mardi, 20 janvier 2015

Comment Dugong déplacera les montagnes : Ze Manifeste

Gauche Dugong, politiqueIl y a quelque temps, nous fûmes de ceux qui, « pour en finir avec la gauche caviar » qui commençait sérieusement à nous courir sur les blinis, lancèrent sur le marché déjà fort encombré de la critique de gauche de la gauche, la « Gauche Anchois », destinée à rester d'une confidentialité élitaire confinant à la conspiration aristocratique. Las ! Par maladresse, cette phalange reçut de quelques media une publicité malencontreuse, qui nous convint de procéder, sans regrets, à sa dissolution. Mais, orphelins d'un réseau de comploteurs ricanants, nous ne nous résolvions pas à son absence. Et c'est ainsi qu'après une fugace tentative de créer une « gauche pingouin », nous procédâmes à la création de la «  Gauche Dugong », dont le prestige depuis ne cesse de croître, certes souterrainement (ou plutôt subaquatiquement), mais en proportion de la crainte qu'elle suscite -à juste titre, car sous l'apparente vacuité de son manifeste fondateur, que nous (re)publions ci-dessous, se cachent d'abyssales profondeurs : que chacun en barbarouffe autour de lui, car l'état des choses politiques (et les élections municipales à venir) rend urgente l’émergence d'une pensée à la fois radicale et cohérente : la nôtre, forcément...  vous en voyez une autre, vous ?

Lire la suite

15:42 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : gauche dugong, politique | |  Facebook | | | |

lundi, 21 janvier 2013

Elections cantonales genevoises : Ouverture des jeux (de chaises musicales)

chaises musicales.jpgLes élections cantonales genevoises, c'est pour cet automne. Le jeu des chaises musicales (disons : des sièges musicaux) pour l'élection du Conseil d'Etat, c'est déjà maintenant. Et les incertitudes sur les alliances, c'est depuis quelques mois. Bref, on s'affaire à droite et à gauche (il y a longtemps qu'il n'y a plus de « centre », à supposer que cet improbable espace ait jamais été autre chose que le moyeu d'une girouette). On soupèse, on calcule, on jauge, on lance des avertissements sans frais. On fait de la politique comme on fait ses comptes. Au risque d'oublier ce qui justifie qu'on en fasse : avoir un projet politique, et pas seulement un plan de carrière. Et au risque aussi, pour les Verts et le PS, qui ont soutenu (pas nous, pas nous...) le projet de nouvelle constitution, d'oublier ce qu'il permet alors qu'Ensemble à gauche, qui l'a combattu, en tiendrait compte...

Lire la suite

14:16 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : politique, élections, gauche, ps | |  Facebook | | | |

jeudi, 17 janvier 2013

Investissements culturels à Genève : Déshabiller Paul pour rhabiller Jean ?

Hier, le Conseil Municipal de Genève a voté à une majorité écrasante (seul le MCG s'y est opposé) une motion demandant de rétablir pour 2015 les travaux de rénovation du Grand Théâtre, que le Conseil administratif envisageait de reporter à 2017. La même droite traditionnelle, augmentée de l'extrême-droite, avait fait accepter un mois auparavant une réduction de 40 millions du volume d'investissements autorisés chaque année. Or les travaux au Grand Théâtre coûteront, au moins, 30 millions et demi de francs. On a donc, en un mois, voté une restriction et heureusement décidé de n'en pas tenir compte...

Lire la suite

14:45 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : culture, grand théâtre, politique, budget | |  Facebook | | | |

lundi, 14 janvier 2013

Grande parade homophobe à Paris : Que faire des intégristes ? Marions-les !

La manif conservatrice contre le « mariage gay », hier, à Paris, où le grotesque ne le disputait guère qu'au méprisable, ce fut à la fois une sorte de grande parade de tous les fantasmes réactionnaires, dans l'unité au moins apparente de tout ce que la France et les pays comparables (dont le nôtre) peuvent abriter d'irrédentismes patriarcaux, et la résurrection dans la rue d'une droite orpheline de Sarkozy et ne pouvant tout de même pas, décemment, faire de Gérard Depardieu sa nouvelle icône. Résultat : lardée d'UMP et de Front National, une longue procession d'intégristes religieux de toutes confessions salués par l'archevêque de Paris... Que faire des tous ces intégristes ? Les marier, peut-être...

