gratuité

  • Transports publics genevois : Et maintenant, la gratuité ?

    Imprimer

    « 2012 n'a pas été une bonne année pour les transports publics », reconnaît, dans « Le Courrier » du 28 février, la présidente (verte) du Conseil d'administration des TPG, Anita Frei. En fait, c'est surtout pour les usagers des transports publics que 2012 a été assez calamiteuse, mais 2013 s'annonce peut-être pour eux, en ce 3 mars, comme l'année d'une éclaircie, puisque l'initiative « tarifaire »  de l'AVIVO a triomphé en votation populaire de l'Union Sacrée des TPG, de la droite et de la gauche gouvernementales. En fait, l'élément essentiel de cette initiative n'était pas tant le tarif qu'elle proposait, que la procédure d'adoption des tarifs, qui devront désormais être fixés par le parlement et seront soumis à référendum. C'est un acquis démocratique (ceux qui paient vont pouvoir décider, s'ils le souhaitent), et peut-être même un pas possible vers la gratuité des transports publics. On ne boudera donc pas notre plaisir -accru par la déconfiture des « (con)gestionnaires » actuels des transports publics genevois, de leurs porte-plumes, porte-serviettes et porte-paroles politiques -y compris à gauche.

    Lire la suite

  • Il n'y a pas de réalité économique il n'y a que des conventions économiques

    Imprimer

    Il n'y a pas de réalité économique il n'y a que des conventions économiques, et il n'est qu'un moyen de se délivrer de la marchandise : la détruire -la détruire en tant que marchandise, c'est-à  -dire détruire sa valeur d'échange. Celui qui détruit la marchandise s'en rend maître, quand le désir de posséder une marchandise atteste de l'adhésion absolue de son sujet aux normes sociales de comportement. La gratuité, y compris sous la forme jubilatoire du gaspillage ou du don détruisent en revanche ce qui, dans la marchandise, contient la valeur de l'exploitation du temps de travail qui l'a produite. Reste sans doute ensuite, l'exploitation ainsi niée, le plus difficile : à  nier aussi l'aliénation...

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Economie 0 commentaire