mardi, 11 mars 2014

Des contingents et de la « Grande Genève » : Aux frontières du réel...

En 2013, près de 280'000 travailleurs frontaliers et travailleuses frontalières étaient employés en Suisse, dont plus du tiers dans la région lémanique, et un quart à Genève. Leur nombre s'était accru de 3,8 % en un an, sans que cela ait la moindre influence sur le taux de chômage des résidents -autrement dit, les frontaliers ne prennent pas d'emploi aux Suisses et aux résidents étrangers, mais occupent des emplois que la population active potentielle résidente n'occupe pas.  Un emploi sur dix en Suisse est occupé par un travailleur ou une travailleuse habitant au-delà de la frontière -une proportion qui ascende à 25 % au Tessin. Or en adoptant l'initiative udéciste sur l'« immigration de masse », une courte majorité de votants a non seulement décidé de rétablir un contingentement des immigrants, mais aussi de l'appliquer aux frontaliers qui par définition ne sont pas des immigrants. Or on peut contingenter beaucoup de chose -mais pas la réalité...

Lire la suite

13:45 Publié dans Economie, Genève, Immigration | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : frontaliers, emploi, région, grand genève | |  Facebook | | | |

jeudi, 28 février 2013

Plan directeur cantonal : Genève envie (de quoi ?)

Une nouvelle mouture du plan directeur cantonal supposé « fixer et définir les grandes orientations et les conditions de mise en oeuvre » de la politique d'aménagement cantonal jusqu'en 2030, a été rendue publique le 20 février; elle rectifie celui qu'avait présenté Mark Muller fin 2011, et qui avait suscité une désapprobation presque générale (à l'exception notable de la Ville de Genève). Les deux tiers des communes avaient émis un préavis négatif, et la perspective que Genève ait à construire 50'000 logements en quinze ou vingt ans avait ravivé la polémique sur le maldéveloppement du canton, et même de toute la région. Du coup, si le nouveau plan évoque toujours ce chiffre de 50'000 logements, il n'en fait plus un objectif, mais tout au plus un souhait. La version « tout public » du plan directeur s'intitule «Genève envie». Envie de quoi, au juste ? De nier les évidences ?

Lire la suite

13:50 Publié dans Genève, Politique, urbanisme | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : aménagement, région, démographie, logement, plan directeur | |  Facebook | | | |

mercredi, 18 avril 2012

Après la « préférence cantonale », la « préférence municipale » ?

Les frontaliers, nouveaux Intouchables ?

La Ville de Genève doit « donner la priorité aux résidents genevois lors des engagements de personnel » dans ses services, demande une motion déposée en janvier au Conseil Municipal de la Ville par le MCG, motion dont le Conseil a refusé hier le traitement en urgence. D'abord parce que la social-xénophobie étant une nevrose endémique, on ne voit pas quelle urgence particulière il y aurait à en discourir. Ensuite, parce que le texte même de la motion est à l'image du parti qui l'a déposée : confus, péremptoire et démagogique. Mais assez dans l'air vicié du temps. Le discours tenu par les hérauts de la préférence de résidence est simple : on a besoin des frontaliers, mais au plus bas niveau de responsabilité possible, en recréant avec les frontaliers ce qu'on avait supprimé en abolissant le statut de saisonniers : une caste d'exécutants. Nos Intouchables...

Lire la suite

13:27 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (14) | Tags : frontaliers, emploi, région | |  Facebook | | | |

lundi, 09 janvier 2012

Nouvelles de la faune locale : Une espèce protégée : le chômeur genevois

Le Conseil d'Etat a annoncé le 21 décembre (c'était le jour de la tourbe, ça s'imposait) qu'il se ralliait à la « préférence cantonale »  prônée par le MCG (mais en s'y ralliant sans le dire, et dans des « limites du possible » si étroites qu'on ne peut guère répondre à sa posture qu'en ricanant) et qu'il entendait donner, dans les grands établissements publics (Hôpital, TPG, Aéroport) comme dans l'administration centrale, préférence aux chômeuses et chômeurs genevois (au sens large du qualificatif «genevois») dans l'embauche de personnel. Voilà le donc le chômeur genevois proclamé membre d'une espèce protégée... Être protégé par Longchamp et Favre, de quel avenir est-ce que cela peut bien présager pour l'espèce chômeuse locale ? L'avenir du dodo ou celui du panda ?

