minarets

  • Minarets : vivent les villes

    Imprimer


    Deux Suisse face à face
    Les cartes du vote sur les minarets sont spectaculaires : deux Suisse sont sorties des urnes, dimanche dernier, et si nous n'étions totalement dénués de mauvais esprit, nous pourrions reprendre à notre compte, en la retournant contre les disciples de son auteur, la vieille distinction maurassienne du " pays légal " et du " pays réel ". Il fallait bien que l'un des deux soit majoritaire, et ça n'a pas été le nôtre. Le nôtre ? celui des " grandes " villes, qui toutes ont voté contre l'initiative islamophobe, et celui de la Romandie, aux bastions catholiques ruraux près (les villes de Fribourg, de Delémont et de Sion se retrouvant de notre côté). Et puis il y a l'autre Suisse, celle des campagnes, des alpages et des banlieues alémaniques. Une Suisse de la rétraction religieuse, de l'enfermement tribal, de l'épuration sociale, qui interdit les minarets mais accepte que l'on vende des armes aux intégristes wahabites. Deux Suisse, et une question : la première Suisse, la nôtre, va-t-elle continuer à traîner la seconde comme un boulet, ou se donnera-t-elle enfin les moyens de s'en dépêtrer, en laissant le pays du " propre en ordre " nettoyer lui-même sa constitution de la petite saleté qu'il y a mise un jour d'Aïd ?

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Suisse 15 commentaires
  • Minarets, exportations d'armes, CEVA : Genève a bien voté... quant à la Suisse, on s'en fout...

    Imprimer

    clochers.gif.gifAprès les minarets, les clochers ?

    Genève a presque accepté l'interdiction de l'exportation de matériel militaire et, à de larges majorités (autour de 60 %), a accepté le crédit complémentaire pour le CEVA et refusé d'interdire les minarets. Félicitons-nous d'être dans la partie vivable du pays. L'odeur de renfermé qui sourd des urnes fédérales en sera ici moins perceptible, et prendre un peu de distance avec le pays des nains de jardins tout en nous rapprochant de la racaille d'Annemasse nous convient parfaitement. Il y a des votes sur lesquels on prendra grand plaisir à s'asseoir. Les minarets seront interdits ? Il n'y aura pas, pour autant, un musulman de moins en Suisse, pas une mosquée de moins, même pas un minaret de moins : le vote antimarets est un gros pet dans l'eau, c'est joussif, ça fait des bulles qui puent quand elles éclatent, et c'est tout. L'égalité des droits étant un principe fondamental de la Constitution suisse et des pactes internationaux signés par la Suisse, on peut désormais s'appuyer sur le vote de ce dimanche pour demander, au nom de ce principes et de ces pactes, l'interdiction des clochers. Un comité d'inititiative annonce vouloir s'y consacrer. Il mérite désormais notre plein soutien, et nous vous invitons à le lui apporter (info@clochers.ch), ainsi qu'aux propositions " laïcistes " évoquées par la Jeunesse Socialiste Suisse. Pas de minarets ? Plus de crucifix ! Ni Dieu, ni maître, en somme...

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Suisse 13 commentaires
  • Unkulturkampf

    Imprimer

    Islamophobies chrétienne et " laïque " :  Unkulturkampf

    Les fondamentalistes protestants de l' " Union démocratique fédérale " (UDF), une sorte d'appendice confessionnel de l'UDC, soutiennent l'initiative antiminarets : comme les écônards, persuadés de détenir seuls la seule vérité, ils ne veulent pas dialoguer mais convertir, et partagent avec leurs homologues fondamentalistes musulmans les mêmes attitudes, les mêmes fantasmes et les mêmes détestations. A ces croisés de carnaval s'ajoutent, idiots utiles, des laïcistes hémiplégiques réduisant le combat contre tous les intégrismes au combat contre le seul intégrisme musulman, comme si les autres avaient disparu. Or en Suisse, aujourd'hui, ce ne sont pas les musulmans qui veulent changer le droit (en instituant des tribunaux religieux jugeant en fonction de la charia, par exemple), mais les islamophobes chrétiens, en interdisant certains édifices religieux pour mieux en valoriser d'autres et reproclamer la christianité de l'Etat et de l'espace public. Quant à nous, athées, agnostiques, païens, animistes ou panthéistes, nous ne réclamons pas (ou pas encore*) l'interdiction des clochers. Peu nous chaut même l'invocation au " Dieu tout puissant " en exergue de la Constitution fédérale : nous n'y portons que le regard attendri qu'attire un vieux bibelot un peu ridicule que l'on garde parce qu'il a toujours été là et qu'après tout, même s'il prend la poussière, il ne gène (encore) personne.

