traversée de la rade

  • L'autoroute lacustre, Graal de la droite genevoise :

    Imprimer

    traversée du lac, traversée de la radeSauvez la Dame du Lac !


    Le Grand Conseil, qui sur cet enjeu s'apparente à une Chambre Introuvable, a évidemment, toute la droite coagulée faisant bloc bétonné, approuvé l'initiative de l'Entente pour une traversée routière du lac -sans préciser si elle devait se faire en pont ou en tunnel, ni combien elle coûtera, et à qui, ni comment elle serait financée, ni même, comme l'a relevé Pierre Vanek, si elle avait elle-même l'illusion que ce projet pourra se réaliser un jour -du moins avant l'assèchement complet du lac dans quelques centaines de milliers d'années. On n'est plus, il est vrai, dans un débat politique (mais y fûmes-nous jamais ?) sur un projet réalisable, mais dans une pantomime, un exercice de postures et de gesticulations dans une parodie de quête du Graal. Mais plutôt que l'aide de Merlin, pour sauver la Dame du Lac c'est sur la reprise du discours même de la droite genevoise sur la nécessité de "faire des économies" qu'il faut compter. Parce que son  Graal, à la droite genevoise, coûterait la peau des fesses, et la graisse qu'il y a dessous, à un canton qui passe son temps à expliquer qu'il faut se serrer la ceinture, réduire la voilure et faire preuve de modestie financière... Seulement lorsqu'il s'agit de prestations sociales et culturelles, et des droits sociaux et salariaux de la fonction publique ?

    Lire la suite

  • Une traversée routière du Petit-Lac de Genève « à l'horizon 2030 » ? Comme dirait Magellan...

    Imprimer

    Le Conseil d'Etat genevois n'en démord pas : il veut une autoroute sur ou sous le (petit) lac. Et deux semaines après le refus sec et sonnant (mais pas trébuchant) de la proposition de l'UDC d'une traversée de la rade, il nous sort son projet. Fumeux, le projet : la seule chose qu'on en comprend, c'est qu'il s'agit de faire passer des bagnoles d'une rive à l'autre du lac. Mais on ne sait pas si ce serait sur un pont ou dans un tunnel, sur deux ou trois voies, si les utilisateurs du machin devraient ou non s'acquitter d'un péage, si le coût du projet serait de 2,8 ou de 3,3 milliards ou plus, si des partenaires privés le financeraient, en tout ou partie, si la Confédération y mettrait son obole, si... si...  L'« horizon » de la réalisation du projet est, selon le Conseil d'Etat, l'an 2030 du calendrier grégorien. Quelqu'un pourrait-il expliquer au Conseil d'Etat genevois que, comme dirait Magellan, le propre d'un horizon est de s'éloigner au fur et à mesure que l'on croit s'en approcher ?    

    Lire la suite

  • Traversées routières de la rade ou du lac : Le tunnel UDC n'enfumera plus le pont PLR

    Imprimer

    traversée de la radeAvec deux tiers des voix exprimées contre leur initiative, l'UDC, le MCG et le TCS se sont bien pris une baffe assez sonore, et assez méritée, tant leur campagne frisait, et parfois défonçait, le mur du ridicule. Mais on en est presque à la regretter, cette lourde défaite :  L'initiative UDC pour une traversée tunnelière de la rade ne se serait sans doute jamais concrétisée, mais plus profondément que le tunnel qu'elle proposait, c'est le projet du PLR, du PDC et du gouvernement d'une traversée pontonnière du Petit Lac qu'elle aurait englouti.  C'est donc contre ce projet qu'il va falloir commencer à s'organiser, puisque la droite fait mine de considérer le rejet du tunnel comme un soutien au pont, alors que les deux furent naguère refusés en votation populaire.  Amnésie, quand tu nous tient...

