mercredi, 07 mai 2014

Initiative sur le salaire minimum : L'équité plutôt que la charité

Les derniers sondages d'intentions de vote sur l'initiative syndicale pour un salaire minimum légal n'augurent guère de son acceptation, et alors ? Combien de temps a-t-il fallu pour instaurer l'AVS ? Pour concrétiser (et encore : pas totalement...) le cahier de revendications de la Grève Générale de 1918 ? Combien de fois a-t-il fallu voter pour que finalement le peuple des mâles accepte d'accorder les droits politiques aux femmes ?  Tout ce qui, le 18 mai, dépassera l'étiage actuel de la gauche (30 % des suffrages) sera bon à prendre, chaque canton qui dira « oui » à l'initiative sera un engagement à poursuivre le combat au plan cantonal. On pourra prendre la droite et le patonat aux mots de leur éloge du « partenariat social » contre le salaire minimum légal et de leur dénonciation de l'« assistanat social généralisé ». Parce que le choix, finalement, est simple :  l'équité  par le salaire minimum, ou l'assistance sociale pour les bas salaires.

Lire la suite

21:34 Publié dans Genève, Politique, syndicats | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : salaire minimum, votation | |  Facebook | | | |

mardi, 22 avril 2014

Le salaire minimum ? Un dispositif très "normal"... ailleurs

L'exception suisse, une forme d'autisme ?

L'opposition quasi forcenée du patronat et de la droite suisse à l'instauration d'un salaire minimum a quelque chose d'incompréhensible -et même de quasi pathologique. La Suisse serait donc si exceptionnelle qu'un dispositif aussi courant, normal ailleurs (en particulier en Europe, où 21 des 28 pays de l'Union Européenne le pratiquent), et défendu depuis très longtemps par l'Organisation Internationale du Travail (où patronat et gouvernements sont institutionnellement représentés et pèsent ensemble deux fois plus que les syndicats) relèverait en Helvétie d'un coupable exotisme, ou d'un étatisme forcené...  Or s'il semble que seul l'exemple français* obsède les opposants à l'initiative syndicale le proposant en Suisse, des Etats réputés beaucoup pl.us "libéraux" que la Gaule jacobine le connaissent aussi, souvent depuis plus longtemps, vont l'augmenter, ou vont l'introduire :Aux Etats-Unis, Barak Obama veut relever le salaire minimum; en Grande Bretagne, le ministre du budget a exprimé la même intention; en Allemagne, Angela Merkel a annoncé son intention de l'introduire... L'exception suisse ne serait-elle qu'une forme d'autisme ?

Lire la suite

16:37 Publié dans Economie, syndicats | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : salaire minimum, votation | |  Facebook | | | |

jeudi, 03 avril 2014

Répression des actes pédophiles : Marche Blanche, initiative grise ?

On marche sur des oeufs, lorsque l'on évoque, en prenant avec elle quelque distance critique, une démarche comme celle de l'initiative de la « Marche Blanche » proposant -comme d'ailleurs l'a déjà fait une révision de la loi- un renforcement de la répression des actes atteignant à l'intégrité sexuelle des enfants ou des personnes dépendantes. Critiquer ladite initiative, lui préférer la loi, ce serait faire preuve de laxisme envers des comportements que l'on proclame désormais comme les pires de tous ceux que réprouve le droit pénal. Et pourtant, l'initiative de la « Marche Blanche » est moins immaculée, un peu plus grise, qu'il semble : elle a des défauts, des lacunes, et des prétentions impossibles à satisfaire en respectant les principes du droit... marchons donc sur des œufs , mais essayons d'y voir un peu clair dans un débat à tout moment menacé d'être submergé par l'émotion..

