Référendum contre les mesures d'éloignement : Flop unitaire

Imprimer

Le référendum lancé contre les " mesures d'éloignement " par le Parti du Travail, et soutenu, plus ou moins activement, par les syndicats, solidaritéS, le PS et les Verts, n'a pas abouti. Il manque en gros 2000 signatures pour que soit soumise au vote populaire la disposition législative votée par la droite parlementaire, et renforçant le pouvoir de la police de décréter des mesures d' " interdiction de périmètres ", non seulement contre les dealers, leurs clients et les mendiants (ce qui était déjà possible avant la modification de la loi), mais contre toute personne ou groupe de personnes soupçonnées de pouvoir troubler l'ordre public -un ordre public dont la définition est de plus en plus restrictive, au fur et à mesure que s'approchent les élections et que le prurit sécuritaire s'aggrave. Le référendum a donc échoué. Il est vrai qu'il était mal parti, parti trop tard, et sans dynamique unitaire. Son échec est donc à partager entre tous ceux qui l'ont soutenu : une défaite dont les concepteurs sont si nombreux ne peut pas rester orpheline.

Gauche molle et gauche retardataire
Dans Le Courrier, le président du Parti du Travail attribue aux Verts et au PS, et à leur faible mobilisation, l'échec du référendum lancé par son parti. Cette faible mobilisation est un fait. Mais elle n'est que l'une des causes de l'échec du référendum, et si Verts et socialistes ne se sont pas mobilisés pour faire aboutir le référendum, on ne peut pas dire que le Parti du Travail lui-même, en laissant passer un mois avant de se décider à le lancer, ait donné toutes les chances au référendum d'aboutir (les 2000 signatures manquantes auraient été obtenues si le référendum avait été lancé à temps, par le PdT ou par qui que ce soit d'autre). Il est d'ailleurs assez curieux qu'un parti politique qui décide, tardivement, de lancer un référendum en attribue ensuite l'échec à d'autres partis politiques, à qui on peut certes reprocher de ne pas s'être pleinement engagés dans la campagne de récolte de signatures, mais certainement pas de l'avoir délibérément sabotée pour s'éviter le risque d'un vote populaire deux semaines avant les élections. Le référendum était légitime, son échec est navrant, mais on devrait s'abstenir de se réfugier pour s'en innocenter dans des pleurnicherie de préau d'école, du genre " c'est pas moi, c'est l'autre "… Le président du parti du Travail s'interroge : " comment une gauche molle peut-elle prétendre battre la droite dure ?" ", la " gauche molle " étant, évidemment, formée des Verts et du PS, ce qui permet au PdT de se ranger opportunément dans une gauche " dure " qui ne nous semble guère l'être que d'oreille. " Comment une gauche molle peut-elle prétendre battre une droite dure ? " est une bonne question. " Comment quelque gauche que ce soit peut-elle battre quelque droite que ce soit ?" en perdant par inertie un mois de récolte de signatures, est aussi une bonne question. Et la réponse est la même.

Lien permanent Catégories : Genève 18 commentaires

Commentaires

  • Flop de la toute la gauche, qui est incapable de proposer une politique de sécurité valable. Et qui au lieu de se poser les bonnes questions du genre "Que peut ont faire contre les dealers", tombe dans une gueguerre gauche molle VS gauche dure... navrant!

  • Le référendum va à l'encontre du bon sens! Que diable, la population a le droit de se défendre contre les excès du libéralisme ambiant. La mesure d'éloignement fait partie de l'arsenal juridique à juste titre, et n'est pas arbitraire, prise par un juge. En tous ca à la gare de lausanne, ça a donné un sérieux coup de balai, qui se voit, les dealers étant souvent noirs.

  • ... pourquoi inclure systèmatiquement les verts à la gauche??? la politique de David Hiler en matière de cadeaux fiscaux et de hedge funds ne me semble pas vraiment de gauche. D'ailleurs, les verts ne se disent-il pas souvent "ni à gauche, ni à droite"???

  • Stop! Toute la discussion est faussée!

    Faussée parce que la "Gauche" est dans le fossé. Qu'elle soit molle, mollassonne, caviard, intellectuelle, de base, de combat et j'en passe, elle n'est plus à gauche que par rapport à l'UDC. Mais en aucun cas par rapport à la place réelle qu'elle devrait avoir sur l'échiquier politique, donc pas au niveau des idées.
    Je sais! Je suis d'un autre âge: défendre des vraies idées, quel connerie! Aujourd'hui la politique c'est du marketing.
    Actuellement, la "Gauche" n'est plus qu'électorialiste. C'est la raison principale pour laquelle, ni le PS, ni les Verts n'ont "foncé" dans ce référendum: "travailler" pour une "idée" qui n'est pas la leur!... C'est aider l'"autre" à avancer électoralement. Pour les idées... Quelle importance? Aucune! La seule chose qui puisse compter, c'est de se cramponner à son siège pour y rester assis le plus lontemps possible... au moins assez longtemps pour abtenir le maximum du "parachute doré" promis par la confédération, l'état ou la commune. Le reste n'est que billevesée!

    Mais continuons d'aller voter! Puis fermons là! Ils feront le reste!

  • vert de rage, c'est les Khmers Verts qui prétendent êtres les "cousins" du PS, donc des gauchos. Le problème est que ces prétendus défenseurs de la nature ne font même pas la différence entre un merle et une corneille ! Il n'est pas nécessaire d'être Khmer Vert pour respecter le nature et l'environnement, bien au contraire !

