mercredi, 28 juin 2017

De 3400 à 765 offices postaux en Suisse

poste, La Poste, service public, Poste Lucem Tenebrae ?

Il y a quinze ans, il y avait encore 3400 offices postaux en Suisse. Dans trois ans, il ne devrait plus en rester que 765, et 459 sont aujourd'hui directement menacés de fermeture. La Poste dit négocier avec les cantons et les communes, mais cette négociation se fait comme on tronçonne : La Poste négocie avec chaque canton, chaque commune, sur les offices qu'elle veut supprimer sur leur territoire -mais aucune négociation nationale ne se fait. On divise pour régner, on sépare pour fermer, on donne la liste des offices menacés à des jours différents pour entraver la naissance d'une protestation nationale, on discute, comme à Genève, avec le Conseil d'Etat sans tenir compte des communes... On a failli en débattre hier soir au Conseil municipal de Genève -mais pour la droite, il était plus important et plus urgent de faire voter par le Conseil municipal un crédit pour améliorer la zone VIP de la patinoire des Vernets que de lui permettre de dénoncer la fermeture d'offices postaux et le refus de La Poste d'entamer de véritables négociations sur son redéploiement. Heureusement, l'exécutif municipal, lui, a pris position...

Lire la suite

15:04 Publié dans Suisse | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : poste, la poste, service public | |  Facebook | | | |

mercredi, 11 mai 2016

Vers une acceptation de l’initiative "pour le service public" ?

Le piège est ouvert...

piège à loup.jpgSelon le premier sondage en ligne du groupe Tamedia, l'initiative "pro service public" serait massivement acceptée (58 % des sondés la soutiennent, 27 % s'y opposent), en particulier au sein des électorats de l'UDC, du PS et des Verts. L'électorat de gauche serait donc favorable à une initiative que les partis de gauche appellent à combattre. Pourquoi les défenseurs traditionnels et patentés du service public combattent-ils une initiative qui proclame vouloir précisément défendre le service public ? Et pourquoi la Fédération romande des consommateurs (FRC) ne soutient-elle pas cette initiative, lancée par des journaux de défense des consommateurs ? Parce que l'initiative est mal foutue et dangereuse. "On ne peut pas résoudre les problèmes de trois entreprises totalement différentes -la Poste, les CFF et Swisscom- avec une même solution. Il faut privilégier des approches par secteur (...) (et) définir d'abord c qu'est le service public avant d'en définir les modalités", résume le secrétaire général de la FRC. Reste à en convaincre l'électorat de gauche, plus inquiet des dérives du service public que des menaces que fait peser sur lui une initiative qui porte sa défense en sautoir. Le piège est ouvert, mais il l'a été par par les directions des service publics, et leurs tutelles politiques...

Lire la suite

16:03 Publié dans Suisse, votations | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : service public, services publics, la poste, swisscom, cff | |  Facebook | | | |

lundi, 18 avril 2016

Service public : Unanimité de façade contre l'initiative "Pro Services Publics"

A entendre la gauche (à nous entendre, donc) et les syndicats, on pourrait croire que les services publics sont menacés, dans ce pays comme un peu partout ailleurs. Que la droite et le patronat ne rêveraient que les mettre en pièces, les privatiser, n'en garder que quelques pans, les moins rentables, les moins porteurs de profits potentiels... Billevesées, paranoïa : les services publics, en Suisse, tout le monde (ou presque) les aime. La gauche et les syndicats, évidemment, mais aussi le Conseil fédéral, le PLR, le PDC, même l'UDC, même EconomieSuisse, même l'USAM. Il n'est, pour se rendre compte de cet amour fou, que de constater la belle unanimité qui s'est faite pour renvoyer aux oubliettes (elle le mérite amplement, soit dit en passant) l'initiative de la presse consumériste "Pro Services Publics", soumise au vote populaire le 5 juin après n'avoir obtenu, performance rare, aucune voix aux Chambres fédérales... Un doute, pourtant, nous tenaille : Lorsque même ceux qui ferment les bureaux de postes et veulent privatiser la SSR proclament leur volonté de défendre le service public, n'y aurait-il pas, quelque raison de soupçonner que l'unanimité pour le "non"ne soit qu'une façade, et que certains "non" à l'initiative ne soient que d'enfumage ?

