibles à l'apparente gouvernance de l'Helvétie une candidature puisse avoir quelque intérêt : celle du crypto-UDC genevois Christian Luscher, qui fait mine de se tâter mais que l'envie de faire un petit tour de piste médiatique démange visiblement. Cette candidature mérite en effet le plein et actif soutien de la partie de la gauche qui n'a pas abandonné toute ambition de changement profond (pour pas dire " radical ") des institutions politiques. Un type qui a été capable de vendre le FC Servette à Marc Roger et de lancer la police genevoise à l'assaut de quelques dizaines de vieilles mendiantes rroms ne peut en effet qu'être un allié objectif de ceux qui n'attendent rien du Conseil fédéral, quelque soit sa composition.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Politique 1 commentaire