mardi, 29 avril 2014

A propos des représentants de collectivités publiques dans des sociétés privées

Télégenève, NaxooPotiches, otages ou délinquants ?

Aujourd'hui, ou dans un mois, le Conseil Municipal de la Ville de Genève désignera (croit-il) trois administrateurs de la société du téléréseau municipal, Télégenève (une société anonyme de droit privé), pour remplacer trois administrateurs démissionnaires, -l'un parce qu'il n'a plus le temps de se consacrer à sa fonction d'administrateur, et les deux autres parce qu'ils soutenaient le projet de vente des actions de la Ville de Genève dans la société de téléréseau et ont été désavoués par les citoyennes et les citoyens, qui ont repoussé ce projet en votation populaire. Prenons prétexte de cet épisode, et de cette société, pour poser une question bête : c'est quoi, ça peut quoi, ça sert à quoi, le représentant d'une collectivité publique dans le Conseil d'administration d'une société privée ? La réponse pourrait ressembler au titre d'une fable de La Fontaine : la potiche, l'otage ou le délinquant. Une potiche, si cet administrateur s'en tient à ce qu'il a le droit de faire. Un otage, s'il fait ce que la société attend qu'il fasse. Un délinquant s'il fait ce qu'il devrait faire...

Lire la suite

14:26 Publié dans Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : télégenève, naxoo | |  Facebook | | | |

mardi, 11 février 2014

Refus de la vente des actions municipales dans Télégenève : Merci aux idiots utiles !

siphonnage Naxoo.jpgJamais l'expression « idiots utiles » n'aura pris un sens si clair (et donc un autre sens que celui que lui donnait Lénine, lorsqu'il évoquait les braves humanistes occidentaux voyant en le régime instauré par les bolchéviks la réalisation de leurs propres rêves) que lors du vote municipal genevois de dimanche : sans ceux qui se sont offerts à nous, nous n'aurions sans doute pas réussi à obtenir 53 % des suffrages contre la proposition de vendre Naxoo à UPC Cablecom. On ne partait en effet pas gagnants dans ce vote : le référendum lancé par les syndicats n'était soutenu que par Ensemble à gauche, la Jeunesse socialiste et une frange du PS, ce qui ne fait pas une majorité, et l'appât des 57 millions que pouvait rapporter à la Ville la vente de ses actions était tentant. Il nous fallait un renfort -et nous l'eûmes. On n'oubliera donc pas de remercier chaleureusement UPC Cablecom d'avoir commencé avant le vote à se servir dans le fichier des abonnés de Naxoo, et Télégenève de l'y avoir autorisé : on ne pouvait mieux inciter les abonnés de Naxoo à envoyer paître le vendeur et l'acheteur des actions (ou à voter blanc, comme 11,4 % des votant-e-s -un record...).

Lire la suite

16:32 Publié dans Genève, Médias, Politique | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : naxoo, télégenève, upc cablecom | |  Facebook | | | |

jeudi, 23 janvier 2014

Siphonnage avant privatisation totale du téléréseau genevois ? Un NON de plus en plus nécessaire

siphonnage Naxoo.jpgOn vote, en Villle de Genève, le 9 février, sur la vente des actions de la Ville dans la téléréseau municipal (Naxoo). L'acheteur potentiel de ces actions, UPC Cablecom, s'est à sa manière, lourdingue, invité dans la campagne : le fichier des clients lui a été transféré (sans que les clients aient été consultés sur ce transfert), et Cablecom rapatrie chez elle des milliers de clients Naxoo avant même que l'on sache si elle sera ou non l'actionnaire unique. Rapatriement d'ailleurs assez foireux.  On devrait remercier ces chauds partisans de la proposition de privatisation totale de l'actionnariat de Naxoo : en siphonnant Naxoo avant même que le peuple leur en ait donné l'autorisation, ils contribuent à rendre nécessaire, le 9 février prochain, un NON à cette autorisation. Et à leurs pratiques.

Lire la suite

16:35 Publié dans Genève, Médias | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : naxoo, télégenève, upc cablecom | |  Facebook | | | |

mercredi, 20 novembre 2013

Vente de Naxoo ä Cablecom : le référendum provoque un « plan social »...

Peut (beaucoup) mieux faire...

Nous avions soutenu le référendum lancé contre la décision du Conseil Municipal de la Ville de Genève d'accepter la vente des actions détenues par la Ville dans le réseau Télégenève SA (Naxoo) à UPC Cablecomm. Nous refusions et refusons toujours,  l'autorisation donnée à UPC Cablecom de licencier jusqu'à 10% des employés de Naxoo par année pendant 5 ans, ainsi que la liberté totale de licencier après ce délai. Nous dénoncions également le refus d'UPC Cablecom de signer toute convention collective de travail. Ces jours, un accord passé entre l'acheteur (UPC Cablecom), le vendeur (la Ville de Genève), le personnel et la société Télégenève, semble répondre à quelques unes (quelques unes, seulement) des raisons que nous avions de soutenir le référendum lancé contre la vente de Naxoo. Le référendum n'est d'ailleurs certainement pas pour rien dans la signature de l'accord - mais un accord encore insuffisant pour nous convaincre d'accepter la vente des actions municipales dans le téléréseau municipal. 