    * Une initiative contre les clochers est prête à être lancée, au nom de l'égalité devant la loi, au cas (peu vraisemblable, mais possible) où celle contre les minarets était acceptée :
    <www.clochers.ch>

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Suisse 8 commentaires
  • Le miracle des minarets

    Imprimer

    Quand l'UDC devient féministe…

    Une femme empaquetée dans une burqa, sur fonds de drapeau suisse transpercé par sept minarets très, très pointus : l'affiche du comité d'initiative pour l'interdiction des minarets a été interdite d'affichage sur les panneaux publics de Bâle, Fribourg et Lausanne, mais autorisée sur ceux de Zurich, Saint-Gall, Lucerne et Genève. Peu importe d'ailleurs aux initiants que leur affiche soit ou non interdite puisque leur objectif est atteint : faire parler d'eux, se poser en victimes d'une interdiction alors même qu'ils en proposent une. Mais au passage, c'est un véritable miracle que manifeste la campagne des partisans de l'interdiction des minarets : la conversion au féminisme de l'UDC, de l'UDF, des " identitaires ", des intégristes chrétiens et de toute l'extrême-droite suisse… Conversion toute de façade, ou de parvis, évidemment : Qu'en ont ils à faire, nos islamophobes, du statut des femmes en Iran, en Arabie Saoudite ou en Afghanistan ? A un voile ou une burqa près, il ressemble comme deux gouttes de schnaps à celui qu'ils rêvent de ressusciter ici... Avec la peine de mort et la castration des homosexuels.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Suisse 32 commentaires
  • Initiative anti-minarets : D'Ecône à la Mecque et retour

    Imprimer

    Pour la Conseillère fédérale Eveline Widmer-Schlumpf il faut repousser l'initiative anti-minarets car elle menace la " paix religieuse " et pour le Conseil d'Etat et les Municipalités de Genève, parce qu'elle menace la " Genève internationale ". Il est vrai : l'initiative antiminarets menace la paix religieuse et la Genève internationale. Mais ce ne sont pas ces menaces qui nous importent le plus : après tout, l'instauration de la laïcité a elle aussi perturbé la " paix religieuse ", et le Kulturkampf a déclenché un conflit religieux; quant à la Genève Internationale, à force de nous la ressortir comme argument de campagne sur n'importe quel sujet, sa valeur argumentaire risque une rapide dévaluation. Ce n'est pas parce qu'elle menace la " paix religieuse " et la " Genève internationale " que l'initiative anti-minarets doit être repoussée, mais parce qu'elle nie un principe démocratique fondamental : l'égalité des droits et des libertés. Et qu'elle ne vise qu'à reproduire en Suisse les politiques cultuelles des Etats interdisant les édifices religieux autres que ceux de leur propre religion. Il n'y a pas d'églises chrétiennes à la Mecque ? Certes. Mais il n'y a pas non plus de minarets au Vatican. Et il n'y en avait ni dans l'Espagner franquiste, ni dans le Portugal salazariste, ni dans la Grèce des colonels.,

    Lire la suite

  • Le clocher, le minaret et la laïcité

    Imprimer

    On votera le 29 novembre sur l'initiative crypto-UDC visant à interdire l'érection de minarets. " Plus vite on aura dit non à cette initiative et mieux ce sera ", avait estimé Pascal Couchepin, ajoutant qu'il fallait " liquider ce texte au plus vite pour aborder les vrais problèmes ". De Port-Royal ou de Martigny, les pensées de Pascal sont éclairantes. Un texte qui propose de violer ouvertement un droit fondamental (la liberté de religion), un principe non moins fondamental (l'égalité des citoyennes et citoyens devant la loi) et plusieurs textes internationaux exprimant ce droit et ce principe, sera donc soumis au vote. La campagne s'annonce parfaitemeabraham2.jpgnt nauséabonde -comme l'aurait été dans les années trente du siècle passé celle pour une initiative proposant d'interdire la construction de synagogues. En trois quarts de siècle, n'aura-t-on réussi qu'à échanger la judéophobie contre l'islamophobie ?

    Lire la suite

  • Coran alternatif ou Coran continu ?

    Imprimer

    L'initiative des clochers contre les minarets bientôt soumise au vote

    L'initiative des clochers crypto-UDC contre les minarets, lancée en mai 2007 par la droite nationaliste et xénophobe (et, en l'occurrence, islamophobe), et qui a abouti début juillet 2008, avec un peu moins de 115'000 signatures, sera soumise (sans doute fin novembre) au vote populaire, quelque doute que l'on puisse cultiver sur sa recevabilité -puisqu'elle est contradictoire de plusieurs dispositions constitutionnelles fondamentales, dont celles qui proclament les libertés religieuse et de conscience et l'égalité des droits fondamentaux des personnes indépendamment de leurs convictions religieuses. Avant même d'aboutir, elle avait contraint plusieurs ambassadeurs et conseillers fédéraux à devoir expliquer la position du gouvernement suisse (opposé à l'initiative) et les particularités du fonctionnement politique helvétique, notamment le droit d'initiative, qui permet à peu près à n'importe qui de proposer à peu près n'importe quoi au vote populaire -et en l'occurrence de proposer une législation discriminatoire dont aucun des pays voisins de la Suisse n'a ressenti l'utilité, quand bien même leur population musulmane pratiquante est-elle deux, trois, cinq ou dix fois plus élevée.

    Lire la suite