Lire la suite

16:29 Publié dans Justice | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : votation, pédophilie, marche blanche | |  Facebook | | | |

mardi, 25 février 2014

Ecopop : une initiative sans unité de la matière ? La xénophobie comme cohérence

L'initiative « Ecopop », version verdâtre et malthusienne des initiatives xénophobes qui scandent depuis quarante ans la vie politique suisse (mais le comité d'initiative n'en proclame pas moins qu'«Ecopop» est « non partisane » -ce « ni gauche, ni droite», on connaît, on pratique déjà avec le MCG...) risque-t-elle d'être invalidée pour défaut d'« unité de la matière » ? de mauvais coucheurs, dont le chef du groupe PDC au Conseil des Etats, Urs Schwaller, estiment que ses deux propositions principales, le plafonnement de la population résidente par un coup d'arrêt à l'immigration, et l'obligation de consacrer 10 % du budget de la coopération internationale au soutien à des mesures de planning familial, n'ont rien à voir l'une avec l'autre. Il y a pourtant dans « Ecopop » unité d'une matière : la xénophobie. C'est son liant, et sa seule cohérence.

Lire la suite

15:32 Publié dans Immigration, Suisse | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : ecopop, malthusianisme, votation | |  Facebook | | | |

lundi, 24 février 2014

Salaire minimum : on votera le 18 mai, et toute la droite défend le dumping salarial

La campagne syndicale pour l'initiative en faveur d'un salaire minimum légal de 22 francs de l'heure (ou 4000 francs par mois) a été lancée. On votera le 18 mai. Et toute la droite s'est déjà mise en ordre de bataille, pour défendre le dumping salarial.

Lire la suite

16:07 Publié dans Suisse, syndicats | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : salaire, salaire minimum, votation | |  Facebook | | | |

jeudi, 13 février 2014

Retour sur le vote de la Suisse profonde (très profonde)

Des périphéries majoritaires

Si on revient ici sur le "dimanche pas noir mais très, très gris" qui a vu le triomphe de la Suisse profonde sur la Suisse réelle (métaphore hasardeuse qui nous évite de réchauffer Maurras et son "pays réel" contre le "pays légal"), ce n'est pas pour se faire du mal, mais c'est, en application du précepte spinoziste "ni rire, ni pleurer, mais comprendre" (encore qu'il nous faille bien avouer avoir eu quelque envie de rire), pour comprendre comment s'est structuré le vote de dimanche dernier en faveur d'une initiative imbécile, inapplicable telle quelle, et dont nos bons gouvernants cantonaux (genevois et vaudois, notamment) cherchent depuis bientôt une semaine (ou plus, s'ils avaient eu la prescience de s'être préparés au résultat du vote) par quel moyen et de quel côté ils vont la contourner. Pour résumer : le vote de dimanche dernier a vu la (courte) victoire d'une addition de périphéries dont chacune est minoritaire mais qui, s'additionnant, firent une majorité.

Lire la suite

16:10 Publié dans Genève, Immigration, Politique, Suisse | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : votation, libre-circulation | |  Facebook | | | |

lundi, 10 février 2014

L'initiative xénophobe approuvée d'un cheveu (rare) : Un vote de réduit national alpin

Tell.jpgLe plus intéressant, dans le vote de l'initiative UDC, n'est pas son résultat global  : une majorité si réduite (moins de 20'000 voix ont fait l'écart en se portant sur le « oui » plutôt que le « non ») peut se dessiner par une seule prise de position, une situation locale -celle du Tessin, par exemple-, un défaut d'engagement, la division de telle ou telle composante du paysage politique. C'est la structure du vote, le rapport des forces politiques et sociales qu'elle dessine, qui « interpelle » (quelque part au niveau du vécu politique). Et l'adoption de l'initiative, avec cette majorité étique et ce rapport des forces compliqué, est bien plus intéressante à commenter que l'eût été son refus. La Suisse la plus peuplée d'immigrants a, Tessin excepté, voté contre l'initiative de l'UDC, avec des majorités d'autant plus forte que la libre-circulation y était plus forte elle aussi. La Romandie, la gauche et les villes ont voté «  non ». Le plateau a voté « non ». L'arc jurassien a voté « non ».  L'arc lémanique a voté « non ». Le réduit alpin a voté « oui »... et le réduit alpin ne s'inscrit pas seulement dans la topographie : il s'incruste aussi dans les têtes.