Lire la suite

14:17 Publié dans Genève, Médias, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : naxoo, télégenève, upc cablecom | |  Facebook | | | |

mardi, 17 septembre 2013

Naxoo : la Ville pète un câble ? Le référendum rétablit la connexion

 

 

cable Naxoo.jpg


Le comité référendaire «Naxoo est à nous», qui s’oppose à la vente, à la multinationale UPC Cablecom, du paquet (majoritaire) d'actions détenu par la Ville de Genève dans la société 022 Télégenève Naxoo, le téléréseau municipal de la Ville de Genève, a déposé aujourd'hui 5242 signatures à l’appui du référendum municipal en Ville de Genève qu’il a lancé cet été. Avec plus de 1200 signatures de plus que nécessaire, le référendum (que nous soutenions, avec une minorité du groupe socialiste au Conseil Municipal, et avec la Jeunesse Socialiste) a donc très vraisemblablement abouti. Grâce, ironiquement, au mois de délai supplémentaire accordé par la nouvelle constitution genevoise (dont on dira, par euphémisme, qu'elle ne suscitait pas l'enthousiasme des forces politiques et syndicales qui ont lancé le référendum) aux récoltes de signatures pendant les vacances d'été... Les habitantes et habitants de la Ville, et donc les abonné-e-s à Naxoo, voteront donc sur le destin de leur téléréseau. En attendant le contrat de vente à Cablecom est gelé. Vu son contenu, il ne méritait pas mieux. 

Lire la suite

15:27 Publié dans Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : naxoo, télégenève, upc cablecom | |  Facebook | | | |

mercredi, 26 juin 2013

3ème débat sur le vente de Naxoo : le référendum !

manif Naxoo.jpgAprès l'accord du Conseil Municipal de Genève de vendre les actions de la Ville dans Naxoo : 3ème débat  :  le référendum !

Conseil Municipal de la Ville de Genève, mardi après-midi :  débat sur la vente des actions de la Ville dans le réseau de télé par câble Naxoo  : Le PLR proteste de son attachement au service public, le PS refuse de poser les droits des travailleurs comme préalable à la vente d'un actionnariat public et la « gauche de la gauche » ovationne un fasciste...C'était le moment qu'il se termine, ce débat, dans ce parlement, la nausée nous guettait. Et comme troisième débat, maintenant, le seul qui vaille : le référendum, lancé par le syndicat Syndicom. Dès qu'on dispose des listes de signatures, on vous les envoie. A vos crayons !

Lire la suite

04:17 Publié dans Genève, Médias, Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : naxoo, télégenève, upc cablecom | |  Facebook | | | |

vendredi, 21 juin 2013

Encore Naxoo ? ben ouais, encore Naxoo...

On se doute bien que le sujet ne passionne pas vraiment les masses laborieuses, et que la plupart de nos (rares) lectrices et lecteurs n'y accordent qu'une attention distraite, voire impalpable, mais comme il nous tient pour le moment à cœur, et que notre égocentrisme foncier, quasiment stirnérien, nous fait préférer ce qui nous tient à cœur à ce qui vous intéresse, nous remettons le couvert sur Naxoo : Or donc, le groupe socialiste au Conseil Municipal de la Ville de Genève a décidé hier soir de soutenir la proposition de la commission des finances et du Conseil Administratif,  d'autoriser ce dernier à vendre à la multinationale UPC-Cablecom les actions que la Ville détient dans le téléréseau Naxoo-022 Télégenève, et de les vendre sans autres conditions que celles du contrat de vente prévu. Cela étant, cette position n'est que celle de la majorité du groupe socialiste : plusieurs élu-e-s voteront contre cette autorisation de vente, et soutiendront un amendement proposant de  soumettre l'autorisation de vente à la condition impérative, et préalable à la vente, d'un accord entre la Ville de Genève, Naxoo, Cablecom et le syndicat Syndicom.

Lire la suite

07:11 Publié dans Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : naxoo, télégenève, upc cablecom | |  Facebook | | | |

vendredi, 24 mai 2013

Vente des actions Naxoo de la Ville de Genève : Au moins offrant...

Le Conseil administratif de la Ville de Genève (sauf le Maire...) propose au Conseil municipal de ratifier un accord conclu avec la société UPC-Cablecom pour la reprise par celle-ci des actions de la Ville dans l'opérateur de téléréseau Naxoo (Télégenève), dont Cablecom est déjà actionnaire minoritaire et qu'elle attend depuis des années de pouvoir se goinfrer. Grâce à une convention d'actionnariat donnant à l'actionnaire minoritaire un pouvoir exorbitant, Cablecom dispose d'un droit de préemption sur les actions de la Ville si celle-ci souhaite les vendre. C'est ce droit que Cablecom veut exercer -mais la vente n'est pas encore autorisée par le Conseil Municipal, et si elle devait l'être, elle serait soumise à référendum. Une occasion de se demander si la vente d'un réseau de communication majoritairement en mains publiques à une société privée n'est pas, forcément, une vente au moins offrant -non du point de vue financier, mais de celui du pluralisme des sources et moyens d'information...