Lire la suite

15:42 Publié dans Suisse, votations | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : service public | |  Facebook | | | |

mercredi, 02 mai 2012

L'autre enjeu du 17 juin : l'organisation des institutions publiques

Gouvernance, vous avez dit gouvernance ?

Le 17 juin prochain, à Genève, on ne votera pas seulement pour choisir qui (Anne, donc) occupera le siège laissé vacant au Conseil d'Etat après la démission de Mark Muller, on votera aussi sur une loi modifiant considérablement le mode de « gouvernance » (puisque c'est comme cela que l'on dit désormais en notre contemporaine langue de bois politique) des conseils d'administration et conseils de fondation des établissements publics autonomes. On votera, parce que les syndicats et les partis de gauche ont lancé et fait aboutir un référendum contre une loi qui réduit le peu de contrôle démocratique existant sur ces institutions. Et on votera « non ».

Lire la suite

14:09 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : politique, votations, gouvernance, démocratie, service public | |  Facebook | | | |

mardi, 06 décembre 2011

« Gouvernance » des entreprises publiques : Un référendum contre la technocrassie

Réduction de la représentation des représentants du parlement dans les Conseils des « entités para-étatiques » (une périphrase technocratique pour désigner simplement des entreprises publiques, comme les TPG ou les Services Industriels), diminution de la représentation du personnel, restriction de la représentation des communes, ignorance de la représentation des usagers, publication seulement partielle de l’échelle de rémunération des dirigeants, instauration d'un secret de fonction absolu, rendant impossible la communication des représentants des associations et organisations avec leurs mandants... On comprend que les associations patronales et les partis de droite, sauf le MCG, aient accueilli favorablement l’avant-projet de loi sur la « gouvernance » (en novlangue dans le texte) des grandes régies publiques, se soient réjouis du contrôle accru du Conseil d'Etat, des restrictions à la transparence de la rémunération des administrateurs et de la diminution du nombre d’administrateurs représentant le personnel et le parlement : le Conseil d’Etat voudrait assumer un rôle équivalent à celui de l’actionnaire d'une société anonyme. C'est dire en quelle estime il tient la notion même de «  service public »...

Lire la suite

13:17 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : politique, service public, référendum | |  Facebook | | | |

mardi, 12 juillet 2011

De l’égalité, de la légalité, du service public...

On aura touché la dernière limite de la perfectibilité, alors seulement que le droit du plus faible aura remplacé sur le trône le droit du plus fort

(Auguste Blanqui)

 

 

L’idéologie (le terme n’est pas en soi péjoratif, l’expression d’un refus de l’idéologie étant elle-même celle d’une idéologie) du service public, à laquelle la gauche adhère, quoi qu’il en soit de la sincérité de cette adhésion, apparaît désormais moins comme celle d’un service au public que comme celle du service de l’Etat « en soi ». Elle est moins une alternative à la conception bourgeoise de l’Etat que la perfection de son mensonge, et ce qu’elle habille d’un discours égalitaire une réalité fondamentalement inégalitaire. Le service public, comme service au public, ne peut en effet se fonder que sur l’absolue égalité des droits et devoirs de tous ses usagers, indépendamment de leurs moyens et situations, ce qui implique forcément la gratuité du service fourni. Cette égalité absolue est absolument contredite dans les faits par la double inégalité des ressources et du pouvoir, en sus de l’être politiquement par la recherche obsessionnelle des équilibres budgétaires. L’inégalité des ressources produit un dualisme social où s’ignorent, quand ils ne s’opposent pas, ceux qui ont les moyens de se passer du service public et ceux qui n'ont que par lui accès à des droits fondamentaux (l’éducation, les soins, la sécurité personnelle). L’inégalité du pouvoir (entre ceux qui en disposent et ceux qui le subissent) détermine quant à elle un accès différent, en qualité, en quantité et en vitesse, aux service publics, et d’abord aux informations nécessaire pour y accéder et en user.

Lire la suite

03:35 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : égalité, légalité, service public | |  Facebook | | | |