Lire la suite

13:26 | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : chômage, emploi, protectionnisme, frontaliers, région | |  Facebook | | | |

lundi, 19 décembre 2011

Et la « Grande Genève » naquit

La « région franco-valdo-genevoise », c'est du passé...

La Chambre genevoise de Commerce et d'Industrie, la Banque cantonale genevoise et le canton de Genève ont eu, ensemble (il fallait bien qu'elles et il se mettent ensemble pour en accoucher) une idée géniale : ne plus parler de «région franco-valdo-genevoise »  mais de « Grand Genève» pour désigner l'ensemble formé du canton de Genève, du district de Nyon et de la partie des départements de Haute-Savoie et de l'Ain dont le développement est déterminé par Genève. « Grand Genève », donc, pour la région. Même si, comme la plupart des noms de villes, Genève est un nom propre féminin. Devra-t-on désormais parler de « moyenne Genève » pour désigner le canton, et de « petite Genève » pour désigner la Ville ?

Lire la suite

14:18 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : développement, région, logement | |  Facebook | | | |

mardi, 21 juin 2011

CEVA : Perdre du temps, encore ?


Les vingt-deux recours bloquant le début du chantier de la liaison ferroviaire Cornavin-Eaux Vives,Annemasse (CEVA) ont été jugée «irrecevables » et « sans objet » par le Tribunal administratif fédéral, après trois ans de procédure et une année et demie après le « oui » (à plus de 60 %) des Genevoises et des Genevois à ce projet. Ceux qui n'acceptent pas ce vote, et sont près à tout faire pour retarder le début des travaux, peuvent certes encore saisir le Tribunal Fédéral (ils trouveront bien un prétexte, ils en usent de toutes sortes depuis trois ans de procédure), mais il n'est pas du tout évident qu'ils obtiennent ce qu'ils cherchent : non que leur recours soit gagnant, mais seulement qu'il ralentisse le processus de mise en œuvre du projet, et donc sa réalisation, et donc le déferlement sur les beaux quartiers genevois de la racaille d'Annemasse débarquant du train toute animée, forcément, de mauvaises intentions.

Lire la suite

15:27 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : ceva, région, transports | |  Facebook | | | |

jeudi, 10 mars 2011

Le maldéveloppement genevois : Changer ou étouffer

La région genevoise se développe. Mais n'importe comment, et au prix d'un déséquilibre croissant entre son centre genevois et sa périphérie française : les emplois ici, les logements là. Et des flux de « pendulaires » entre les deux. On prévoyait 200'000 habitants de plus en vingt-cinq ans, on en déjà gagné 65'000 en cinq ans... dont la moitié se sont installés en France faute de logements disponibles à Genève, alors que dans le même temps et le même espace le nombre de places de travail s'est accru de 36'000 (soit en cinq ans le tiers de ce qu'on prévoyait en vingt-cinq ans) -mais essentiellement à Genève, et sans faire reculer le chômage ni à Genève, ni en France voisine. Les déséquilibres régionaux auxquels le projet d'agglomération voulait remédier se sont donc encore accentués, et c'est désormais la question du type de développement économique qui se pose -du type de développement, ou d'une décroissance maîtrisée.

Lire la suite

14:47 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : région, emploi, logement, transports, frontaliers | |  Facebook | | | |

mercredi, 22 décembre 2010

De la commune à la communauté urbaine

2011 : Plus loin que les Municipales

2011, à Genève, sera l'année des élections municipales. Les enjeux de ces élections sont clairs : ils portent sur la constitution de majorités dans les Conseils et les exécutifs municipaux -et, pour la gauche, le maintien, voire le renforcement, des majorités dont elles dispose parfois, et si possible la constitution de majorités nouvelles là où cet objectif est atteignable. Mais derrière cet enjeu politique local, ou plus haut que lui, ces élections ont un enjeu régional : Nous avons à Genève à résoudre deux contradictions : celle, fondamentale, entre les compétences politiques réelles de la commune et le rôle qu'on attend d'elle, et celle, fonctionnelle entre la Ville politique et la ville physique -et aucune de ces deux contradictions ne sera résolue par l'un ou l'autre des bricolages institutionnels proposés (par exemple à la Constituante) par de brillants esprits plus intéressés au dépeçage de la Ville et au maintien d'une tutelle étroite sur tout es les communes, qu'à l'invention d'un nouvel espace politique démocratique.