Lire la suite

13:58 Publié dans France | Lien permanent | Commentaires (14) | Tags : mariage, homosexualité, gays, politique, église | |  Facebook | | | |

vendredi, 11 janvier 2013

Initiative contre les rémunérations abusives : La mouche du coche

Le comité romand de soutien à l'initiative sur (c'est-à-dire contre) les « rémunérations abusives », dite, du nom de son auteur, «initiative Minder» a lancé sa campagne. Les adversaires de l'initiative ont depuis des semaines ouvert les feux, avec des moyens considérables, alors que le budget du comité romand de soutien est encore loin du strict nécessaire pour faire entendre une autre voix que celle des heureux bénéficiaires des «rémunérations abusives» et des entreprises qui ne voient aucun problème à ce que leurs dirigeants gagnent en un jour ce que les employés qu'ils licencient mettaient deux ans à gagner. Le combat s'annonce déséquilibré -mais la mouche obstinée du coche, en le harcelant peut le faire se renverser...

Lire la suite

12:59 Publié dans Suisse | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : politique, votation, minder, rémunérations abusives, bonus | |  Facebook | | | |

jeudi, 10 janvier 2013

Tarifs des Transports publics genevois : Tais-toi et paie !

Comme prévisible, le PS ne soutiendra pas l'initiative de l'AVIVO proposant d'inscrire les tarifs des Transports Publics Genevois dans la loi, et donc d'ouvrir la possibilité d'un référendum contre toute modification de ces tarifs. Cette initiative avait pourtant été lancée avec le soutien du PS, dans la foulée d'une pétition lancée par le PS et d'actions menées par la Jeunesse Socialiste, contre une hausse, finalement reportée, des tarifs des TPG. Peu importe, après tout : les partis proposent, les militants disposent, et nous disposerons d'un soutien à une initiative qui donne aux usagers payants des TPG le droit de se prononcer sur des tarifs décidés par des gens dispensés de s'en acquitter.

Lire la suite

16:16 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : tpg, transports publics, tarifs, politique, votation | |  Facebook | | | |

mercredi, 19 décembre 2012

TPG : Pagani résiste, la droite s'étrangle

La loi, la légitimité, le Droit, les droits...

Avant-hier, un événement considérable s'est produit à Genève : un membre du Conseil d'administration des Transports Publics Genevois s'est rendu à la réunion dudit Conseil. Bon, évidemment, à le dire comme cela, on pourrait donner l'impression que, comme d'habitude à Piogre, on se pousse un peu du col pour faire d'une querelle picrocholine un conflit fondamental... mais quand on aura précisé que le membre en question est Maire de Genève, qu'il a été désigné au Conseil d'administration en question pour y représenter sa Ville, que le parlement genevois a subrepticement décidé qu'il n'en avait plus le droit, que le gouvernement genevois s'est empressé de tenter de faire appliquer cette décision sans même prendre celui de révoquer ledit Maire et que deux autres membres du Conseil d'administration ont cru judicieux de proposer qu'il soit fait appel à la maréchaussée pour expulser le Maire de Genève de la salle du Conseil d'administration des transports publics de Genève, l'affaire prend un peu plus de sel.

Lire la suite

14:53 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : tpg, pagani, politique | |  Facebook | | | |

mardi, 18 décembre 2012

3 mars : vote de l'Initiative contre les « salaires abusifs » : David Minder contre le Goliath patronal

La campagne sur l'initiative «  contre les salaires abusifs »  (on votera le 3 mars) est lancée : le patronat va mettre des millions (au moins cinq, sans doute huit, peut-être dix, et plus si danger...) pour la combattre. Thomas Minder, l'auteur de l'initiative, n'a pas ces moyens pour, comme il le veut, « faire entendre la voix du peuple contre les profiteurs». Face à la mobilisation de l'« élite des bonus », il ne peut compter que sur le soutien de la gauche et celui d'un comité de personnalités (comme l'ancien Procureur de la Confédération Paolo Bernasconi, l'ancien président du CICR Cornelio Sommaruga), et sur une campagne désargentée se faisant essentiellement sur internet (www.superbonus2013.ch) et par les réseaux sociaux. Face à Thomas Minder et ses quelques alliés, on va donc retrouver le patronat et la droite politique, et plus hypocritement, le Conseil Fédéral.

