mercredi, 20 janvier 2016

62 divinités, 4 milliards de pouilleux

WEF, DavosDavos, terre de contrastes

Demain s'ouvre à Davos le rituel raout des "grands de ce monde", le Forum économique mondial (WEF pour les intimes) : gouvernants, patrons de multinationales, stars diverses et variées, sous l'oeil des media et la surveillance des hélicos. C'est le moment choisi par l'ONG Oxfam pour résumer en quelques chiffres éloquents, sinon l'état du monde, du moins l'état des inégalités dans le monde. Ce chiffre, parmi d'autre, résume le constat : 62 personnes (les plus riches de la planète) possèdent autant que trois milliards et demi d'autres (les moins riches et les plus pauvres). On ne sait si l'une ou l'autre de ces 62 divinités daignera poser ses pattes et montrer son mufle à Davos. En revanche, on peut être sûrs qu'aucun des 4 milliards de pouilleux n'y sera -même si, comme chaque année, des militantes et des militants tenteront de faire entendre leurs voix, et de dire leurs droits.

Lire la suite

16:22 Publié dans Monde | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : wef, davos | |  Facebook | | | |

samedi, 17 janvier 2009

Mais que fait la polis ?

Manif anti-WEF du 31 janvier : Genève menacée de devenir Athènes…


Sans accord sur l'indemnisation des heures supplémentaires, et sans respect de l'accord sur celles effectuées lors du funeste Euro2008, la police genevoise menace de n'assurer qu'un service sécuritaire minimum lors de la manifestation organisée le 31 janvier contre la tenue, à 250 kilomètres de là, du " World Economic Forum " de Davos. Par l'odeur électorale alléchées, la droite s'inquiète de possibles " débordements " et l'extrême-droite veut interdire la manif. Quant au Conseil d'Etat, il réfléchit. Ça en fait au moins sept qui se livrent à un exercice utile..

Hellas, trois fois Hellas…

L'UDC a déposé au parlement une demande d'interdiction pure et simple de la manifestation (le Black Block en tremble), et des élus des partis de l'Entente ont fait une démarche similaire, mais plus discrète. De son côté, le gouvernement hésite, affirme prendre " au sérieux " la menace de " débordements ", mais sans " céder à la panique ", tout en demandant l'aide des autres polices romandes, de la police ferroviaire et de la Confédération. Du coup, les congés des policiers sont suspendus du 29 janvier au 2 février, et les policiers et gendarmes, qui s'étaient déjà fait avoir lors de l'Euro 2008, râlent sec. Tout ça pour quoi ? Pour une manifestation qui, même dans les prévisions les plus optimistes des organisateurs, ne devrait en rien pouvoir se comparer avec la marée humaine de 2003, contre le G-8.  Certes, sur des sites internet étrangers, des appels ont été lancés à transformer " Genève en Athènes " (allusion aux violents affrontements, qui n'avaient d'ailleurs rien à voir avec le WEF, qui ont opposé de jeunes manifestants à la police grecque il y a quelques semaines). Transformer Genève en Athènes ? Vaste programme. Où parmi nous peuvent se nicher les Périclès, Solon, Eschyle, Sophocle ou Phidias indispensables à cette miraculeuse métamorphose ?  En les attendant, on se contentera d'écrire ici que vu l'état en lequel les pingouins qui se réuniront à Davos laissent le monde et la compétence qu'ils ont démontrée ces derniers temps dans la " gestion de la crise " de leur propre système économique, social et politique, on ne sait pas s'il y aura des " casseurs " à Genève, mais on sait déjà où seront les provocateurs : à Davos.

02:17 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (29) | Tags : wef, manifestation | |  Facebook | | | |