vendredi, 15 janvier 2016

Ni collabos, ni épurateurs

Autour du djihadisme et du terrorisme à prétexte religieux :

Les attentats de Paris ont remis bien de l'huile sur le feu du débat, ou de ce qui en tient lieu, sur la place de la religion en général, et de l'islam en particulier, dans nos sociétés "multiculturelles" (comme le sont toutes les sociétés, par opposition aux communautés), et sur la réponse sociale, culturelle, politique, à donner à la renaissance d'un terrorisme à prétexte religieux. On s'est dès lors retrouvés au cœur d'un échange d'excommunications réciproques, ceux qui se refusent à accorder la moindre circonstance atténuante aux terroristes (pas plus qu'à ceux qui leur en trouvent) étant renvoyés, dans le meilleur des cas, à une islamophobie aussi épuratrice que l'islamisme, en même que ceux qui cherchent, avant de tirer dans le tas, à comprendre ce qui se passe et pourquoi cela se passe, étant par la moindre des injures traités de nouveaux collabos d'un nouveau nazisme. Peut-on essayer de n'être ni collabos, ni épurateurs ?

Lire la suite

17:00 Publié dans Politique, religion, terrorisme | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : djihadisme, intégrisme, islamisme, islam | |  Facebook | | | |

jeudi, 26 février 2015

« Charlie Hebdo » reparaît, et ça fait du bien... mais à quel prix ?


Charlie Hebdo, liberté d'expression, intégrisme L'increvable liberté des mortels libertaires

« C’est reparti ! », proclame la Une, pleine page, de Charlie Hebdo, reparu hier, deux mois après le massacre de sa rédaction. Numéro 1179 : en couverture, un chien qui court, un Charlie Hebdo roulé dans la gueule et aux basques du chien, Sarkozy, Marine Le Pen, un jihadiste, le pape, un patron, tous canifiés -mais en meute -« tous les trucs et tous les gens qui nous emmerdent » résume le nouveau directeur de la publication, Riss. Charlie reparaît, c'est la seule réponse qu'il fallait donner à la connerie armée, et elle fait du bien. Même si on en parle à notre aise : nous n'avons pas été attaqués, ce ne sont pas nos copains qu'on a massacrés. Prêts à nous battre jusqu'au dernier dessinateur de Charlie pour la liberté d'expression, nous n'allions pas jusqu'à proclamer que nous aussi, on veut être menacés, vivre sous protection policière et risquer à chaque pas, chaque mot, chaque dessin, de nous faire buter. « Je suis Charlie », d'accord, mais pas suicidaire. Charlie a 50 fois plus de lecteurs aujourd'hui qu'avant le massacre de ses dessinateurs et rédacteurs ? La liberté est increvable, mais ceux qui la portent sont bien mortels, eux.

Lire la suite

17:33 Publié dans Droits de l'Homme | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : charlie hebdo, liberté d'expression, intégrisme | |  Facebook | | | |

lundi, 07 novembre 2011

A propos de quelques poussées d'eczéma intégriste : Blasphémons, c'est notre droit !

Depuis deux semaines, à Paris, des intégristes catholiques, affirmant vouloir lutter contre la « christianophobie ». perturbent violemment, gaz lacrymogène, huile de vidange, oeufs et boules puantes aidant, la représentation au Théâtre de la Ville du spectacle  de Romeo Castellucci «Sur le concept du visage du fils de Dieu». Et le 2 novembre, les locaux de «Charlie Hebdo», qui s'en prenait dans un numéro spécial aux islamistes tunisiens et libyens, ont été incendiés, après que le site du journal ait été piraté au nom du Dieu unique. Le charivari au Théâtre de la Ville est revendiqué, l'incendie de Charlie Hebdo ne l'est pas, mais la question posée par ces deux provocations est la même : de quoi spectacle et journal se seraient-ils rendus coupables ? De blasphème ? Et quand ce serait ? le droit de blasphémer n'est-il pas intrinsèque à la liberté d'expression, et à la liberté de croyance, chaque religion pouvant être considérée comme blasphématoire d'une autre ?

Lire la suite

14:15 | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : blasphème, intégrisme | |  Facebook | | | |

jeudi, 07 avril 2011

Au prétexte d'un débat français : Laïc et nunc

Sarkozy et son Père Joseph, Guéant, croyaient avoir eu une idée géniale : lancer un débat sur la  « laïcité » en le concentrant sur l'islam et en oubliant délibérément que les revendications « communotaro-religieuse » sont au moins aussi fréquentes venant d'autres milieux religieux que musulmans (à commencer par des milieux chrétiens plus ou moins fondamentalistes, catholiques et protestants mêlés). L'idée a fait flop, et le « grand débat sur la laïcité » s'est réduit à un pince-fesse dans un hôtel, vite bouclé, vite enterré. Reste que le foireux débat sarkozyste sur la « laïcité » réduite à l'islamophobie nous donne l'occasion de redire ce que peut signifier pour la gauche le mot, et le projet, de  « laïcité »...

