mercredi, 19 décembre 2012

TPG : Pagani résiste, la droite s'étrangle

La loi, la légitimité, le Droit, les droits...

Avant-hier, un événement considérable s'est produit à Genève : un membre du Conseil d'administration des Transports Publics Genevois s'est rendu à la réunion dudit Conseil. Bon, évidemment, à le dire comme cela, on pourrait donner l'impression que, comme d'habitude à Piogre, on se pousse un peu du col pour faire d'une querelle picrocholine un conflit fondamental... mais quand on aura précisé que le membre en question est Maire de Genève, qu'il a été désigné au Conseil d'administration en question pour y représenter sa Ville, que le parlement genevois a subrepticement décidé qu'il n'en avait plus le droit, que le gouvernement genevois s'est empressé de tenter de faire appliquer cette décision sans même prendre celui de révoquer ledit Maire et que deux autres membres du Conseil d'administration ont cru judicieux de proposer qu'il soit fait appel à la maréchaussée pour expulser le Maire de Genève de la salle du Conseil d'administration des transports publics de Genève, l'affaire prend un peu plus de sel.

Lire la suite

14:53 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : tpg, pagani, politique | |  Facebook | | | |

dimanche, 16 décembre 2012

Exclusion du maire de Genève du Conseil d'Administration des Transports Publics Genevois : Faire voter une résolution, c'est bien. Continuer à la défendre ensuite, c'est encore mieux...

Baclée de pesée au Bachet de Pesay

accidentCGTE.jpgLe 20 novembre, le Conseil Municipal de la Ville de Genève acceptait un projet de résolution considérant que « La Ville de Genève doit être représentée au Conseil d'administration des Transports Publics Genevois » et répondant au vote en catimini par le Grand Conseil d'une modification de la loi sur les TPG, destinée explicitement à exclure du Conseil d'Administration de la Régie le Conseiller administratif Rémy Pagani, en charge de l'Aménagement -et donc... des aménagements connexes au réseau TPG en Ville de Genève. En revanche, le représentant de l'Association des communes genevoises, par définition magistrat communal, a bénéficié de la mansuétude du Grand Conseil et continuera de siéger au sein du conseil d'administration des TPG. On suppose qu'in petto, les députés ayant voté l'exclusion du Conseiller administratif Rémy Pagani rêvent de voir les communes genevoises représentées aux TPG par un magistrat issu de la plus petite possible d'entre elles, de préférence même pas desservie par les TPG. Céligny serait la candidate idéale... Tout, plutôt que la Ville ?

Lire la suite

18:31 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : politique, tpg, transports publics, ville de genève, pagani | |  Facebook | | | |

mercredi, 03 octobre 2012

Quand Rémy s'en va-t-en voyage

Jusqu'où s'étend la Grande Genève ? Jusqu'à New York...

Le Maire de Genève (Rémy Pagani, cette année)  interviendra samedi à New York, lors de la quatrième session du «  Tribunal Russell sur la Palestine », pour rappeler la nécessité de défendre et de respecter les Conventions de Genève et le droit international. C'est bien le moins, direz-vous, que l'on puisse attendre du maire de Genève, que de défendre les Conventions de Genève ? Eh bien vous auriez, de l'avis de la droite genevoise, grand tort. Le Maire de Genève n'a pas à aller à New York rappeler qu'il faut défendre les Conventions de Genève. Le Maire de Genève doit rester à Genève, en silence, le cul posé sur son fauteuil de Maire de Genève. Mais voilà, ni la pratique, ni l'histoire ne militent en faveur de cette reposante conception du rôle de Maire de Genève.

Lire la suite

13:07 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : politique, pagani, tribunal russell | |  Facebook | | | |

samedi, 16 janvier 2010

L'hexalogue de Rémy Pagani

Quand un Conseiller administratif a un programme politique

Le Maire de Genève a un programme, et il l'a rendu public lundi dernier. C'est son programme à lui, Rémy Pagani, pas, ou pas encore, le programme de la Municipalité ou de l'Alternative Mais c'est un programme politique. Et c'est ce qui compte. Ses collègues, dit-on, et pas seulement l'unique représentant de la droite municipale, Pierre Maudet, se seraient quelque peu offusqués de la méthode : annoncer six propositions sans qu'elles aient été préalablement débattues au sein de l'exécutif. Et annoncer des propositions qui ne concernent pas son propre dicastère, mais ceux des autres. C'est que la logique des enclosures politiques continue de régner à Piogre : chacun chez soi, dans son ministère, maître de son pré, y broutant seul, et que les autres n'y mettent pas le mufle, sinon on ira se plaindre de « rupture de collégialité »

Lire la suite

00:22 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : ville, pagani, politique, gauche | |  Facebook | | | |