incompatibilités

  • Un député policier est-il un député comme un autre ?

    Imprimer

    Poulets en batterie parlementaire

    Un projet de loi visant à rendre la fonction effective de policier incompatible avec un mandat de député au Grand Conseil a été déposé par le député socialiste Roger Deneys (qui a reçu pour le déposer l'aval du Comité directeur du parti, ce projet n'étant donc pas une proposition individuelle mais bien une proposition du PS, quoi qu'en veuillent faire croire certains socialistes). Les policiers pourraient toujours être candidats, ils pourraient toujours être élus, mais en ce cas ils devraient choisir entre leur mandat politique et leur fonction policière, quitte à être mis en disponibilité de celle-ci ou à être muté dans un autre service de l'Etat. Du coup, les libéraux ressortent du tiroir où, inconsolables de l'abolition de la plupart des incompatibilités, il l'avait remisé, le projet de les rétablir pour tous les fonctionnaires, comme s'il n'y avait aucune différence entre le rôle et le statut de policier et ceux d'instituteur ou d'infirmière. Et en oubliant soigneusement au passage d'évoquer le cas de ces députés porte-valises de milieux professionnels et économiques (les milieux immobiliers, par exemple, et au hasard) usant de leur fonction de député pour empêcher, retarder ou saboter, la mise en oeuvre de décisions contraires aux intérêts de leurs mandants...

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Genève 2 commentaires