  • Il est clair que si ce referundum a échoué c'est parsque vu les conditions actuelles...économie, santé, travail ect...la répression ne ferra plus son effet.
    Malgré les menaces les citoyens décendront dans les rues et seront prêt à en découdre avec les forces de l'ordre.
    N'oubliez jamais que la répression en tant de crise ammène à la guerre civil...trés bien si c'est ce que veulent nos autoritées.
    D'autres pays ont tentés d'interdir le peuple de décendre dans la rue...cela s'est terminé dans le sang.
    N'oubliez pas que tous ce que est interdit est convoité...
    Donc bravo à la gauche pour sa mobilisation..malheureusement la libérté de manifester et de s'exprimer se gagnera autrement..

  • @Victor devaud

    "En tous ca à la gare de lausanne, ça a donné un sérieux coup de balai, qui se voit, les dealers étant souvent noirs."

    et les consomateurs souvent blancs et suisses...donc tant qu'il y aura de la demande ,il y aura proposition de produit.
    Visiblement vous écrivez comme vous pensez..c'est à dire fasciste.
    Si les immigrés avaient plus de 10.-fr/jour pour vivre et si la suisse était un pays moin pollué par la xénophobie et le racisme, on n'en arriverait pas là.
    Que nos politiques donnent du travail aux immigrés pour qu'ils puissent survivre.
    Si nous n'arriverions pas à nourrire notre famille, nous ferions pareil.
    Rappelons que "les noires" ne trainent pas, mais viennent se réchauffer à la gare, car on les mets dans la rue de 07h00 à 20h avec 10 balles en poche.
    Alors mon pauvre victor...vos propos fascistes vous pouvez les garder pour vos soirées UDC...merci

  • C'est vrai ça, donnons-leurs des apparts, du pognon (il y en a déjà qui se servent), nos femmes ou filles (pour ça, ils se servent aussi !), logeons-les dans les EMS et envoyons nos vieux au cimetière, c'est ce que désire Mur ! Vive l'ASIN !

  • Cher Octave

    "Vos" femmes, et "vos" filles font leurs petites courses par elles-mêmes, personne ne "se sert" dans votre cheptel, si tant est que vous puissiez prétendre à une telle possession évidemment. Il faut du moins croire que cela n'est plus le cas pour vous plaindre de la sorte. Ne résisteriez-vous donc pas à la concurrence?

    Evidemment on ne peut donner ce qui ne nous appartient pas, ou ne vous appartient plus, tout du moins depuis 1988. Un petit tour hors de votre réduit vous permettrait peut-être de combler vos vingt ans de retard, et puis d'aérer le "petit chauve"...c'est fragile à cet âge là!

  • Chère Audrey,
    Je n'ai jamais craint la concurrence mais il semble que certains abus existent, nous appellons delà des mariages blancs ! Un bon conseil, allez sur le site www.senegalaisement.com et vous serez édifiée du respect que certains ont des femmes !
    Bisous

  • Cher Octave

    Bien que n'ayant rien contre vous personnellement, il reste tout de même très drôle de vous voir ici défendre le "respect des femmes". Ce n'est pas parce qu'il y a pire, ou autre, que cela devrait vous dédouaner de ce respect. Et puis les mariages blancs n'existent que parce qu'il y a des Suisses et Suissesses pour le monnayer, c'est le propre de ce genre de mariage si je ne m'abuse.

    Ne jouez pas les "vierges offusquées", je vous préfère encore dans votre propre rôle, que vous avez au moins le mérite de rendre crédible! Assumez-vous voyons!

  • Audrey, j'aimerais bien que vous soyez contre moi, même tout contre moi car cela doit être très agréable ! Je crois, concernant le mariage blanc, que c'est justement les personnes étrangères qui monnaient cette solution par intérêt financier et pour obtenir plus facilement la citoyenneté helvétique. J'ai connu une fille qui a, justement, été approchée par ce genre d'individus et uniquement pour cette raison.
    Bonne fin de journée et grosses bises.

  • Pas sûre Octave, ma barbe pique vous savez...

    Pour en revenir au sujet "sérieux", disons que si ces mariages sont monnayés, il faut bien sûr un payeur, et un qui accepte d'être payé...Dans le cas du mariage blanc, la réalité n'est donc ni toute blanche, ni toute noire...

  • Etant barbu moi-même, nous pourrions mélanger nos poils !! Vous avez raison la réalité n'est pas toute blanche ou noire, elle est souvent grise ou melon !

  • Pour information : à Lausanne, les mesures d'éloignement n'existent pas.

  • Zozieau

    Pour avoir vécu à lausanne durant de nombreuses années, je peux vous dire qu'il n'y à besoin d'aucune mesure d'éloignement tellement les autoritées(police)sont raciste et brîme la jeunesse...

  • Les confrontations semblent être plus acharnées que jamais. Le compromis s’est éloigné à la distance d’un horizon, au moins on peut en discuter, n’est-ce pas ?

  • mesure d'éloignement mais pourquoi pas mesure d'expulsion ? Même l'UDC n'est pas arrivé à ses fins...et pourtant les grands moyens ont été mis. Les mariages dit blancs augmentent avec la crise, certains citoyens voient dans cette opportunité un moyen de mettre du beurre dans leurs épinards, ma foi la notion d'état nation fout le camp et la nationalité avec.

Les commentaires sont fermés.