10 mai 1981

  • Il y a trente ans, le 10 Mai de Mitterrand : Tonton, et après ?

    Imprimer

    On n'avait pas encore trente ans, et cela faisait presque vingt-cinq ans que la droite gouvernait la France, à l'abri de la haute stature, puis de l'ombre, d'un général qui fut maurrassien avant que de cesser de l'être en devenant l'homme d'un refus. Que fêtions-nous, ici aussi, à Genève, comme si cette victoire était aussi la nôtre ? La victoire de Mitterrand (qui fut maurrassien aussi) ou la défaite de Giscard ? On aurait préféré Mendès, ce fut Mitterrand, élu de toute la gauche (il n'aurait pas battu Giscard sans les voix des électeurs communistes -malgré la direction du parti, la victoire du candidat socialiste sonnant les premiers coups du glas des obsèques du grand PCF des années cinquante et soixante -il est vrai cependant que le sonneur de cloches avait été convoqué en mai 1968...). Il y a trente ans, la victoire de Mitterrand. Il y a 140 ans, la défaite de la Commune :  héritiers de l'une et de l'autre mais n'accordant aucune légitimité aux institutions politiques au-delà des municipalités, nous choisissons notre héritage : mai 1871 plutôt que mai 1981.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : France 5 commentaires