Lire la suite

06:50 Publié dans Immigration, Politique, Suisse | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : votation, udc, xénophobie, bilatérales | |  Facebook | | | |

jeudi, 30 janvier 2014

Tarifs des Transports publics genevois : Tais-toi et paie ?

tramhippomobile.jpegOn revotera le 18 mai sur l'initiative de l'Avivo, « Stop à la hausse des tarifs des Transports Publics Genevois », le premier vote ayant été annulé du triple fait de l'insouciance des initiants, qui avaient transmis deux textes d'initiative différents à la Chancellerie, de l'inattention de la Chancellerie qui ne s'en était pas aperçu, et de la rigidité groupusculaire du Parti Pirate qui avait fait annuler le scrutin.  A l'époque le PS n'avait pas soutenu l'initiative, qui propose (notamment) d'inscrire les tarifs des Transports Publics Genevois dans la  loi, et donc d'ouvrir la possibilité d'un référendum contre toute  modification de ces tarifs, en donnant aux usagers payants des TPG le droit de se prononcer sur des tarifs décidés par des gens s'étant à eux-mêmes octroyés la gratuité des transports publics...

Lire la suite

15:25 Publié dans Genève, Transports | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : tpg, votation, initiative populaire | |  Facebook | | | |

mardi, 21 janvier 2014

Modification de la loi sur les crèches : De la crèche au corral ?

crèches, garderies, petite enfance, votationOn ne votera pas seulement, le 9 février, sur la dernière en date des initiatives xénophobes et sur la version suisse de l'offensive intégriste contre le droit à l'avortement, mais aussi, à Genève, sur le maintien de la qualité de l'accueil dans les crèches, menacée par une loi votée par la majorité de droite et d'extrême-droite du Grand Conseil, et qui, en ignorant superbement un accord passé entre le Conseil d'Etat et le personnel de la petite enfance, abaisse, sous prétexte de faciliter la création de nouvelles places d'accueil,  les exigences d'encadrement des enfants et de formation du personnel devant l'assurer.  Pour éviter d'avoir à financer la création de nouvelles places en maintenant la qualité d'accueil existante, on péjore cette qualité. En 40 jours, les référendaires (toute la gauche et les syndicats) avaient recueilli près de 28'000 signatures, quatre fois plus que nécessaire. C'est de bon augure, mais c'est par un vote, maintenant, qu'il s'agit de le confirmer, l'augure.

Lire la suite

12:50 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : crèches, garderies, petite enfance, votation | |  Facebook | | | |

mercredi, 08 janvier 2014

Grippe xénophobe annuelle : Quel anticorps ?

VignetteUDC.jpgLes initiatives xénophobes, dans ce pays, tiennent de la grippe saisonnière, à un rythme à peine ralenti : depuis 40 ans, il nous en tombe une chaque année. Explicite (comme celle à laquelle nous avons à faire et qui sera soumise au vote indigène le 9 février) ou non (comme le furent les initiatives pour le renvoi des « criminels étrangers » (mais pas des criminels suisses, on est dans le protectionnisme) ou contre les minarets, pris comme symboles de la présence d'une « religion étrangère à nos valeurs chrétiennes » -en oubliant que ces valeurs chrétiennes sont construites sur un soubassement païen. Contre la grippe saisonnière, cependant, des vaccins sont disponibles. Pas contre le virus xénophobe annuel.