     

    Lire la suite

  • Traversées routières de la rade et du lac, coûteux gadgets vintage

    Imprimer

    On a beau avoir un faible pour le calendrier républicain, il nous faut nous résigner à cette l'évidence que le grégorien s'est imposé. Et que nous sommes donc au XXIe siècle. Alors, quand est soumis au vote du bon peuple un projet de traversée de la rade, mais aussi une initiative de traversée du lac, répondant l'un et l'autre aux besoins du siècle passé en paralysans un peu plus la circulation dans la ville du siècle présent, on se dit que leurs auteurs devraient éviter de faire de l'obsolescence une vertu politique. Si elles devaient être acceptées par le peuple (mais on est prêt à parier, et à y contribuer, que même en ce cas elles ne seront jamais réalisées), les traversées routières de la rade et du lac auront au moins un siècle de retard sur la réalité d'une agglomération qui entourera complètement le Léman et nécessitera bien plus que le coûteux gadget vintage d'une traversée de la rade ou du lac de Genève.

    Lire la suite

  • Traversées routières de la rade ou du Petit lac : Quand une traversée coule l'autre...

    Imprimer

    pont effondré.jpgDe gros poissons se sont réunis l'autre jour à la Nautique pour soutenir (contre le PLR et le PDC) l'initiative de l'UDC en faveur d'un tunnel routier sous la rade : l'Automobile-Club, le Touring-Club, la Chambre de commerce et d'industrie, vous voyez le genre. Plutôt mérou que perchette. D'ailleurs, la gauche et les associations opposées au projet udéciste (auquel la droite gouvernementale, lâchée par ses relais habituels, est aussi opposée) avaient lancé leur campagne juste en face de la Nautique : aux Bains des Pâquis. La gauche sur la rive droite, la droite sur la rive gauche, et le fantômatique tunnel de la discorde entre les deux : joli tableau genevois. Surtout que le projet que combattent la gauche et les partisans de la mobilité douce, et que soutient le lobby bagolesque, risque fort d'avoir surtout comme effet de rendre impossible (de notre vivant du moins -et l'espérance de vie ne cesse de s'accroître) toute traversée routière de la rade ou du petit lac.    

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Genève, Transports 0 commentaire
  • Traversée routière du petit-lac : Ni initiative, ni contre-projet !

    Imprimer

    traversée de la radeL'Assemblée générale du PS (cantonal) genevois a accepté, hier soir, le préavis du Comité directeur du parti, défavorable au soutien socialiste à un contre-projet  au contenu inconnu, concocté par le TCS et l'Entente (PLR et PDC) pour faire pièce à l'initiative de l'UDC pour une traversée routière de la rade de Genève. Il était proposé au PSG de soutenir un texte dont on ne sait rien, sinon qu'il a pour but d'offrir un choix entre une initiative udéciste qui ne répond plus à rien et un projet passant plus au large -mais pas moins nuisible, et coûtant plus de trois milliards, à indexer au temps qui passerait entre sa funeste adoption et sa plus funeste encore réalisation...

    Après tout, on est dans une ville où le premier acte d'une politique des transports (et de l'immigration) ayant consisté, il y a 2072 ans, à couper un pont pour empêcher l'immigration de masse des Helvètes en Gaule, 2072 ans de plus ne seront pas de trop pour étudier attentivement, avec tout l'esprit positif, le sens de l'ouverture et la disponibilité au consensus qui nous caractérisent, les projets de pont, de tunnel et de transpondeurs spatiotemporels sur, sous, dans et à travers le Rhône, la rade ou le Petit Lac.

    Lire la suite

  • Traversée routière de la rade ou du petit-lac : Dans le tunnel !

    Imprimer

    Il nous est peu accoutumé d'encenser le parlement fédéral suisse, et notre respect pour les institutions de ce pays est assez mesuré, mais là, on ne boudera pas notre plaisir en saluant la décision du Parlement fédéral de rejeter l'initiative cantonale genevoise pour l'intégration de la traversée routière du lac (ou de la rade) au réseau des routes nationales, ce qui aurait permis son financement par la Confédération. Alors certes, ce « non » n'est peut-être pas aussi définitif qu'on pourrait le souhaiter, et au moins trois projets sont encore défendus, par trois coalitions différentes et concurrentes (le projet du Conseil d'Etat, celui de l'UDC, celui des milieux économiques), sur trois tracés différents, en pont ou en tunnel, mais cette concurrence, et le coût pharaonique de l'excercice, même avec le « partenariat public-privé » prôné par le patronat, nous laisse espérer que la traversée routière de la rade est entrée dans un tunnel dont elle ne sortira pas. Le seul tunnel, d'ailleurs, que nous soyons prêts à soutenir pour elle.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Genève, Transports 1 commentaire