mercredi, 18 février 2015

Aujourd'hui, Journée d'action mondiale en défense du droit de grève

Le dernier des droits quand on a perdu tous les autres ?

A l'appel de la Confédération syndicale internationale, aujourd'hui est une une journée d’action mondiale en défense du droit de grève. Un droit si fondamental qu'il est le dernier des droits collectifs dont on puisse user pour résister lorsque tous les autres ont été abolis et qu'on ne s'est pas encore résolu à la lutte armée, et qu'il est aussi le premier que les dictatures abolissent et qu'en démocratie, les tentatives de le rogner, le conditionner, le soumettre à autorisation, le monnayer, même. Entre 17h et 18h, à l'appel de la Communauté genevoise d'action syndicale et du Cartel intersyndical du personnel de l'Etat, un rassemblement de défense du droit de grève se déroulera au Parc Saint-Jean, à côté du siège de la Fédération des entreprises romandes (un rassemblement avec le même objectif est organisé pour les salariés des organisations internationales, à midi, place des Nations). Les syndicats entendent ainsi protester contre les attaques au droit de grève perpétrées, localement, par le patronat genevois (et relayées par ses porte-flingues politiques habituels, ou plus récents, comme le MCG) et, internationalement, par les représentants du patronat (et de certains Etats) au sein de l'Organisation Internationale du Travail.    

Lire la suite

06:26 Publié dans Droits de l'Homme, Genève, Politique, syndicats | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : grève, droit de grève, oit | |  Facebook | | | |

mercredi, 24 juin 2009

Droits syndicaux : La Suisse, pays en développement…

Le 9 juin, la Conseillère fédérale Doris Leuthard était en visite à Genève, à l'Organisation international du Travail. Elle venait signer un " partenariat " de promotion des droits syndicaux dans les pays en développement. C'était doublement opportun : d'abord parce qu'en effet, les droits syndicaux ont besoin d'être promus dans les " pays en développement ". Ensuite, parce que dans ce domaine, la Suisse elle-même est un " pays en développement " : le pays-siège de l'OIT ne respecte pas les conventions de l'OIT sur les libertés syndicales, et ignore superbement la demande de l'OIT à la Suisse, en 2006, de contraindre les entreprises à réintégrer des militants syndicaux licenciés abusivement.

Lire la suite

02:28 Publié dans Suisse | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : syndicats, oit | |  Facebook | | | |