mercredi, 26 octobre 2011

Quelle « Libye nouvelle » ?

Après Kadhafi, les repentis du kadhafisme...

Pour Amnesty International, la mise à mort de Kadhafi est un crime de guerre dont les responsables doivent comparaître en justice, et pour le Prix Nobel de la Paix  Desmond Tutu, cette mise à mort est « en contradiction avec la noble entreprise visant à instaurer dans ce pays une culture des droits de l'homme et de la démocratie ». Pour le moins, en effet, mais outre que les dictateurs, quand ile ne meurent pas benoîtement dans leurs lits, meurent généralement assez salement, à la Mussolini, l'instauration de la démocratie et des droits de l'homme est-elle bien le projet du nouveau pouvoir libyen, ou ce projet se résume-t-il précisément à garder le pouvoir pris grâce à l'OTAN ? Et sur qui va reposer ce « nouveau pouvoir » ? Kadhafi mort, les forces qui le soutenaient (car il y en avait, et qui ne se réduisaient pas à quelques centaines de mercenaires sub-sahariens -dont l'existence a d'ailleurs justifié de véritables pogroms « antinègres » dans toute la Libye insurgée) n'ont pas disparu dans les sables.

Lire la suite

13:06 Publié dans Monde | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : libye, kadhafi | |  Facebook | | | |

mardi, 30 août 2011

Libye : passons aux choses sérieuses...

Kadhafin de partie, ouverture d'un souk pétrolier

Kadhafi est tombé, parce qu'en face de lui ne s'était pas seulement dressé son peuple, mais aussi l'OTAN, et que si son armée faisait, comme l'armée syrienne face au peuple syrien, le poids face à un peuple désarmé, elle ne pesait guère face à la seule alliance militaire transcontinentale encore existante.  « L'avenir de la Libye est entre les mains de son peuple », a claironné Barack Obama -mais des mains guidées par d'autres : la rebellion libyenne n'est pas ce que furent les révoltes qui vainquirent sans aucune aide extérieure les régimes au pouvoir en Tunisie et en Egypte. Le Conseil National de transition a promis des élections au printemps prochain, mais avant cela, c'est de choses plus importantes qu'on va le sommer de s'occuper : du pétrole, et des migrants. Il y avait un million et demi de travailleurs étrangers en Libye, au début de l'année : où sont-ils, maintenant ?

Lire la suite

12:27 Publié dans Monde | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : libye, pétrole, otan, kadhafi | |  Facebook | | | |

lundi, 21 mars 2011

La « communauté internationale » bombarde Kadhafi

Mouammar, t'es plus mon copain !


La Libye est bombardée, depuis les airs et la mer : sur la base d'une résolution (la résolution 1973), adoptée par 10 voix moyennant l'abstention de la Chine, de la Russie, du Brésil, de l'Allemagne et de l'Inde, le Conseil de sécurité a autorisé  les Etats membres « à prendre toutes les mesures nécessaires » afin de « protéger les civils et les zones peuplées de civils sous la menace d'attaques en Jamahiriya arabe libyenne, y compris Benghazi, tout en excluant une occupation par la force ». La résolution n'autorise le recours à la force que pour instaurer une zone d'exclusion aérienne. Rien de plus. Qu'en déduire ? Que la « communauté internationale »  ne veut pas faire « tomber »  Kadhafi ou qu'elle croit pouvoir laisser cette tâche aux insurgés de Benghazi, sauvés de l'écrasement par les avions français et les missiles américains ?



Lire la suite

23:15 Publié dans Monde | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : libye, kadhafi, sarkozy | |  Facebook | | | |