Lire la suite

14:48 Publié dans Economie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : minder, politique, économie, votation, revenus, bonus, suisse | |  Facebook | | | |

dimanche, 16 décembre 2012

Exclusion du maire de Genève du Conseil d'Administration des Transports Publics Genevois : Faire voter une résolution, c'est bien. Continuer à la défendre ensuite, c'est encore mieux...

Baclée de pesée au Bachet de Pesay

accidentCGTE.jpgLe 20 novembre, le Conseil Municipal de la Ville de Genève acceptait un projet de résolution considérant que « La Ville de Genève doit être représentée au Conseil d'administration des Transports Publics Genevois » et répondant au vote en catimini par le Grand Conseil d'une modification de la loi sur les TPG, destinée explicitement à exclure du Conseil d'Administration de la Régie le Conseiller administratif Rémy Pagani, en charge de l'Aménagement -et donc... des aménagements connexes au réseau TPG en Ville de Genève. En revanche, le représentant de l'Association des communes genevoises, par définition magistrat communal, a bénéficié de la mansuétude du Grand Conseil et continuera de siéger au sein du conseil d'administration des TPG. On suppose qu'in petto, les députés ayant voté l'exclusion du Conseiller administratif Rémy Pagani rêvent de voir les communes genevoises représentées aux TPG par un magistrat issu de la plus petite possible d'entre elles, de préférence même pas desservie par les TPG. Céligny serait la candidate idéale... Tout, plutôt que la Ville ?

Lire la suite

18:31 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : politique, tpg, transports publics, ville de genève, pagani | |  Facebook | | | |

vendredi, 14 décembre 2012

A propos d'une demande de levée d'immunité...

Règlement de comptes truqué

La levée de l'immunité de deux anciens magistrats de la Cour des Comptes, Daniel Devaud (démissionnaire) et Stéphane Geiger (qui n'avait pas sollicité un nouveau mandat) était à l'ordre du jour (mais à huis-clos) du Grand Conseil genevois, hier soir.  On ne sait pas à l'heure où on écrit ici si la demande du procureur général Jornot a été satisfaite (et pour être franc, jusqu'à ce qu'on nous somme quasiment de dire ce qu'on en pensait, on s'en tamponnait un peu la conscience politique), et on en écrit donc dans une commode incertitude, mais les raisons, ou plutôt les prétextes, de Jornot fleurant le pur et simple règlement de comptes truqué à l'encontre de Devaud (Geiger n'étant de toute évidence visé que comme un leurre,  pour faire « équitable »), il n'est peut-être pas totalement inutile de glisser quelques mots d'un principe contestable,  celui de l'immunité, et d'une mesure, la levée de cette immunité, tout aussi contestable vu les justifications que le procureur lui donne...

Lire la suite

14:11 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : politique, immunité | |  Facebook | | | |

lundi, 10 décembre 2012

La Ville de Genève a un budget. Elle.

A l'ombre des élections en bourgeons...

Contrairement au canton, la Ville de Genève dispose (c'était attendu) d'un budget pour 2013, et pour la première fois depuis quatre ans, le budget de la Commune a été adopté en une journée. Le projet de budget, adopté à l'unanimité par la commission des finances, qui avait amendé le projet initial du Conseil administratif, a été repris par celui-ci. Il présente un excédent symbolique de 7000 francs. C'est ce projet qui a été ratifié par le Conseil Municipal samedi, contre les groupes de l'Entente (PDC et PLR) et moyennant l'abstention du groupe «Ensemble à Gauche». Mais l'ombre des élections cantonales de 2013 (pas encore en fleurs, mais déjà en bourgeons) a plané sur le débat budgétaire municipal, ou plutôt sur ce qu'en a rendu possible, et ce fut assez réduit, la procédure utilisée pour permettre aux conseillères et conseillers municipaux d'en finir en un jour avec leur pensum annuel.

Lire la suite

13:48 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : politique, budget, ville de genève | |  Facebook | | | |

mercredi, 05 décembre 2012

L'EEE : Vous n'en vouliez pas ? Eh bien vous y êtes...

