1er Mai, Contre les régressions sociales et la guerre

Imprimer

Capture d’écran 2022-04-28 180658.jpgToutes et tous solidaires

Face aux guerres, aux dictatures dans le monde et à leurs conséquences, face à la régression sociale et à la crise climatique, la mobilisation et la solidarité de toutes les travailleuses et tous les travailleurs est plus que jamais nécessaire.
Le 1er mai 2022, reprenons la rue pour combattre AVS 21, défendre la justice sociale, les droits démocratiques et la paix.
14h Cortège, départ Bvd James-Fazy
16h30-22h Fête à la Salle communale de Plainpalais

«On nous avait prédit que le monde ne serait plus le même»

(Communiqué de presse du Comité d’organisation du 1e mai genevois du 26 avril 2022)

On nous avait prédit que le monde ne serait plus le même après la pandémie. Alors que celle-ci n’est pas encore terminée et à peine quelques semaines après la levée des mesures sanitaires, nous sommes pourtant plongé·e·s dans un monde fait de guerre à nos portes, l'urgence climatique devient toujours plus pressante, l'inflation fait son grand retour et nos assurances sociales sont encore une fois attaquées avec le projet d'élévation de l'âge de la retraite des femmes.

Ce monde nécessite aujourd'hui encore plus qu'hier la mobilisation des travailleuses et des travailleurs. Le 1er mai, nous nous mobiliserons :
• Pour des hausses généralisées des salaires afin de faire face à l'inflation et à l'augmentation des primes d'assurance maladie. Durant la pandémie, les travailleuses et travailleurs ont dû souvent serrer la ceinture, renoncer à des augmentations voire accepter le chômage partiel avec une réduction de leurs salaires. Parallèlement, les bénéfices des grandes entreprises ont explosé.
• Contre les régressions sociales touchant notamment nos retraites et en particulier l'élévation de l'âge de la retraite des femmes. Après la réussite spectaculaire du référendum (ayant recueilli trois fois plus de signatures que nécessaire), il convient de nous mobiliser pour la votation à venir.
• Pour accélérer la transformation écologique et sociale, en dotant les collectivités publiques des moyens nécessaires en ressources et en emplois, en réduisant la durée du travail sans perte de salaire, et en luttant pour de nouveaux droits et de nouvelles protections des travailleuses et travailleurs contre les effets du réchauffement climatique, à l’instar des maçons qui se réuniront en assemblée générale le matin même pour revendiquer notamment la création d’un fonds intempéries et canicules.
• Pour dénoncer l'invasion de l'Ukraine et appeler à la solidarité avec l'ensemble des migrant·e·s. A deux semaines de la votation sur Frontex, nous prendrons encore une fois la rue pour rappeler que ce n'est pas d'une Europe forteresse refoulant les réfugié·e·s syrien·ne·s dans les forêts biélorusses dont nous avons besoin, mais d'une Europe de la solidarité entre les peuples!
• Pour défendre les droits démocratiques, ce celui de manifester à celui de voter, d’élire et d’être élu-e, indépendamment de la couleur de son passeport.
 
Pour porter ces revendications, le Comité d'organisation de la manifestation, comprenant les syndicats de la CGAS, les partis de l'alternative et de nombreuses associations invite les travailleuses et travailleurs à manifester ce 1e mai.
14h Cortège, départ Bvd James-Fazy
16h30-22h Fête à la Salle communale de Plainpalais
 
Lien permanent Catégories : Agenda 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.