lundi, 01 février 2016

Démission de Christiane Taubira : Hollande et Valls à poil

 
Taubira, Hollande, Valls, PS"Je quitte le gouvernement sur un désaccord majeur" (le projet d'inscrire dans la Constitution la possibilité de déchoir des Français de leur nationalité), a résumé Christiane Taubira, ministre de la Justice du gouvernement de Manuel Valls, et ultime caution de gauche de ce gouvernement, après les départs successifs des socialistes Arnaud Montebourg, Benoît Hamon et Aurélie Filipetti, et des Verts. "Je choisis d'être fidèle à moi-même, à mes engagements, mes combats, mon rapport aux autres, à nous tels que je nous comprends", a-t-elle ponctué après sa démission. Les députés de gauche l'ont ovationnée. C'est beau. Il eût peut-être mieux valu qu'ils la soutinssent tout uniment  dans sa confrontation avec les tenants du virage à droite (toute) opéré par le président de la République et son Premier ministre. Le départ de Christiane Taubira laisse politiquement Hollande et Valls à poil. Et politiquement c'est pas beau à voir.
 

Lire la suite

16:10 Publié dans France, Justice, Politique | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : taubira, hollande, valls, ps | |  Facebook | | | |

lundi, 07 mai 2012

Présidentielles françaises : Une bonne chose de faite...

Quelle majorité pour Hollande ?

François Hollande a été élu à la présidence de la France par 52 % des suffrages : 52 %, c'est à la fois beaucoup et peu. C'est beaucoup, car la France reste, politiquement, majoritairement à droite (elle ne passe à gauche que lorsque la droite fait preuve d'une particulière incompétence, et ce fut le cas, et la gauche d'une forte unité, ce qui fut aussi le cas). Et c'est peu, en tout cas pas assez, pour garantir l'application d'un véritable programme de gauche. La majorité qu'à réunie François Hollande est une majorité composite : Il y a, évidemment, d'abord, et pour l'essentiel (45 des 52 % qu'il a réunis), les votes du « peuple de gauche ». Mais il y a aussi les voix de celles et ceux qui ont suivi François Bayrou dans son appel à voter pour le candidat de la gauche, et les voix de celles et ceux qui auraient voté pour n'importe qui, voire n'importe quoi, pour que « Sarko, dégage ! ». Tout cela fait une majorité électorale, pas encore une majorité politique.

Lire la suite

14:13 Publié dans France | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : politique, élections, sarkozy, hollande | |  Facebook | | | |

vendredi, 04 mai 2012

Présidentielle française : Entre deux fronts...

Tirer la chasse... et après ?

François Bayrou annonce qu'il votera pour François Hollande, ou plutôt contre Nicolas Sarkozy. Même s'il n'appelle personne à faire comme lui et ne donne que son choix personnel, ce choix, ajouté à celui de Marine Le Pen de voter blanc, favorise indubitablement le candidat socialiste. François Hollande n'est certes pas encore élu, mais rassembler de Mélenchon à Bayrou, contre la drague par Sarkozy de l'électorat du Front National, dans un « Front Républicain » façon « tripartite » des premiers gouvernements PC-SFIO-MRP de l'après guerre, c'est déjà une sorte de performance (même si Jacques Chirac avait fait encore mieux en 2002 en rassemblant de Sarkozy aux anars...). De toute façon, lundi, la France aura élu un nouveau président. Même si Sarkozy devait contre toute attente refaire son retard. Parce que le Sarko cuvée 2012 n'est plus le Sarko cuvée 2007 : il est pire. Dimanche, sauf énorme surprise, les Français auront tiré la chasse sur Sarkozy... mais au fond de la cuvette, le Front National sera toujours là...

Lire la suite

15:28 Publié dans France | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : élections, politique, sarkozy, bayrou, hollande, le pen | |  Facebook | | | |

lundi, 23 avril 2012

Présidentielle française : rien n'est encore joué...

Il court, il court, le Sarko... après le FN...

François Hollande en tête, Nicolas Sarkozy premier président de la République a être battu au premier tour, le Front National à son plus haut niveau alors que la droite recule, la gauche qui avance malgré le score en demi-teinte du Front de gauche, le « centre » atomisé : le premier tour des présidentielles françaises rend certes optimiste pour le second tour, mais n'en présage en rien. Les intentions de vote au second tour donnent toujours l'avantage, avec huit point d'avance, à Hollande sur Sarkozy, mais rien n'est joué -et on s'attend à ce que Sarkozy fasse tout ce qu'il peut pour attirer à lui les électrices et les électeurs de Le Pen sans repousser celles et ceux de Bayrou... Dans son dernier numéro d'avant le premier tour, «Le Monde» titrait : « Nicolas Sarkozy, l'homme qui courait après les voix du FN ». Ces voix lui ont échappé, mais il va continuer pendant quinze jours à leur courir après.

Lire la suite

13:33 Publié dans France | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : élections, politique, ps, hollande, sarkozy, le pen, mélenchon | |  Facebook | | | |

jeudi, 19 avril 2012

Présidentielles françaises et réveil de la gauche : De quoi Méluche est-il le nom ?

« Il y a les experts, il y a les penseurs, et puis il y a le peuple. Le peuple inattendu. C'est-à-dire des voix et des pensées que personne, ou rien, ne laissait présager », écrit Michel Butel, en couverture du deuxième numéro du désormais indispensable mensuel «L'Impossible». Inattendue, en effet, la foule qui se presse aux meetings de campagne du candidat du Front de Gauche à l'élection présidentielle française. Inattendu, le succès probable, en tout cas possible, de la candidature de Mélenchon (autour des 15 % d'intentions de vote, et devant Le Pen dans plusieurs des derniers sondages à peu près sérieux qui ont été publiés). Inattendue, surtout, et bienfaisante, cette renaissance, enfin, de l'« envie de politique » à la faveur de la campagne de Mélenchon.

Lire la suite

15:25 Publié dans France | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : politique, élection présidentielle, mélenchon, hollande, gauche, ps | |  Facebook | | | |

mardi, 18 octobre 2011

Les « primaires » socialistes françaises lancent Hollande contre Sarkozy : Le premier de trois pas

Trois pas, sinon rien

Une participation importante (près de trois millions de Françaises et de Français), une « expérimentation démocratique » réussie (à la grande jalousie de la droite) un résultat clair (douze points d'écart), un appel général au «rassemblement pour battre Sarkozy» : les «primaires» socialistes ont été un premier pas, réussi -mais la marche n'est pas terminée. Le second pas, ce devra être l'élection de François Hollande et la défaite de Nicolas Sarkozy à la présidentielle. Et il y a encore un troisième pas à faire : celui d'un réel changement.

Lire la suite

15:06 Publié dans France | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : politique, présidentielles, ps, hollande | |  Facebook | | | |