jeudi, 23 février 2017

Crise de la presse romande : le journal, cette vieillerie

presse,l'hebdo,le temps25 licenciements, 11 départs à la retraite anticipée, 7 mandats de pigistes révoqués : c'est le bilan de l'opération lancée par Ringier Springer contre l'Hebdo et Le Temps. Et on dit bien "contre", puisqu'elle a consisté à tuer l'un et amputer l'autre (Le Temps perd une vingtaine de collaborateurs, dont 16 journalistes). Et on s'inquiète désormais pour la "Tribune de Genève" et "24 Heures", déjà saignés de 27 postes en octobre dernier, et pour tous les journaux dont le sort ne dépend plus que du bon vouloir de leur éditeur, bon vouloir ne dépendant plus lui-même que des chiffres de la publicité récoltée -et surtout pas de critères aussi obsolètes que la qualité du journal -cette vieillerie dispendieuse qui ne reçoit même plus en suffisance la manne publicitaire qui nourrissait ses propriétaires : "nous ne faisons que tirer les conséquences des bouleversements dans la consommation des médias par nos clients", a sobrement résumé Ringier Springer.

Lire la suite

15:52 Publié dans Médias, Suisse | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : presse, l'hebdo, le temps | |  Facebook | | | |

mardi, 04 février 2014

De la galaxie à l'anoréxie Gutenberg

Une  « mobilisation citoyenne » pour  « Le Temps » ?

Lancé par le « Cercle des Amis du Temps » pour garantir « la pérennité, l'indépendance et l'exigence éditoriale » du quotidien face aux menaces que font peser sur elles la décision de ses propriétaires (Ringier et Tamedia) de s'en défaire ou de concentrer l'actionnariat sur l'un seul des deux, un Appel a été signé par plusieurs centaines de personnalité politiques, culturelles, universitaires, des milieux de la santé et du droit (« seul le milieu sportif brille par son absence, regrette le « Temps » plaide pour une reprise du journal par une entité indépendante, ce que refusent clairement les propriétaires actuels, même si les initiants de la démarche (qui, en bon anciens lecteurs du «Journal de Genève », excluent tout soutien des pouvoirs public) assurent que des financiers et mécènes romands seraient prêts à s'engager avec eux. Cet épisode illustre au moins les impasses de la presse écrite quand elle se refuse à quitter les rails du marché.

Lire la suite

14:32 Publié dans Médias | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : presse, le temps | |  Facebook | | | |