violeta parra

  • Hommage genevois à Violeta Parra vendredi 24 novembre (demain)

    Imprimer

    Violeta Parra.jpgGRACIAS A LA VIOLETA

    Le 28 mars dernier, la présidente chilienne Michelle Bachelet inaugurait à Genève, au collège Voltaire, une plaque rendant hommage à Violeta Parra, sur les lieux (démolis depuis lors) où elle vécut entre 1963 et 1964 avec son compagnon, Gilbert Favre. Soeur d'un grand poète (Nicanor Parra), mère de deux grands chanteurs (Angel et Isabel) emblématiques (avec Victor Jara, supplicié par les soudards de Pinochet) de la nueva canción chilena, accompagnant les luttes du peuple chilien, mais héritière aussi de la chanson populaire chilienne, la Lira Popular et de ses auteurs anonymes, Violeta Parra est devenue une incarnation du "Chili d'en bas". Luis Sepulveda dit d'elle  : "un de ses grands mérites a été celui d'assumer une identité contradictoire comme peut être l'identité métisse, mais cette femme ne voulait pas être la moitié de rien. Elle ne voulait pas être "moitié indienne", "moitié mapuche". La Violeta se sentait d'une identité volcanique qui la faisait être indienne à 100 %, rebelle à 100 % et à 100 % européenne quand elle vivait en France et en Suisse".

    VENDREDI 24 NOVEMBRE, GENEVE
    Hommage à Violeta Parra
    Dès 17 h. 45, Salle Frank Martin
    (Collège Calvin)
    Hommages a Violeta Parra, souvenirs de ses passages à Genève dès 17 h. 50
    Concert "Gracias a la vida" dès 20 heures

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Culture, Genève 1 commentaire
  • Violeta se Fue a los Cielos

    Imprimer

    Violeta Parra. Angel Parra, Isabel Parra, Cristina Parra, Carmen Luisa Parra



















    Entró Violeta Parrón
    violeteando la guitarra
    guitarreando el guittarón
    entro Violeta Parra.
    (Pablo Neruda)

    Il y a dix jours, je suis revenu en enfance. Presque cinquante en arrière. Sur le grand écran de l'auditorium Arditi, en ouverture du Festival  "Filmar en America Latina", j'ai revu Violeta... enfin, pas vraiment elle, mais elle tout de même.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Musique 0 commentaire