Lire la suite

17:29 Publié dans Immigration, Politique, Suisse | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : votation, udc | |  Facebook | | | |

lundi, 09 décembre 2013

Menaces sur la « libre circulation » et les « bilatérales » : De l'utilité et de la légitimité

L'Ambassadeur de l'Union Européenne à Berne, faisant écho au gouvernement suisse, prévient (il ne menace pas, il prévient...) : si les Suisses devaient accepter le 9 février l'initiative de l'UDC contre l'«immigration de masse», la Suisse devrait révoquer l'accord de libre circulation, ce qui impliquerait la résiliation de l'ensemble des accords bilatéraux. On voit mal en effet pourquoi l'UE accepterait que soit remis en cause l'un de ses principes fondamentaux par un Etat qui, sans être membre de l'Union, a plus que les membres de l'Union, profité de ces accords. Quant à l'immigration, selon une étude commanditée par le patronat helvétique, elle serait productrice d'un tiers de la croissance nationale, sans l'être d'une «immigration de masse». Et de toute façon, pour nous, la question n'est pas de l'utilité de la libre circulation pour la croissance, mais de sa légitimité en termes de droits fondamentaux : dès lors que nous la revendiquons pour nous, cette légitimité doit être incontestable pour les autres aussi. Dès lors, les inquiétudes du patronat et les avertissements de l'Union Européenne, on s'en bat les francs...

Lire la suite

14:03 Publié dans Immigration, Politique, Suisse | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : libre circulation, bilatérales, udc, votation | |  Facebook | | | |

mercredi, 27 novembre 2013

Immigration : un argumentaire à côté de la plaque

Du thermomètre migratoire

Voilà, c'est parti. Quoi donc ? la campagne pour et contre la Nème initiative xénophobe de l'UDC. Qui se retrouve dans sa posture favorite, très Urschweizerisch, du « seule contre tous ». Pas tout à faite seule et pas vraiment contre tous, (le MCG, la Lega, diverses formations d'extrême-droite plus ou moins groupusculaires et divers publicistes plus ou moins crépusculaires soutenant les blochériens dans leur projet), mais peu importe la réalité -c'est l'image qui compte. Le Conseil fédéral, les « milieux de l'économie » et les partis de la droite démocratique se coalisent contre l'initiative udéciste, la gauche faisant quant à elle campagne autonome avec le même objectif (l'échec de l'initiative), mais avec sa propre argumentation. Car le problème, ce n'est pas que la droite démocratique, même sous sa forme la plus servile au patronat, fasse campagne contre l'extrême-droite. Le problème, c'est que l'argumentaire de cette droite (et du Conseil fédéral, socialistes compris) n'est pas de nature à empêcher qu'une partie de l'électorat fasse cause commune avec l' extrême-droite, et se persuade que casser le thermomètre de l'immigration fera baisser la fièvre d'un développement économique inégalitaire et non maîtrisé, dont les victimes sont disponibles pour mener la chasse au bouc émissaire.

Lire la suite

14:08 Publié dans Economie, Immigration, Politique, Suisse | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : udc, votation | |  Facebook | | | |

lundi, 18 novembre 2013

Zavez pas encore voté ? Zavez tort ! On est Jour 1:12 - 6

salaires, votation, 1:12Comment ça, « j'ai pas encore voté...» ? Zattendez quoi ? Que les syndicats patronaux aient voté à votre place ? Secouez-vous, il ne vous reste que six jours pour voter en faveur de la réduction des inégalités salariales : le sort de l'initiative « 1:12 » de la Jeunesse Socialiste, qui propose de réduire au dodécuple l'écart, dans chaque entreprise, entre le plus bas et le plus haut salaire, sera jeté le 24 novembre. L'initiative, soutenue par toute la gauche politique et syndicale et par des personnalités telles que l'ancien économiste en chef de la CNUCED (Conférence des Nations Unies pour le commerce et le développement), Heiner Flassbeck, est combattue par toute la droite (et l'extrême-droite, cela devrait aller sans dire...), y compris le héros des petits actionnaires Thomas Minder, qui n'en avoue pas moins avoir pour elle de la « sympathie ». Ce qui ne mange pas de pain. Ni de brioche. 