Vingt ans après...

Le 6 décembre 1992, proclamé « dimanche noir » par le Conseiller fédéral Jean-Pascal Delamuraz, les Suisses refusaient la proposition du Conseil fédéral d'adhérer à l'« Espace Economique Européen ». Vingt ans après, les media sont pleins de commémorations, les vaincus du 6 décembre 1992 de perplexité sur les causes de leur défaite, et les vainqueurs de fierté d'avoir réussi à préserver la souveraineté, l'indépendance, la liberté du pays face au monstre totalitaire bruxellois. Et tout se passe comme s'il fallait à toute prix camoufler cette évidence : la Suisse a eu beau refuser l'EEE le 6 décembre 1992, vingt ans après, elle y est en plein, et dans un espace européen plus qu'économique : policier et migratoire aussi, entre autres. 120 accord bilatéraux la lient à cette Europe dont elle affecte de se croire indépendante, mais dont elle est désormais une sorte de protectorat, de dominion. La Suisse a refusé l'EEE il y a vingt ans ? La belle affaire... Depuis, elle a accepté Dublin, Schengen, les bilatérales, elle soutient le cours de l'Euro à bout de bras et de francs suisses et les entreprises suisses ont intégré les normes européennes à leurs produits...

Lire la suite

12:01 Publié dans Europe | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : eee, ue, europe, suisse, politique, union européenne | |  Facebook | | | |

mardi, 04 décembre 2012

Pour défendre le droit d'asile !

Encore 25'000 signatures à récolter, et un mois pour les récolter...

Par 114 voix contre 92, l'Assemblée des délégués du Parti socialiste suisse a décidé, samedi, de ne pas soutenir le référendum lancé contre la révision (déjà entrée en vigueur du fait de la procédure d'urgence qui lui a été appliquée) de la loi sur l'asile. Mais le référendum a déjà recueilli 35'000 signatures. Il lui en faut 50'000 valables (c'est-à-dire, avec le «  matelas » de sécurité, autour de 60'000 récoltées), et il reste un mois pour les obtenir. Le soutien du PSS, s'il avait été apporté, aurait certes été une aide précieuse, mais le référendum peut, et doit, désormais aboutir sans lui : il faudra bien alors qu'il prenne position sur les lois qu'il refuse aujourd'hui de combattre, mais qu'une quinzaine de partis socialistes cantonaux et de sections des grandes villes combattent déjà, en apportant leur soutien au référendum. Signez !
(Les feuilles de signatures peuvent être téléchargées sur www.stopexclusion.ch)

Lire la suite

14:12 Publié dans Immigration | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : asile politique, politique, ps | |  Facebook | | | |

vendredi, 30 novembre 2012

De la résistance à l'« austérité » à la lutte contre le dumping salarial

Appel2.jpgManif, manif et remanif...

Vous avez manifesté avec la fonction publique (même si vous n'en êtes pas, ou plus)  tout à l'heure sur la Treille ? C'est bien. On ne vous y a peut-être pas vu, mais on vous croit : vous y étiez. Mais rangez pas vos doudounes : cet fin d'après-midi de 16 heures 30 à 17 heures,  y'a encore rassemblement à l'appel des syndicats devant l'Hôtel-de-Ville, ousque le Grand Conseil va décider du sort qu'il entend réserver à l'initiative syndicale contre le dumping salarial : l'invalider partiellement ou la soumettre telle qu'elle au peuple en courant le risque qu'elle soit acceptée, ce dont le patronat et la majorité (parlementaire et gouvernementale) de droite ne veulent pas entendre parler. L'initiative demande la constitution d'une inspection des entreprises formée de représentants des travailleurs, chargée d'inciter les employeurs au respect des conventions collectives et des lois sur le travail, et pouvant dénoncer celles qui délinquent. La droite, le patronat et le Conseil d'Etat trouvent « partiale » une instance de contrôle peuplée de syndicalistes. Au fond, il a raison, le gouvernement : c'est vrai que défendre les victimes du dumping salarial plutôt que ceux qui le pratiquent, c'est assez partial.

Lire la suite

15:11 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : politique, sumping salarial, austérité | |  Facebook | | | |

mercredi, 28 novembre 2012

Vous voulez du « concret dans l'asile » ? En voilà : Fermer Frambois !

