jeudi, 04 juin 2015

Grands et petits séismes dans le monde du foot mondial et genevois : Ce que le sport est devenu...

Cinq jours après avoir été réélu à la tête de la Coupole mondiale du foot professionnel, la FIFA, Sepp Blatter a annoncé avant-hier sa démission d'une présidence qu'il occupait depuis 17 ans. Sous son règne, la FIFA était devenue une puissance financière (10 milliards de dollars de profits) et politique (l'attribution à un Etat de l'organisation d'une Coupe du monde de foot est, pour cet Etat, un enjeu politique). Et un panier de crabes, dont quelques uns ont fini ces jours dans le panier de la justice américaine (la justice suisse enquêtant aussi sur le panier et ses moeurs), laquelle commençait dangereusement à se rapprocher de Blatter. D'où, sans doute, sa démission, au-delà du prétexte du manque d'unanimité à l'élire. A part ça, à Genève, le drame qui couvait a éclot : le FC Servette a été relégué administrativement en Première ligue de foot faute d'avoir pu fournir les garanties financières nécessaires pour rester en «challenge league». Si on ne hurle pas de désespoir après ce double coup du sort injuste, on risque le peleton d'exécution pour haute trahison ?  Et si on voit en Blatter et Quennec (le président du FC Servette, donc) des symboles de la réalité du foot professionnel, on est des antisportifs primaires ? Eh bien soit, on assume : on est des antisportifs primaires. Secondaires, tertiaires et quaternaires, même. Vu ce que le sport est devenu, en tout cas..

Lire la suite

17:17 Publié dans Sports | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : football, fifa, uefa, blatter | |  Facebook | | | |

mardi, 10 mars 2015

Coupe du Monde de foot 2022, la FIFA tombe des nues : Ah bon, fait chaud au Qatar en été ?

En 2022, la Coupe du monde de foot se déroulera à la toute fin de l'automne, voire au tout début de l'hiver, alors qu'elle se déroule traditionnellement en  juin et au début de juillet. Pourquoi ce changement de calendrier ? un mot résume l'explication : Qatar. Parce que la Coupe du Monde 2022 a été achetée par le Qatar, et qu'en juin et juillet, au Qatar, il fait chaud. Très chaud. Ce que la FIFA feint d'avoir été la seule à ignorer. La « Task Force » de la coupole international du foot, chargée du calendrier international des matches entre 2018 et 2024 recommande donc au Comité exécutif de la FIFA de déplacer le Mondial d'une ou deux saisons, histoire de ne pas faire crever sur place les joueurs, le public et surtout les sponsors et les partenaires économiques. Que des centaines de travailleurs népalais et sri lankais soient morts au soleil qatari en construisant les infrastructures nécessaires à la « fête mondiale du foot » n'a en revanche guère d'importance : ce ne sont que des travailleurs, que des Népalais et Sri Lankais, et que des pauvres.

Lire la suite

16:52 Publié dans Solidarité, Sports | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : fifa, qatar, football, coupe du monde | |  Facebook | | | |

mercredi, 15 octobre 2014

Il y a trois mois, le Mondial de foot brésilien... et le pire reste à venir...

L'équipe nationale suisse de foot a donc battu celle de Saint Marin, hier soir. Le Vatican et Andorre restent à portée de pénalty. Monaco et le Liechtenstein en sont plus loin, mais Hopp Sviss quand même. Et c'est là qu'on se dit « comme le temps passe vite »... il y a trois mois, on poussait un gros soupir de soulagement : le Mondial de foot se terminait. On en résume le coût : 12 milliards de francs (au moins) claqués pour organiser la fête à neuneu, par un Brésil en manque d'infrastructures scolaires, sanitaires et de transports publics efficaces, avec à la clef l'expulsion des vendeurs ambulants pour complaire aux sponsors, la déportation, pour faire place aux stades, à leurs voies d'accès et à leurs parkings, de 200'000 personnes à la périphérie la plus lointaine possible des villes accueillant des matches, une explosion de la spéculation immobilière, la répression des manifestations dénonçant gaspillages et corruption... Le foot-pognon et ses mafias dans toutes leurs splendeurs, quoi. Et ce sera pire encore en 2018 en Russie et en 2022 au Qatar.

