charottons

  • Métèques humains et légumes indigènes

    Imprimer

    Métèques humains et légumes indigènes

    Il faut bien l'avouer : si on n'avait pas des copains planteurs de cardons, des camarades récolteurs de carottes, des parents grignoteurs des légumes des Charottons, on se serait bien, à gauche, contrefoutu du sort tragique de ces 58 hectares de la plaine de l'Aire, qu'on nous propose de déclasser, et sur le déclassement desquels on vote dimanche prochain. 58 hectares, dans une zone déjà partiellement urbanisée, coincée entre l'autoroute de contournement et la route de base qui depuis vingt ans arrosent les légumes des Cherpines de leurs effluves d'essences et de leurs particules de pneus. Il ne manquait guère qu'un argument dans la campagne pour la préservation de cette zone agricole : l'argument xénophobe. Il n'a pas manqué longtemps, et il est venu de là où il devait venir. Nous le voilà donc servi par l'UDC (entre autres) : la crise du logement est due à l'immigration, si on bloque l'immigration, y'a plus de crise du logement, et plus besoin de construire des logements, et plus besoin de toucher à la zone agricole. Si on bloque les naissances aussi, notez bien...

    Lire la suite