Hier, à Lausanne, a été déposée auprès des autorités cantonales la pétition « Fermer Frambois », lancée lors du blocage symbolique du centre genevois de rétention le 23 septembre dernier, et signée par 2500 personnes (dont une dizaine de parlementaires fédéraux -et le Maire de Genève) qui demandent des cantons (Genève, Vaud, Neuchâtel) usant de ce lieu de détention administrative qu'ils renoncent à l'alimenter de requérants déboutés, qui peuvent y être « retenus », c'est-à-dire en fait détenus, pendant un an et demi au maximum (le temps d'une peine prononcée au pénal pour des actes de brigandage ou des homicides) sans avoir commis aucun délit, sinon celui, que l'on peine à concevoir comme tel en temps de « libre circulation » proclamée, de n'avoir pas d'autorisation de séjour. La coalition qui a lancé la pétition en appelle à la « responsabilité politique et morale » des gouvernants, pour qu'ils mettent  fin au concordat intercantonal sur la détention administrative et au financement de Frambois  : à ceux qui cherchent obsessionnellement des économies budgétaires, on signalera en effet qu'il y a là, dans trois cantons, des lignes budgétaires à supprimer. Et à ceux qui trépignent en exigeant «du concret dans l'asile », on en proposera une : Fermer Frambois !

Lire la suite

12:59 Publié dans Suisse | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : asile, frambois, politique | |  Facebook | | | |

mardi, 27 novembre 2012

Réforme du système de retraite : Déficeler le « paquet Berset »

Le Conseiller fédéral Alain Berset veut réformer le système suisse de retraites. Et contrairement à ses prédécesseurs, qui s'y sont tous cassé les dents, il veut réformer à la fois l'AVS et le Deuxième Pilier, mais de telle manière que chaque futur-e retraité-e ait à la fois à perdre et à gagner à la réforme proposée. A perdre, c'est le passage de 64 à 65 ans de l'âge de la retraite des femmes (ou, plus précisément, de l'âge de référence pour le droit à une retraite pleine et entière), la réduction du « taux de conversion » du 2e Pilier, qui permet de déterminer le montant des rentes en fonction du capital accumulé, des réductions de rentes de « survivants » (veuves et veufs, orphelin-e-s), des augmentations de cotisation pour les « indépendants »... A gagner (dit-on), c'est une augmentation des prestations en cas de prolongement de l'activité professionnelle au-delà de l'âge de référence (mais on peine à considérer comme un progrès la mise de septuagénaires au boulot) et des conditions de retraite anticipée plus favorables pour les plus bas revenus et des possibilités de retraite partielle ou progressive. On se retrouve donc avec un « paquet » de propositions contradictoires, qui ne suscite l'adhésion ni à droite, ni à gauche, ni même dans le propre parti d'Alain Berset, et que chacun s'attelle déjà à déficeler.

Lire la suite

14:32 Publié dans Suisse | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : politique, avs, deuxième pilier, assurances sociales, alain berset, ps | |  Facebook | | | |

lundi, 26 novembre 2012

Budget cantonal genevois : Copie révisée ? copie jetable...

cartel.jpgLe Conseil d'Etat genevois a déposé une nouvelle mouture du projet de budget cantonal, après le refus d'entrer en matière opposé par la majorité parlementaire (de droite) à un premier projet. La nouvelle copie prévoit toujours un déficit, mais moindre que celui de l'ancienne grâce à une évaluation « technique » à la hausse des recettes fiscales (des taxations n'avaient pas été bouclées lors du dépôt du premier projet), mais aussi grâce (encore que nulle grâce n'y soit pour quoi que ce soit)  à de nouvelles coupes dans les dépenses, en particulier dans le budget de l'Instruction Publique. Et il semble bien qu'il n'y ait guère que le risque politique de se retrouver devant le peuple, le 3 mars lors de la la mise en votation de la fusion des ciasses de pension publiques CEH et CIA, en ayant été incapable de doter la République d'un budget, qui puisse faire réfléchir la droite genevoise. A moins bien entendu que la mobilisation à laquelle invitent les syndicats de la fonction publique (www.cartel-ge.ch), contre les propositions du gouvernement et celles, pires encore, de la majorité parlementaire, soit massive : premiers rendez-vous ce jeudi 29 novembre, à 16.heures 30 devant l'Hôtel-de-Ville pour un rassemblement, partant en manifestation à 18 heures vers la Salle communale de Plainpalais où se tiendra à 18 heures 30 une assemblée générale du personnel.

