mercredi, 08 juin 2011

« Sortie du nucléaire » : La droite s'accroche

Aujourd'hui, le Conseil national devait dire qu'il est prêt à suivre le Conseil fédéral dans sa proposition de sortir, à pas lents et comptés, du nucléaire. Les groupes parlementaires avaient fixé leurs positions, ou leur absence de position : la clef du vote, cé'tait le PDC, appelé à la fidélité à son unique Conseillère fédérale, Doris Leuthard, éminente représente du lobby nucléaire jusqu'à Fukushima, partisane depuis de la fermeture progressive et du non-remplacement des centrales nucléaires. 80 % du groupe PDC devait la suivre. Et les 20 % de pro-nucléaires démo-chrétiens devaient s'abstenir, suivant en cela les radicaux-libéraux qui n'ont réussi qu'à donner ce courageux mot d'ordre. La gauche (socialistes et verts) ont voté la sortie, même si elle la souhaitait plus rapide, les Verts libéraux et les bourgeois-démocratiques l'ont votée aussi. Seule l'UDC s'est accorchée aux centrales nucléaires, et, consciente de l'impopularité de sa position, allume depuis des semaines des contre-feux xénophobes pour qu'on parle d'autre chose. Mais les milieux patronaux ne désespèraient pas : ils ont arrosé tous les parlementaires de droite d'un copieux dossier pour les convaincre de voter contre toute fermeture des centrales actuelles. Or la droite est largement majoritaire aux Chambres fédérales. Et après le Conseil national, il faudra encore passer devant lée Conseil des Etats Les jeux ne sont donc pas encore faits, et la porte de sortie pas encore ouverte.

Lire la suite

15:00 Publié dans Energie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : suisse, nucléasire | |  Facebook | | | |