lundi, 03 juin 2013

Blanchiment de banquiers

La Suisse à plat ventre pour sauver les banques

Le Conseil fédéral soumet au parlement un projet rendant possible un accord qui ne sera communiqué qu'après le vote du parlement sur la loi qui le permet, vote que le gouvernement assortit d'une clause d'urgence excluant le référendum populaire. Il s'agit de donner une base légale à la mise en conformité des banques visées par la justice américaine à un « accord » dicté par les Etats-Unis. Si le projet est accepté par les Chambres, les autorités américaines pourront obtenir les informations qu'elles souhaitent des banques suisses (statistiques, transferts de fonds, ouverture et fermeture des comptes, noms des clients et des collaborateurs des banques liés à ces clients). On va donc, comme le dénonce le PS, « modifier notre ordre juridique pour que les banques échappent à des sanctions » après avoir organisé, aux Etats-Unis, la fraude, l'évasion, la soustraction et la dissimulation fiscales de contribuables américains. La loi suisse mise au service du blanchiment des banquiers suisses, en somme...

Lire la suite

14:28 Publié dans Economie, Politique, Suisse | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : banques, secret bancaire | |  Facebook | | | |

jeudi, 23 août 2012

La chèvre émissaire

Secret bancaire, Eveline Widmer-SchlumpfChargées des péchés des banques par les défenseurs habituels des banques, chèvre émissaire des pratiques des premières et des complicités des seconds, voilà donc Eveline Widmer-Schlumpf lâchée pour les expier à leur place dans l'étrange désert surpeuplé où rôdent les négociateurs d'accords bancaires, les vendeurs de listings bancaires, les démarcheurs de comptes bancaires et les agents du fisc américain, du fisc français et du fisc allemand.

Lire la suite

13:23 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : secret bancaire, eveline widmer-schlumpf | |  Facebook | | | |

jeudi, 04 février 2010

Merci, camarade Merkel...

Les autorités allemandes, la Chancelière Angela Merkel en tête, ont déclaré accepter de payer pour obtenir une liste, volée en Suisse, de 1500 contribuables allemands ayant planqué leur pognon en Suisse. Et c'est une excellente nouvelle. Un tiers de l'évasion fiscale allemande aboutit en Suisse, essentiellement à Zurich. Les contribuables allemands ont placé plus de 250 milliards de francs en Suisse, sur les 2200 milliards que notre beau pays abrite en actifs gérés par la banque offshore. 56 % des avoirs déposés dans les banques suisses l'ont été par des non-résidants, et selon des estimations crédibles, 80 % des comptes suisses détenus par des ressortissants de l'Union européenne ne sont pas déclarés aux fiscs des pays d'origine. On comprend la panique des banquiers, si on se permettra de trouver parfaitement ridicule l'indignation  « morale » de la Suisse officielle.

Lire la suite

02:38 Publié dans Suisse | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : banques, fraude, secret bancaire | |  Facebook | | | |