Lire la suite

14:17 Publié dans Sports | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : mondial, football, fifa, qatar | |  Facebook | | | |

jeudi, 12 juin 2014

Mundial de foot : C'est parti pour un mois de purge

clystere-seringue___iniature-1470c32.jpgVoilà, c'est parti, pour un mois de purge. Une majorité des Brésiliens, selon les sondages, estiment désormais qu'organiser le Mundial fut une erreur, que les milliards gaspillés dans cette organisation, l'édification de ses infrastructures spécifiques et son encadrement sécuritaire auraient du être consacrés à autre chose, de plus essentiel : la requalification des services publics. Ajoutez à cela la destructions des quartiers pauvres, l'expulsion de leur population dans une périphérie la plus lointaine possible, l'épuration sociale, la corruption, les violences policières, les morts et blessés dans la construction des stades et la main-mise des multinationales sponsorisant l'événement sur les lieux où il se produit, vous aurez l'arrière-plan, le décor, le contexte, de la « grande fête du foot ». Et on sait bien qu'on ne pourra pas la gâcher, la « grande fête du foot », avec nos états d'âmes tiermondistes de gauche.. Mais si on pouvait y arriver, à la gâcher, on le ferait ... et si la plèbe brésilienne des sans logis, des sans emplois, des sans soins, des sans terre, pouvait le faire, on y applaudirait...      

Lire la suite

15:01 Publié dans Sports | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mundial, fifa, brésil | |  Facebook | | | |

mercredi, 28 mai 2014

Mundial de foot : sous les stades, la plèbe

Blatter.jpgPiqûre de rappel social dans les « fan zones »

Avant les matchs du Mundial brésilien, sur le site de la « Fan Zone » des Vernets, un clip de Solidar Suisse sera diffusé, passant en revue les « fautes » les plus exemplaires commises lors des précédentes compétitions internationales, pour en arriver, sous le slogan « stop aux tacles sociaux », à un « tacle » du patron de la coupole internationale du foot professionnel (la FIFA), Sepp Blatter, sur un petit vendeur de rue brésilien. Le Mundial brésilien, il est vrai, est passé comme un rouleau compresseur sur le petit peuple des villes où se joueront les matchs, dans des stades rénovés ou construits flambant neufs, à coups de milliards dans un pays où les infrastructures sociales les plus essentielles sont en déshérence. Si nous étions animés de quelque mauvais esprit, nous souririons de cette caresse à nos bonnes consciences de gauche (qui, il est vrai, on bien besoin d'un peu de tendresse en ce moment), mais n'étant animés de rien qui ressemble à du mauvais esprit, nous saluons cette piqûre de rappel social, « contextualisation » indispensable des jeux du cirque.

Lire la suite

15:09 Publié dans Solidarité, Sports | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mundial, brésil, fifa, blatter, solidar | |  Facebook | | | |

vendredi, 09 mai 2014

Mondial de foot au Brésil : Ordem e lucro !

Ordem-e-Progresso.jpgLe 12 juin s'ouvrira le Mondial de foot, organisé au Brésil à  coup de milliards (20 à 30 milliards de francs investis pour le Mondial et les JO de 2016, dont au moins 13 milliards pour le seul Mondial) consacrés à la construction d'infrastructures (stades, routes et aéroports), et au financement des actions d'épuration sociale (expulsions des habitants des favelas, interdiction des marchands de rue, notamment) entamées pour donner du Brésil l'image d'un pays « propre en ordre ». « Ordem e progresso », proclame la devise du Brésil. « Ordem », l'ordre, sans doute. Mais pendant le Mondial, pour nourrir la coupole internationale du foot professionnel, en laissant le peuple du pays organisateur du Mondial en payer la facture ce sera plutôt « Ordem e lucro »...

Lire la suite

15:17 Publié dans Droits de l'Homme, Solidarité, Sports | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : brésil, mundial, mondial, fifa | |  Facebook | | | |

jeudi, 20 juin 2013

Le Brésil dans la rue : Le foot ou la vie ?

