armement

  • Initiative contre le financement des producteurs de matériel de guerre : 51 % de "oui", c'est trop peu..

    Imprimer

    financement des armes de guerre.jpgLe deuxième sondage Tamedia sur les intentions de vote lors du scrutin du 29 novembre donne toujours une majorité en faveur de l'initiative contre le financement des producteurs de matériel de guerre, avec 51 % d'intentions de la soutenir, et plus de 60 % de soutien chez les femmes. La gauche soutient massivement ce texte, la droite le rejette clairement, le centre est indécis (40 % de "oui" au PDC). Ce sondage ne présage nullement de l'acceptation de l'initiative lors du vote populaire, d'autant qu'il lui faut la double majorité du peuple et des cantons : 51 % d'intentions de vote, ce n'est de loin pas assez. Et le vote se profile, pour plus tard,  sur une autre initiative contre les exportations d'armes, visant à interdire cette exportation "dans des pays en proie à la guerre civile". Cette initiative est la cible d'une proposition du Conseil fédéral de lui opposer un contre-projet indirect, c'est-à-dire une loi qui, si elle était acceptée, entrerait en vigueur si l'initiative était refusée. Et là encore, il va falloir batailler dur pour l'emporter... Aux armes politiques, citoyens !

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Suisse, votations 4 commentaires
  • Commerce des armes : un traité est signé... Parole d'Etats...

    Imprimer

    Mardi, l'Assemblée générale de l'ONU a adopté, contre seulement trois oppositions (la Syrie, la Corée du Nord et l'Iran), mais moyennant une vingtaine d'abstentions (dont celle de la Russie), un traité réglementant le commerce international (légal) des armes conventionnelles et de leurs munitions. La semaine précédente, le traité n'avait pu être adopté par consensus. Il interdit aux Etats de transférer des armes vers d'autres pays s'ils savent qu'elles risquent d'être utilisées pour commetre des «violations graves» des droits humains, ou de tomber entre les mains de terroristes. C'est-à-dire de terroristes « privés », les Etats étant évidemment, de leur point de vue, insoupçonnables de terrorisme. Parole d'Etats... On a beau ne pas se faire trop d'illusions sur ce genre de traités, on veut croire que celui-ci aura un effet positif. Il ne peut en tout cas pas avoir d'effet négatif -sauf pour les Etats gros importateurs d'armes violant « gravement » les droits humains et(ou liés à des groupes terroristes.
    Mais ça existe, des Etats comme cela ? Noooon...

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Droits de l'Homme, Monde 5 commentaires