Lire la suite

12:49 Publié dans Economie, Politique, Suisse | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : salaires, votation, 1:12 | |  Facebook | | | |

lundi, 14 octobre 2013

Initiative 1:12 : le patronat se mobilise

Profil bas, budget haut

Dans un mois, on revote. Non, on ne vous parle pas là de l'élection du Conseil d'Etat genevois (ne vous en tenez pas quittes pour autant, on y reviendra...), mais de la votation fédérale sur l'initiative 1:12 pour la réduction des inégalités salariales. Il sera d'ailleurs fort intéressant, pendant la campagne pour le Conseil d'Etat, de prendre connaissance des prises de position de ceux qui, à l'extrême-droite de notre « échiquier politique » local (et national), ont accoutumé de se faire passer pour les défenseurs du « petit peuple »...  Instruits par leur désastre lors du vote de l'initiative Minder, les organisations patronales et les partis de droite (et d'extrême-droite) tentent de la jouer « profil bas » dans la campagne contre l'initiative 1:12,  mais y mettent tout de même huit millions de francs  : c'est ce que la faîtière patronale, « Economiesuisse », avait investi contre l'initiative Minder et c'est dix fois plus que ce les partisans de l'initiative 1:12 peuvent cotiser. L'inégalité des ressources politiques pour maintenir les inégalités salariales, en somme...

Lire la suite

11:36 Publié dans Economie, Suisse | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : salaires, votation, 1:12 | |  Facebook | | | |

vendredi, 30 août 2013

Ouverture nocturne des « shops » : La guerre de la saucisse est déclarée

saucisse.jpgLe référendum contre la nouvelle loi sur les « shops » (magasins liés aux stations-service sur les autoroutes) ayant abouti, on votera, le 22 septembre, sur la modification de la loi sur le travail, autorisant les «shops» des grands axes routiers  à occuper des travailleurs le dimanche et la nuit, pour vendre tout ce qu'ils peuvent. La droite a lancé le 28 juin sa campagne avec pour slogan, hautement proclamé par le Conseiller national Christhihan Lüscher : « légaliser les saucisses à rôtir »... notez bien qu'on ne voit en effet pas pourquoi on ne légaliserait pas des saucisses, puisqu'on peut en élire. Et qu'il y a des élus pour considérer que rien n'est plus important que de pouvoir faire ses courses 24 heures sur 24, jour fériés compris, à une station-service d'autoroute, et qu'un immense besoin de salades et saucisses fraîches étreint les automobilistes sur les autoroutes suisses entre une et cinq heures du matin...

Lire la suite

17:25 Publié dans Economie, Suisse, syndicats, Travail | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : votation, magasins, shops | |  Facebook | | | |

lundi, 25 mars 2013

Après Minder, 1:12...

Un pour douze, douze pour un...

badge 1-12.jpgAprès le Conseil National, le Conseil des Etats a, sans surprise, refusé (à trois contre un) l'initiative populaire « 1:12 » de la Jeunesse Socialiste, sans lui opposer de contre-projet. De son côté, le Conseil fédéral appelle, sans surprise, à refuser l'initiative syndicale pour l'instauration d'un salaire minimum légal. On aura donc, en septembre ou novembre prochain, un choix clair, en votation : accepter ou refuser la proposition que « le salaire le plus élevé versé par une entreprise ne (puisse) être plus de douze fois supérieur au salaire le plus bas versé par la même entreprise ». Et les sondages produits sur ces deux initiatives suggèrent qu'elles recueilleraient au moins la sympathie d'une majorité de l'opinion publique. D'où une certaine fébrilité à droite... Et quelques espoirs à gauche - mais qui ne se concrétiseront pas sans une forte mobilisation...

Lire la suite

12:35 Publié dans Economie, Politique, Suisse | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : 1:12, salaires, inégalités, votation | |  Facebook | | | |

mercredi, 23 janvier 2013

Vote du 3 mars sur l'aménagement du territoire : A la hauteur de l'enjeu ?