Lire la suite

14:36 Publié dans religion | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : laïcité, islam, islamophobie, intégrisme | |  Facebook | | | |

dimanche, 18 juillet 2010

Fonds de tiroir (suite)

Les radicaux genevois déterrent une vieille loi anticléricale de 1875, qui interdisait le port sur la voie publique d'un « costume écclésiastique ou appartenant à un ordre religieux », pour l'élargir et interdire le port de  « tout costume religieux » dans l'espace public. Du coup, de mauvais esprit soupçonnent les radis de vouloir se greffer sur le débat national (européen, même) sur l'interdiction du hidjab, de la burqa et autres voiles « islamiques » plus ou moins « intégraux ». Mais c'est un mauvais procès, qu'on leur fait à ces braves radis. Parce qu'ils précisent bien, nos fils spirituels (mais néanmoins toujours anticléricaux) de Carteret, que ce sont les costumes « religieux » qu'ils veulent interdire. Or le hidjab et la burqa ne sont pas des costumes religieux, mais des costumes civils, laïcs, séculiers, tout ce qu'on voudra, traditionnels en tout cas, et d'une  tradition misogyne, patriarcale et autoritaire dont le contenu pseudo-religieux ne tient qu'au prétexte invoqué pour la justifier. On n'est pas dans l'ordre de la foi, mais dans le domaine du cerveau reptilien mâle. Bref, la loi proposée par les radicaux genevois ne pourrait pas plus s'appliquer à une malheureuse empaquetée dans un hidjab, un niqab ou à une burqa qu'à un scaphandrier. Où l'on constate donc que le jeu favori de l'UDC, qui consiste à faire des propositions parfaitement inapplicables pour forcer la concurrence à réagir, et faire parler des auteurs de la proposition, fait des émules.

L'agence onusienne ONU-Habitat a signé fin mars avec Coca-Cola un accord visant à renforcer leur coopération pour améliorer l'accès à l'eau potable dans certains pays d'Asie, d'Afrique et d'Amérique du Sud. On attend un accord avec MacDonald's pour renforcer l'accès à l'alimentation bio et un accord avec BP pour développer les énergies alternatives en Floride, ou on ricane tout de suite ?

Un quart des villes les plus peuplées au monde se trouvent en Chine, a indiqué jeudi la Directrice de la Division de la population du Département des affaires économiques et sociales (DESA) des Nations Unies, Hania Zlotnik,  à l'occasion de la publication d'un rapport sur les perspectives mondiales en matière d'urbanisation. Environ 52% des 961 villes ayant au moins un demi-million d'habitants se trouvent en Asie, 25% en Chine. En 1980, la Chine comptait 51 villes de plus de 500.000 habitants. Ce nombre a presque quadruplé, atteignant 236 villes en 2010. La population urbaine de la Chine a plus que doublé entre 1980 et 2010, passant de 19 à 47% de la population. Les prévisions pour 2025 font état d'une progression de 12%, qui fera passer la proportion de personnes vivant dans les zones urbaines à 59% de la population totale chinoise. L'Asie compte onze des plus grandes mégalopoles du monde, l'Amérique latine en compte quatre et l'Afrique, l'Europe et l'Amérique du Nord chacune deux. L'Amérique du Nord, l'Amérique latine et les Caraïbes, l'Europe et l'Océanie sont les zones les plus fortement urbanisées: d'ici à 2050, le niveau d'urbanisation dans ces aires géographiques atteindra environ 84% (Océanie exceptée) En revanche, l'Afrique et l'Asie demeurent majoritairement rurales avec respectivement à peine 40% et 42% de leurs populations vivant dans des zones urbaines actuellement, et, selon les prévisions, 62% pour l'Afrique et 65% pour l'Asie en 2050. Avec 50,5% de citadins en 2010, la population urbaine mondiale a désormais dépassé celle des zones rurales, et selon ONU-Habitat, le nombre de personnes vivant dans des bidonvilles est passé de 777 à 830 millions entre 2000 et 2010.

120'000 ultraorthodoxes ashkénazes ont défilé à Tel-Avis et Jerusalem pour revendiquer la ségrégation religieuse... entre juifs : ils se sont solidarisés avec 86 parents ashkénazes qui ont retiré leurs filles d'une école religieuse de la colonie d'Immanuel, en Cisjordanie occupée, parce que ladite école était également fréquentée par des enfants de familles séfarades, jugées moins « religieuses ». On a donc une colonie juive orthodoxe en Cisjordanie, à l'intérieur de laquelle on a une école religieuse, à l'intérieur de laquelle on a des enfants de familles askénazes ultra-ortodhoxes qui trouvent que les enfants de familles séfarades orthodoxes ne sont pas assez orthodoxes pour que leurs enfants à eux, les ultra-orthodoxes, puissent les fréquenter. La connerie, c'est comme les poupées russes : vous en ouvrez une, vous en trouvez une autre, encore plus concentrée, à l'intérieur.

14:30 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : burqa, coca-cola, intégrisme | |  Facebook | | | |