jeudi, 10 décembre 2015

Election du Conseil fédéral (et du deuxième udéciste) : "Le bon, la brute et le truand" ou les Trois Mousquetaires ?

On avait, avouons-le, quelque difficulté à se passionner pour l'élection du Conseil fédéral. Les Chambres allaient-elles choisir le Bon, la Brute ou le Truand ? Athos, Porthos ou Aramis ? Ou d'Artagnan (que le Père Dumas nous pardonne de prendre ses héros pour représenter un choix qui ne leur arrive pas aux chausses) ?  Des deux scenarii qu'évoquait hier la "Tribune de Genève", celui de la normalisation (élection d'un des trois candidats UDC), celui de la confrontation (élection d'un-e UDC non-candidat, voire d'un-e non UDC), c'est, comme il était de plus en plus probable après que le "centre" ait confirmé sa réputation de pusillanimité, le premier qui a été traduit en actes. Admettons qu'on ait choisi le Bon. Ou Porthos. Et ça va changer quoi ? Pas grand chose. L'UDC a deux sièges au Conseil fédéral ? Elle en avait déjà deux il y a quatre ans (Eveline Widmer Schlumpf était UDC, avant d'être exclue pour crime de lèse-Blocher)... l'"arc lémanique" est à nouveau représenté au gouvernement fédéral ? Oui, et alors ? en avait-il besoin ?

Lire la suite

17:39 Publié dans Politique, Suisse | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : conseil fédéral, udc, parmelin | |  Facebook | | | |