Lire la suite

14:37 Publié dans Genève, Médias, Politique | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : naxoo, télégenève, upc cablecom, cablecom | |  Facebook | | | |

jeudi, 23 août 2012

A propos de la proposition de vente des actions de la Ville de Genève dans Télégenève (Naxoo)

La préposée à la protection des données et à la transparence avait recommandé (http://www.ge.ch/ppdt/doc/documentations/RECOMMANDATION_9...) à la Ville de Genève de donner accès public à la convention d'actionnaires (téléchargeable sur http://www.fichier-pdf.fr/2012/06/19/convention-d-actionn...)) passée entre la Ville, Télégenève et Cablecom,  le 28 août 2006 :

Cette recommandation équivaut à une demande de lever la clause de confidentialité prévue à l'article 14.1 de la convention, article qui réserve l'éventuelle obligation de révélation qu'imposeraient des normes légales. Ce qui est précisément le cas ici. La préposée note que le document (la convention, donc, mais également ses annexes) est un document concerné par la loi, au auquel l'accès est garanti, sous réserve d'exceptions prévues par la loi, mais dont aucune n'est pertinente dans son cas. 

La ville de Genève (le Conseil administratif) a accepté cette recommandation. Nous l'espérions et, avions, avec d'autres, fait ce que nous pouvions pour l'obtenir. La proposition d'une vente par Télégenève de ses parts dans la télé locale Léman Bleu, et l'hypothèse d'une acceptation de cette proposition par le Conseil Municipal (sous réserve d'un référendum) rend d'ailleurs la communication du texte liant la Ville, Télégenève et Cablecom d'autant plus légitime, sauf à accepter que le parlement municipal puisse se prononcer sans avoir pu réellement apprécier la situation dans laquelle se trouve l'entreprise dont la Ville est actionnaire majoritaire -majoritaire, mais paralysé.

En attendant que s'ouvrent les débats au Conseil Municipal, on vous résume l'état des choses, tel qu'on l'a compris...

Lire la suite

22:02 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (19) | Tags : naxoo, télégenève, cablecom, communication | |  Facebook | | | |

mardi, 08 mai 2012

La Ville de Genève doit-elle abandonner Télégenève (Naxoo) ?


Vendre ou ne pas vendre ? Et vendre à qui ?

Le Conseil Municipal de la Ville de Genève doit se prononcer aujourd'hui sur le sort qu'il réservera à une proposition du Conseil administratif de vendre le paquet, majoritaire, d'actions détenues par la municipalité dans la sociétéTéléGenève, qui exploite le téléréseau local. Trois solutions s'offrent au Conseil : refuser d'entrer en matière sur cette proposition, la voter « sur le siège », sans la transmettre pour étude à une commission, ou au contraire entrer en matière pour la faire étudier en commission.  La troisième solution devrait s'imposer : les enjeux sont tels, si nombreux, si importants et si imbriqués qu'il paraît totalement illusoire de pouvoir en juger en quelques heures de séance plénière, sans examen plus approfondi, sans entendre ni le personnel et les syndicats, ni l'actionnaire minoritaire, ni les communes dont le téléréseau est allié avec celui de la Ville et que la vente de celui de la Ville fragiliserait face aux entreprises privées avides de les prendre ou de prendre leur place.

Lire la suite

14:53 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : politique, naxoo, télégenève, upc cablecom | |  Facebook | | | |

lundi, 30 avril 2012

La Ville de Genève va-t-elle vendre son réseau câblé à une société privée ?

De la friture dans le tuyau

Le Conseil administratif de la Ville de Genève (sauf Rémy Pagani, qui a fait savoir qu'il n'était pas d'accord, ce qui lui a valu les remontrances de ses collègues) propose au Conseil Municipal de l'autoriser à vendre au plus offrant (peut-être à la multinationale UPC Cablecom, déjà actionnaire minoritaire de Naxoo depuis 2006, et y disposant d'un véritable droit de veto, pour ne pas dire de blocage), les 51,1 % d'actions que possède la commune dans la société Télégenève, c'est-à-dire Naxoo, le réseau câblé qui dessert les 83'000 foyers de la Ville et 70'000 autres dans le reste du canton. La Municipalité (de gauche) de Genève a certainement d'excellentes raisons techniques, empiriques, pragmatiques, pour déposer ce qui est en fait une proposition de privatisation. Mais la question de la propriété de ce tuyau qu'est un téléréseau se pose en les termes d'un choix de principe : qu'est-ce qui doit être en mains publiques, qu'est-ce qui peut être laissé (ou remis) en mains privées ? Et est-il judicieux de se défaire d'un réseau de communication quand on sait que l'importance de ces réseaux, et donc de leur propriété, et donc de leur contrôle politique, ne va cesser de s'accroître ?

Lire la suite

15:23 Publié dans Médias | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : genève, naxoo, télégenève, upc cablecom, communication, télévision | |  Facebook | | | |