vendredi, 25 février 2011

Insurrection et massacre en Libye : La terre brûlée

Kadhafi ne partira pas comme Ben Ali ou Moubarak, ou comme pourrait partir Bouteflika, ou comme ont tenté de partir des membres de sa famille. Il ne partira, sans doute, les pieds devant, qu'après avoir tout brûlé derrière lui. Le guide erratique d'une révolution qui n'a tenu aucune de ses promesses initiales s'est définitivement mué en machine délirante et massacrante.  Dans la famille Kadhafi, on avait déjà Hannibal -on a maintenant Attila. Et même ceux qui l'ont jusqu'à présent soutenu, ou supporté, ou s'y étaient résignés, le lâchent : en Libye, les retournements de vestes se succèdent, les fuites de séides et de sicaires s'accumulent -et en Suisse, le Conseil fédéral, acceptant la demande du Parti Socialiste, de la Déclaration de Berne, de Droit pour tous et d'autres ONG, a bloqué avec effet immediat les avoirs de Mouammar Khadafi et de son clan avant même sa chute ! On avait coutume d'attendre que les tyrans tombent avant de s'en prendre à leur pactole -on n'attend plus. En tout cas pas pour ce tyran là. Et pour les autres ?


Manifestation de solidarité avec le peuple libyen, Samedi 26 février, Genève, 14h30 Place de Neuve.

Lire la suite

15:09 Publié dans Monde | Lien permanent | Commentaires (21) | Tags : kadhafi, libye | |  Facebook | | | |

mardi, 22 février 2011

Révolution libyenne : Kadhafin ?

Combien de morts dans la répression sauvage, jusqu'au bombardement de la foule tripolitaine par les avions de chasse, de la révolte libyenne ? deux cent, trois cent, cinq cent, mille ? On ne sait pas. Ce qu'on sait, en revanche, c'est que l'Europe s'inquiète. De la répression ? Non : de la pérennité de ses accords avec la Libye, qu'elle a payé pour la transformer en gardienne de ses côtes contre les candidats à l'émigration. L'Afrique du Nord et le Moyen-Orient sont en révolution. Que craint la Suisse ? Un massacre à la libyenne ? Une récupération à la tunisienne ? Non :  « un afflux de réfugiés »... décidément, on ne se refait pas...

Lire la suite

18:55 Publié dans Monde | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : libye, kadhafi, suisse, europe, immigration | |  Facebook | | | |

vendredi, 26 février 2010

Crise libyenne : L'Europe sauve la mise de la Suisse

Mardi soir, l'un des deux Suisses retenus depuis des mois en Libye, en rétorsion de l'arrestation à Genève du fils du Frère en chef, a pu retrouver le sol suisse. Le deuxième otage suisse du clan Kadhafi a, lui, été conduit en prison sous prétexte d'infraction aux lois sur l'immigration. Pour en arriver à ce dénouement mi-figue, mi-datte, il aura fallu que les ambassadeurs européens à Tripoli passent la nuit dans une ambassade de Suisse encerclée par des policiers armés, et que l'Union européenne s'engage, contrainte et forcée par le  « mécanisme de Schengen », dans un conflit qui au départ ne la concernait absolument pas, mais qui, sans cet engagement européen, en serait encore au stade où il était lorsque Hans-Rudolf Merz revenait de Tripoli avec le linge sale des otages, mais sans les otages. La Suisse sortie du merdier libyen par l'Europe ? Le principal enseignement de la crise libyenne ne manque pas d'ironie. La même que celle dont l'ineffable Kouchner tenta de faire preuve lorsqu'à la question d'un journaliste suisse sur une possible solidarité de l'Europe avec l'Helvétie face à la Libye, il fit mine de s'étonner :  « Ah bon, la Suisse est membre de l'Union ? Excellente nouvelle ! » .

Lire la suite

02:59 Publié dans Suisse | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : libye, kadhafi, europe | |  Facebook | | | |

samedi, 24 octobre 2009

Z'avez bien le bonjour de Mouhammar

Il est très colère, le Conseil fédéral : il a l'impression, parfaitement justifiée, de s'être fait avoir jusqu'au trognon par les Bédouins : le mardi 21 octobre, c'est-à-dire à la date d'entrée en vigueur théorique de l'accord signé, à genoux et à Tripoli, par Hans-Rudolf Merz avec la Libye pour mettre un terme au conflit né de l'arrestation à Genève d'Hannibal Kadhafi et de son épouse, non seulement la Libye n'a pas laissé repartir les deux ressortissants suisses qu'elle retient depuis des mois, mais le clan Kadhafi les a même kidnappés et les séquestre désormais dans un lieu inconnu. Et la Suisse de découvrir que Kadhafi n'est pas un démocrate, que la Libye n'est pas un Etat de droit, que les promesses n'engagent que ceux qui les reçoivent et que présenter piteusement à Tripoli les excuses de la Suisse parce que la police genevoise avait fait son boulot n'a finalement abouti qu'à une chose : conforter le clan Kadhafi dans sa conviction, parfaitement justifiée, que c'est lui qui tenait le tire-bouchon du couteau suisse par le manche.

