mercredi, 18 novembre 2015

Hosannah ! La droite municipale genevoise consent à faire son boulot budgétaire

(Petite respiration locale après le massacre) 

Hosannah ! Alleluia ! Deo Gratias ! Les zélus et zélues de la droite municipale genevoise semblent prêts à faire leur boulot d'élues et d'élus, et même, qui l'eût cru, leur boulot d'élues et d'élus de droite : étudier le projet de budget de la Ville, en débattre, l'amender, voter pour ou contre -bref, le travail basique demandé aux membres du parlement municipal... C'était le moment : on a déjà perdu deux mois à ne rien pouvoir étudier, ni amender, ni modifier du budget de la Ville de Genève, parce qu'une majorité de bric, de broc et de branques du Conseil Municipal avait refusé en septembre de faire son boulot, et réussi à nous empêcher de faire le nôtre -mais sans pouvoir empêcher le Conseil administratif de faire le sien : élaborer un projet de budget, et le soumettre au Conseil Municipal, charge à lui de l'étudier, de l'amender, de le modifier. Et de le voter avec le contenu qu'il lui aura donné. Evidemment, pour donner un contenu à un budget, il faut avoir quelque chose qui ressemble à un programme politique, et pas seulement le mantra que la droite municipale ânonne depuis qu'elle est majoritaire au Conseil Municipal : "faut réduire la voilure et changer de paradigme pour aller de l'avant"...

Lire la suite

14:17 Publié dans austérité, syndicats, gauche, Genève | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : ville de genèvem budget | |  Facebook | | | |