Lire la suite

14:46 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : budget, politique, finances publiques, fiscalité | |  Facebook | | | |

mardi, 20 novembre 2012

L'initiative 40:1 du patronat suisse : Huit millions pour les hauts salaires

Le patronat suisse ne mégotera pas sur la dépense, pour combattre l'initiative populaire demandant la limitation des salaires abusifs des grands patrons (dite « Initiative Minder », du nom de son auteur, Thomas Minder, patron lui-même). « Economiesuisse », la faîtière patronale, a annoncé l'engagement de cinq à huit millions de francs dans la campagne contre l'initiative. Le comité d'initiative, lui, disposera de quarante fois moins. La Jeunesse Socialiste avait lancé et fait aboutir l'initiative « 1:12 » qui demande que le plus haut revenu versé par une entreprise ne dépasse pas douze fois le plus bas ? Economiesuisse vient donc d'annoncer son initiative « 40:1 », qui accorde aux défenseurs des plus hauts salaires un budget quarante fois supérieur à celui des partisans de leur limitation. Un écart que les patrons trouveront sûrement raisonnable : en 2008, le patron de Novartis gagnait 700 fois le salaire de son employé (certainement une employée...) le plus mal payé...

Lire la suite

14:44 Publié dans Suisse | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : salaires, patronat, bonus, politique, minder | |  Facebook | | | |

jeudi, 15 novembre 2012

Fusion des caisses de retraite CEH et CIA : Du bon usage d'un référendum

Le Conseil d'Etat a officialisé hier l'aboutissement, avec au moins 7014 signature, du référendum contre la loi instituant la Caisse de prévoyance de l'Etat de Genève (LCPEG), du 14 septembre 2012, par la fusion des caisses CEH et CIA. La votation populaire sur cet objet est fixée au 3 mars 2013, date à laquelle on votera aussi sur l'initiative cantonale de l'AVIVO « Stop aux hausses des tarifs des Transports Publics Genevois», sur l'initiative populaire fédérale « contre les rémunérations abusives » (dite initiative Minder) et sur la révision de la loi fédérale sur l'aménagement du territoire. Des sujets mobilisateurs qui devraient amener aux urnes plus de citoyennes et de citoyens que les derniers rendez-vous électoraux, ce  qui devrait donner un chance aux opposants au projet du Conseil d'Etat sur la fusion des caisses, projet soutenu par le Cartel intersyndical de la fonction publique, mais combattu par le Syndicat des services publics, qui avait lancé le référendum.

Lire la suite

15:12 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : politique, retraite, avs, deuxième pilier, cia, ceh | |  Facebook | | | |

lundi, 05 novembre 2012

Genève : La gauche laisse le PLR réinstaller le PDC à la Municipalité

strapontin.jpgAvec l'appui inavoué de la gauche gouvernementale (PS et Verts) et inavouable de la majeure partie de la « gauche de la gauche » (ou présumée telle), et en échange de l'abandon des prétentions démo-chrétiennes à la Cour des Comptes, le PLR a donc réinstallé, après vingt ans de pied-de-grue, le PDC à l'exécutif municipal genevois, sur le strapontin que depuis vingt ans la gauche concède à la droite (mais dont un certain Pierre Maudet avait tout de même su faire un siège propulseur). Cela sauve le PDC de la Ville de Genève, en lui assurant pour quelques temps encore la survie de son groupe parlementaire. Mais cela satisfait aussi les quatre conseillers administratifs de gauche, assez heureux de se retrouver avec un collègue plus accommodant que l'auraient été l'UDC Bertinat ou la coco Salika, et surtout avec le représentant d'un groupe parlementaire qui aura quelque peine à voter contre le budget de la Ville, ce budget étant désormais l'octroi à Guillaume Barrazone des moyens de faire autre chose que de la figuration.

Lire la suite

01:59 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : politique, élection, barrazone, salika wenger | |  Facebook | | | |