vendredi, 12 avril 2013

Bas salaires, inégalités salariales : La droite s'inquiète...

La droite s'inquiéte : non pas de la persistance de bas salaires et d'inégalités salariales exorbitantes dans ce pays... mais de la sympathie que suscitent les initiatives lancées pour y répondre -l'initiative 1:12 de la Jeunesse Socialiste, et l'initiative pour un salaire minimum, de l'Union Syndicale Suisse, qui devrait être soumise au peuple l'année prochaine et que le Conseil fédéral appelle, sans surprise, à refuser.  Et s'il affirme en partager l'objectif (lutter contre la pauvreté, faire en sorte que toute personne puisse vivre dignement de la rétribution de son travail), le gouvernement nous ressort l'argument patronal classique : un salaire minimum remettrait en question le partenariat social (alors qu'il ne ferait que le cadrer, et que l'initiative demande d'encourager la conclusion de conventions collectives prévoyant un salaire minimum) et la liberté contractuelle, perturberait le marché du travail (car le travail, bonnes gens, est une marchandise...).

Lire la suite

14:39 Publié dans Economie, Politique, Suisse, syndicats | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : salaires, patronat | |  Facebook | | | |

mercredi, 06 février 2013

L'humour d'Economiesuisse : enfumage patronal

Economiesuisse a de l'humour. ça ne nous avait pas frappé jusqu'à son engagement contre l'initiative Minder, mais là, ça nous aveugle : son directeur, Pascal Gentinetta, minimise l'impact de l'engagement de son organisation (patronale) dans la campagne sur l'initiative contre les rémunération abusives en déclarant qu'« une votation ne s'achète pas », alors qu'Economiesuisse balance huit millions dans sa campagne. Et le même Gentinetta assure, avec la même crédibilité, que si l'initiative est repoussée, le patronat ne soutiendra pas un référendum contre la loi qui fait office de contre-projet à l'initiative, et qu'il n'a acceptée que contraint par l'urgence de faire au moins semblant de lutter contre des « rémunérations abusives » qui suscitent une indignation presque générale.

Lire la suite

13:29 Publié dans Economie, Politique, Suisse | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : bonus, salaires, rémunérations, minder, economiesuisse, patronat | |  Facebook | | | |

mardi, 20 novembre 2012

L'initiative 40:1 du patronat suisse : Huit millions pour les hauts salaires

Le patronat suisse ne mégotera pas sur la dépense, pour combattre l'initiative populaire demandant la limitation des salaires abusifs des grands patrons (dite « Initiative Minder », du nom de son auteur, Thomas Minder, patron lui-même). « Economiesuisse », la faîtière patronale, a annoncé l'engagement de cinq à huit millions de francs dans la campagne contre l'initiative. Le comité d'initiative, lui, disposera de quarante fois moins. La Jeunesse Socialiste avait lancé et fait aboutir l'initiative « 1:12 » qui demande que le plus haut revenu versé par une entreprise ne dépasse pas douze fois le plus bas ? Economiesuisse vient donc d'annoncer son initiative « 40:1 », qui accorde aux défenseurs des plus hauts salaires un budget quarante fois supérieur à celui des partisans de leur limitation. Un écart que les patrons trouveront sûrement raisonnable : en 2008, le patron de Novartis gagnait 700 fois le salaire de son employé (certainement une employée...) le plus mal payé...

Lire la suite

14:44 Publié dans Suisse | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : salaires, patronat, bonus, politique, minder | |  Facebook | | | |