Le 3 mars, on votera sur la révision de la loi fédérale sur l'aménagement du territoire, contre-projet indirect à une initiative populaire « pour la protection du paysage » imposant aux cantons un moratoire de vingt ans des zones à bâtir. Si la révision de la loi, combattue par un référendum lancé par l'organisation patronale des PME (l'Union Suisse des Arts & métiers)  passe, l'initiative sera retirée. Si elle est refusée, l'initiative sera soumise au peuple. Le Conseil fédéral, la majorité du parlement (dont la gauche), les villes, la majorité des communes et la quasi totalité des cantons (le Valais faisant bande à part), l'Asloca, soutiennent la nouvelle loi. Mais est-elle à la hauteur de l'enjeu ?

Lire la suite

vendredi, 11 janvier 2013

Initiative contre les rémunérations abusives : La mouche du coche

Le comité romand de soutien à l'initiative sur (c'est-à-dire contre) les « rémunérations abusives », dite, du nom de son auteur, «initiative Minder» a lancé sa campagne. Les adversaires de l'initiative ont depuis des semaines ouvert les feux, avec des moyens considérables, alors que le budget du comité romand de soutien est encore loin du strict nécessaire pour faire entendre une autre voix que celle des heureux bénéficiaires des «rémunérations abusives» et des entreprises qui ne voient aucun problème à ce que leurs dirigeants gagnent en un jour ce que les employés qu'ils licencient mettaient deux ans à gagner. Le combat s'annonce déséquilibré -mais la mouche obstinée du coche, en le harcelant peut le faire se renverser...

Lire la suite

12:59 Publié dans Suisse | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : politique, votation, minder, rémunérations abusives, bonus | |  Facebook | | | |

jeudi, 10 janvier 2013

Tarifs des Transports publics genevois : Tais-toi et paie !

Comme prévisible, le PS ne soutiendra pas l'initiative de l'AVIVO proposant d'inscrire les tarifs des Transports Publics Genevois dans la loi, et donc d'ouvrir la possibilité d'un référendum contre toute modification de ces tarifs. Cette initiative avait pourtant été lancée avec le soutien du PS, dans la foulée d'une pétition lancée par le PS et d'actions menées par la Jeunesse Socialiste, contre une hausse, finalement reportée, des tarifs des TPG. Peu importe, après tout : les partis proposent, les militants disposent, et nous disposerons d'un soutien à une initiative qui donne aux usagers payants des TPG le droit de se prononcer sur des tarifs décidés par des gens dispensés de s'en acquitter.

Lire la suite

16:16 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : tpg, transports publics, tarifs, politique, votation | |  Facebook | | | |

mardi, 18 décembre 2012

3 mars : vote de l'Initiative contre les « salaires abusifs » : David Minder contre le Goliath patronal

La campagne sur l'initiative «  contre les salaires abusifs »  (on votera le 3 mars) est lancée : le patronat va mettre des millions (au moins cinq, sans doute huit, peut-être dix, et plus si danger...) pour la combattre. Thomas Minder, l'auteur de l'initiative, n'a pas ces moyens pour, comme il le veut, « faire entendre la voix du peuple contre les profiteurs». Face à la mobilisation de l'« élite des bonus », il ne peut compter que sur le soutien de la gauche et celui d'un comité de personnalités (comme l'ancien Procureur de la Confédération Paolo Bernasconi, l'ancien président du CICR Cornelio Sommaruga), et sur une campagne désargentée se faisant essentiellement sur internet (www.superbonus2013.ch) et par les réseaux sociaux. Face à Thomas Minder et ses quelques alliés, on va donc retrouver le patronat et la droite politique, et plus hypocritement, le Conseil Fédéral.

Lire la suite

14:48 Publié dans Economie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : minder, politique, économie, votation, revenus, bonus, suisse | |  Facebook | | | |