Lire la suite

01:24 Publié dans Suisse | Lien permanent | Commentaires (16) | Tags : libye, kadhafi, otages | |  Facebook | | | |

vendredi, 04 septembre 2009

Les autres otages de Kadhafi

Du bon usage de la Libye

Hier, mercredi, le Conseil fédéral s'est engagé à respecter l'accord léonin signé à Tripoli par Hans-Rudolf Merz, même si la Libye n'a pas encore laissé partir les deux hommes d'affaires suisses retenus par le régime de frère Mouammar, et médiatiquement présentés comme des " otage " -un terme sans doute excessif, s'agissant des deux Suisses, mais un terme qui convient assez bien aux pratiques libyennes. Même lorsqu'elles arrangent nos belles démocraties : en Libye, des centaines d'Africains croupissent dans des camps d'internement, après avoir été refoulés des eaux territoriales européennes, notamment italiennes, que ces immigrants clandestins avaient péniblement atteintes à bord d'embarcations de fortune -des centaines d'autres se noyant avant d'être interceptés. Ceux-là aussi, ceux-là surtout, sont otages. Otages de la politique européenne d'immigration. Qui parle de ces otages-là ? Qui s'engage pour leur libération ? Quel président risquerait pour eux de " perdre la face " ?

Lire la suite

03:37 Publié dans Immigration | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : s uisse, libye, otages, kadhafi | |  Facebook | | | |

mardi, 01 septembre 2009

Bon anniversaire, Mouammar !

Il y a quarante ans, Kadhafi prenait le pouvoir... ça se fête, non ?

Ce 1er septembre, il y aura quarante ans qu'à la tête d'un petit groupe d'officiers de la petite armée libyenne, Kadhafi, Jalloud et leurs copains renversaient le vieux roi Idriss. Même s'il récuse la fonction de chef d'Etat et, avec l'âge, se comporte de plus en plus en chef de clan, Kadhafi est aujourd'hui l'un des plus anciens dirigeants politique en exercice. Quarante ans de pouvoir, ça se fête. La Suisse n'a pas manqué l'occasion : son cadeau d'anniversaire à Kadhafi, Hans-Rudolf Merz l'a amené à Tripoli il y a une semaine -un cadeau de bon goût, le genre de présent qui fait toujours plaisir : la police genevoise, joliment emballée dans un " accord " portant création d'un " tribunal arbitral ", dont l'arbitrage a été préjugé et qui n'aura guère à se prononcer que sur la couleur de la sauce à laquelle les flics genevois vont être bouffés.

Lire la suite

02:53 Publié dans voeux | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : libye, suisse, merz, kadhafi | |  Facebook | | | |

jeudi, 27 août 2009

Lécher des bottes pour rouvrir des marchés

Se prosternant aux pieds, augustes, mais virtuels (puisque représentés par ceux d'un sous-fifre) du colonel Kadhafi, le président de la Confédération agissant sans mandat du Conseil fédéral, dans le dos de la diplomatie suisse et à l'encontre des avis des experts consultés, a conclu un accord à la fois humiliant pour la Suisse, injurieux pour Genève, et inapplicable en droit. Tout cela pour quoi ? Pour hâter la " libération d'otages " (qui n'étaient déjà plus en fait qu'assignés à résidence, l'un à son domicile professionnel et l'autre à l'ambassade de Suisse à Tripoli) ou la réouverture d'un marché juteux qui avait été fermé aux entreprises suisses ? Les milieux d'affaire sont d'ailleurs les seuls (avec le régime libyen et ses avocats genevois, les Poncet et autres Lüscher) à se réjouir de l'obséquiosité merzienne : elle leur rapporte. Au sens le plus trivial, pour ne pas écrire le plus crapuleux, de l'expression.

Lire la suite

03:01 Publié dans Suisse | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : merz, libye, kadhafi | |  Facebook | | | |