lundi, 12 mars 2012

Votations fédérales et cantonales : petit vent aigrelet

votation.jpgContrat social ? Non : contrôle social !

Il y a des dimanches, comme ça, où on aimerait bien avoir été plus mauvais pronostiqueur et ne pas se retrouver au lever à prendre sans surprise connaissance de résultats électoraux trop attendus.  S'agissant des votations de ce week-end, on craignait le pire, et on avait de bonnes raisons pour cela, l'ambiance générale de rétraction politique et l'envie non moins générale de plus de contrôle social n'étant pas les moindres de ces raisons. Un petit vent aigrelet a donc soufflé sur les urnes, ce week-end (avec quelques rayons de soleil, tout de même, à Fribourg et en Vaud). Reste que hier, l'année Rousseau s'est moins célébrée par une refonte du contrat social que par la demande d'un contrôle social (scolaire) et politique (policier) accru...

Lire la suite

12:55 Publié dans Suisse | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : politique, votations, genève, manifestations | |  Facebook | | | |

vendredi, 24 février 2012

Et si la loi antimanifs était acceptée ?

Moins de manifs, plus de casse ?

Un millier de personnes ont manifesté hier soir, de la poste du  Mont-Blanc à la Plaine de Plainpalais, pour... manifester, précisément, leur opposition au projet de loi pondu par la droite, et qui restreint dangereusement les possibilités d'organiser des manifestations sur la voie publique -sauf, évidemment, à les organiser en se contrefoutant de la loi. Une loi « anticasseurs » qui va encourager à la casse ?  il est vrai que d'entre ses innombrables dons, la droite genevoise a celui de pondre régulièrement des lois absurdes, allant à l'encontre de leurs objectifs proclamés. On risque fort, si le scrutin du 11 mars prochain en décide ainsi, d'ajouter à l'expérience navrante de la loi antimendicité celle d'une loi antimanifs aussi stupide que son aînée. Qu'importe le flacon légal pourvu qu'on ait l'ivresse sécuritaire...

Lire la suite

13:57 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : politique, manifestations, libertés | |  Facebook | | | |

lundi, 06 février 2012

Genève : Etouffer la liberté de manifestation ?

Une loi absurde et liberticide

Le 11 mars, les Genevoises et les Genevois se prononceront sur une loi  sur les manifestations pondue par une commission du Grand Conseil qui a refusé d'auditionner les associations et mouvements organisateurs de manifestations légales. La loi proposée par la droite et l'extrême-droite parlementaires durcit encore les conditions d'organisation de manifestations politiques sur la voie publique, alors que le dispositif existant permet déjà bien plus qu'il serait nécessaire dans une ville comme Genève, pour « maintenir l'ordre » :  depuis des mois, la police amende de tout petits rassemblements ne gênant personne et ne «rassemblant» parfois que trois à cinq participants sagement alignés sur un trottoir. A quoi pourrait bien servir un durcissement supplémentaire du dispositif anti-manifs, quand en huit ans, seules trois des 2745 manifestations tenues sur la voie publique ont posé problème ?

Lire la suite

13:51 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : politique, manifestations | |  Facebook | | | |

mercredi, 14 septembre 2011

Liberté de manifestation : On votera sur nos muselières

Le 9 juin, la droite genevoise, toute unie, du PDC au MCG en passant par le PLR et l'UDC, les supposés « centristes » du PDC et de l'ex-parti radical n'étant pas forcément les moins délirants, a imposé au Grand Conseil un durcissement de la loi de 2008 sur les manifestations -une loi déjà fort criticable, bureaucratique, suspicieuse et autoritaire, mais fixant encore un cadre supportable à la liberté de manifester. En modifiant la loi pour y introduire des dispositions qui rendent pratiquement impossible l'exercice de cette liberté, dans le cadre légal et par des organisations légale, sauf à prendre des risques judiciaires et financiers considérables. Les partis de gauche et les syndicats ont lancé, en pleines vacances, un référendum, et l'ont fait aboutir. On votera donc sur nos muselières.

Lire la suite

13:18 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : démocratie, manifestations | |  Facebook | | | |

mercredi, 15 juin 2011

La droite genevoise contre la liberté de manifestation

Au référendum, et à la manif !

Le 9 juin, la droite genevoise, toute unie, du PDC au MCG en passant par le PLR et l'UDC, les supposés «  centristes » n'étant pas les moins délirants, a imposé un durcissement de la loi de 2008 sur les manifestations -une loi déjà bureaucratique, suspicieuse et autoritaire, mais qui apparemment ne l'était pas encore assez au goût de la majorité parlementaire cantonale. La nouvelle loi prévoit notamment des amendes jusqu'à 100'000 francs pour toute personne qui organisera une manifestation sans être allé en quémander l'autorisation, ou qui, l'ayant quémandée, ne s'est pas tenu aux conditions qu'elle posait. Elle prévoit également de priver pendant cinq ans de tout droit à organiser une manifestation légale tout organisateur, réel ou supposé, d'une manifestation illégale, ou d'une manifestation légale qui aurait « dérapé ». Des mesures d'une assez rare stupidité, puisqu'elles vont inciter à ne plus organiser de manifestations que sans en demander l'autorisation, ou à ne prendre la responsabilité d'une manifestation légale que si on est assez pauvre pour qu'une amende ne puisse être perçue. Un référendum est envisagé par la gauche. Il est indispensable. Il ne sera pas facile à gagner devant un peuple soumis depuis des années au matraquage médiatique de la droite sécuritaire, mais il s'agit bien là de l'un de ces combats que l'on n'est certain de perdre que si l'on se refuse à les mener. Et qu'on les perde ou les gagne, de l'un de ces combats qui délimite les camps  politiques.

Lire la suite

10:14 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : politique, manifestations | |  Facebook | | | |

samedi, 05 décembre 2009

Justice, police et manifs : chouette, c'est Rochat qui s'y colle !

On a trouvé à qui refiler la patate chaude

Aucun des " anciens " conseillers d'Etat n'en voulait, on l'a donc refilée à une nouvelle. Et comme les libéraux, à la remorque de l'UDC et du MCG, avaient fait campagne sur le thème de la " tolérance zéro " à l'égard des délinquants (sauf s'ils sont fils de potentats libyens), il était assez logique que ce soit la libérale qui s'y colle : la police genevoise a une nouvelle ministre, la cheffe de la police une nouvelle cheffe et Zavatta une nouvelle autorité politique en face de lui.Tout cela, au passage, nous arrange : de nous en prendre régulièrement au camarade Moutinot, on commençait à fatiguer. On va donc voir ce qu'on va voir. C'est-à-dire vraisemblablement pas grand chose, puisqu'une fois dissipées les fumerolles des déclamations électorales, la triste et lourde réalité va tristement et lourdement s'imposer : celle d'une ville qui ne peut plus redevenir le village qu'elle était il y a 2000 ans, d'une ville frontière qui ne peut ni déplacer ni fermer sa frontière, d'une ville contemporaine qui ne peut être ni épurée ni purgée de ce qui la démange (mendiants, dealers, cambrioleurs, petits délinquants), et d'une République qui pourra couvrir son territoire de nouvelles prisons sans que jamais l'ombre d'une solution au problème de la surpopulation carcérale n'émerge de cette frénésie geolière. Mais ça tombe bien : la nouvelle ministre de la justice, de la police et des prisons était jusqu'à présent maire de la future cité carcérale de Genève : Thônex.

Lire la suite

00:29 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : politique, police, manifestations, rochat | |  Facebook | | | |