Lire la suite

10:31 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : région, communes, municipales | |  Facebook | | | |

jeudi, 25 novembre 2010

Genève déborde de ses frontières : L'agglo et les blaireaux

Un accord a été signé lundi dernier entre les autorités genevoises, vaudoises et françaises de la région, pour le financement d'une première étape de projets infrastructurels rendus nécessaires par le développement fulgurant de la régio genevensis. Fulgurant ? Bien plus rapide que prévu, en tout cas : on prévoyait 200'000 habitants de plus en vingt-cinq ans, on en déjà gagné 65'000 en cinq ans... dont la moitié se sont installés en France, et un tiers dans le canton de Vaud, faute de logements disponibles à Genève, alors que dans le même temps et le même espace le nombre de places de travail s'est accru de 36'000 (soit en cinq ans le tiers de ce qu'on prévoyait en vingt-cinq ans), dont 6000 sur territoire vaudois -mais sans progression côté français. Les déséquilibres régionaux auxquels le projet d'agglomération voulait remédier se sont donc accentués, alors que l'on peine à constituer réellement la région, et surtout à admettre qu'elle est désormais le cadre de référence politique qui s'impose, puisqu'elle est le cadre qui s'impose à la réalité, et qui impose sa réalité, quelque déni que lui opposent dérisoirement quelques blaireaux refusant de voir plus loin que l'entrée de leur terrier, et rêvant même de s'y barricader.

Lire la suite

12:58 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : région, agglomération, mcg | |  Facebook | | | |

mercredi, 01 septembre 2010

La communauté urbaine, quoi d'autre ?

Contre l'esprit de clocher et contre les réflexes technocratiques

Le rapport sectoriel 403 de la Constituante sur les communes ne sera pas le best-seller de la rentrée, mais pour qui s'interroge sur l'état du débat institutionnel, sa lecture est assez édifiante. Nous devons à Genève résoudre deux contradictions : celle, fondamentale,  entre les compétences politiques réelles de la commune et le rôle qu'on attend d'elle, et celle, fonctionnelle entre la Ville politique et la ville physique. Aucune de ces deux contradictions ne sera résolue par l'un ou l'autre des bricolages institutionnels proposés  à la Constituante (éclatement de communes, fusions autoritaires de communes, création de « districts communaux », etc...) par de brillants esprits plus intéressés au dépeçage de la Ville  et au maintien d'une tutelle étroite sur  toutes les communes, qu'à l'invention d'un nouvel espace politique démocratique. Or c'est bien de cela, de cette invention, dont il doit s'agir : à accepter que se distende de plus en plus l'espace politique, où peut s'exercer le contrôle démocratique, et un espace physique laissé aux « lois de l'économie », c'est la démocratie qu'on rend impuissante, pas l'économie, et c'est à la technocratie qu'on livre l'espace de la ville réelle, pas à ses habitants.

Lire la suite

14:51 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : région, communes | |  Facebook | | | |

vendredi, 02 octobre 2009

Election du parlement d'un tiers de Genève : Oligarchie intra muros

On élit en ce moment le parlement de la République et canton de Genève. Une République qui abrite la moitié de la population de la région, sur le quart ou le tiers de sa superficie. Le parlement cantonal qui va être élu dans dix jours ne sera donc que le parlement de cette moitié sur ce tiers -encore faut-il ajouter que seule une minorité de la population du canton ayant le droit d'élire son parlement, la majorité n'ayant pas l'âge ou la nationalitlé de ce droit, le parlement de la Genève politique ne sera désigné, dans l'hypothèse la plus optimiste, que par un sixième de la Genève réelle et les lois que ce parlement adoptera ne s'appliqueront que sur une portion du territoire genevois, enclose dans des frontières dessinées il y a bientôt deux siècles. Quand on aura que ces lois sont élaborées par un " monde politique " genevois d'un millier de personnes (députés au Grand Conseil et Conseillers d'Etat, Conseillers administratifs, Conseillers municipaux de la Ville et des grandes communes, membres des directions des partis politiques et des grandes organisations sociales), on aura dessiné une situation connue : Mille personnes, décidant pour plus d'un demi-million d'autres, cela s'appelle l'oligarchie. Notre république démocratique est redevenue une république oliharchique -et nous sommes de son oligarchie, ou à tout le moins en sommes nous proches...

Lire la suite

02:29 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ps, politique, élections, région | |  Facebook | | | |