végétalisation

  • Comme un arbre dans la ville

    Imprimer

    Irminsull.jpgLe prix politique d'un arbre

    On a passé la fin de la séance du Conseil municipal de Genève, mercredi soir, sous les arbres. Ou à côté de ceux qui ont été abattus. Et on a fini la soirée en adoptant, à une quasi unanimité au moins de façade (végétalisée), une motion des Verts demandant à l'Exécutif communal d'introduire un moratoire sur toutes les nouvelles demandes de coupes d'arbres valide, sauf raisons de sécurité. Le Conseil administratif a bien lancé un plan de végétalisation de la Ville, mais le Conseil municipal l'a jugé insuffisant et trop lent à mettre en oeuvre dans sa conception actuelle. Il y a 40'000 arbres en Ville de Genève. Le Conseil municipal veut les garder (en un an, entre juin 2016 et juin 2017, 1379 ont été coupés et 709 plantés) -mais est-il prêt à en payer le prix politique, le renoncement à des projets d'aménagement, de construction de logements, de parkings ?

    Lire la suite