Se révolte-t-on pour 12 centimes d'augmentation du prix du ticket de bus ? Oui, au Brésil, quand le salaire minimum est de 340 francs, que les transports publics ont été privatisés, qu'ils sont inefficaces et que 14 milliards de francs vont être claqués dans l'organisation et les infrastructures nécessaires au « Mundial 2014 » de foot. Quant à la coupole internationale du foot-pognon, la FIFA, par la voix du parrain Sepp Blatter, elle a, en termes à peine plus polis que ceux dont nous userons pour résumer sa position, qu'elle n'en avait rien à foot des protestations populaires brésiliennes : « le football est plus fort que l'insatisfaction des gens ».  Dire que cette position nous surprend serait excéder le niveau admissible d'hypocrisie seyant à une publication comme cette lettre... Et croire qu'elle convainquera les Brésiliens « d'en bas », si fans de foot soient-ils, pourrait bien ne relever que d'un absolu j'm'enfoutisme : gueulez tant que vous voulez, notre grand messe se fera et les milliards qu'elle vous coûte, vous les paierez ! D'ailleurs, vous les payez déjà...

Lire la suite

16:36 Publié dans Monde, Sports | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : bràsil, football, mondial 2014, fifa | |  Facebook | | | |

vendredi, 13 avril 2012

Mondial 2014 de foot : Main basse sur le Brésil

Comme nul n'est censé l'ignorer, la prochaine coupe mondiale de foot, le « Mondial » (comme s'il était évident que ce machin résumait la planète) se déroulera et déroulera ses fastes, son fric et sa dope, au Brésil. Et le Brésil s'y prépare, sous la houlette tout sauf désintéressée de la coupole du foot professionnel international, la Fédération internationale de football (FIFA) et de son parrain haut-valaisan, Sepp Blatter. « Le Brésil s'y prépare », cela signifie : évacuation des habitants de quartiers entiers, violation des droits humains et des droits syndicaux, surexploitation des travailleurs, coupes dans les budgets sociaux pour financer les infrastructures sportives et touristiques... Il paraît que le Brésil a un gouvernement (et une présidente) de gauche. Face au foot-pognon mondialisé, il apparaît surtout que la gauche est aussi veule que la droite.

Lire la suite

14:17 Publié dans Sports | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : mondial, 2014, brésil, football, fifa | |  Facebook | | | |

lundi, 06 juin 2011

Fédération internationale du foot-pognon (FIFA) : Circulez, y'a rien à voir...

foot-pognon.jpgUnique candidat restant à sa propre succession (« un couronnement sans opposant, c'est comme un mandat frauduleux », estimait le président de la fédération anglaise de foot, qui a vainement plaidé pour un report de l'élection), le Suisse Sepp Blatter a donc été réélu pour un quatrième mandat (le dernier, a-t-il promis, juré) à la présidence de la Fédération internationale du foot-pognon, la FIFA, avec un score nord-coréen (186 suffrages sur 203 votants) malgré les accusations de corruption dont cette coupole sportive fait l'objet. Lui s'en est sorti (« il est intouchable car il n'a jamais touché, mais il sait qui a touché », commente un ancien cadre de la FIFA) , pas le Quatari Mohammed Bin Hammam, qui a dû se retirer de la course à la présidence. Les deux candidats avaient fait campagne en promettant de restaurer l'éthique sportive et d'en finir avec la corruption. Personne ne les a cru, l'un des deux a été éjecté de la course, l'autre, dans l'appareil depuis bientôt quarante ans et à sa tête depuis vingt ans comme secrétaire général, puis directeur exécutif puis président,  a été réélu. « C'est une journée formidable pour la FIFA car elle a démontré l'unité de notre famille », a résumé le padrino réélu. Circulez, y'a rien à voir, sport-business as usual.

Lire la suite

14:19 Publié dans Sports | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : fifa, football, blatter | |  Facebook | | | |

mardi, 14 septembre 2010

Bilan du Mondial de foot : Du pognon pour la FIFA, quoi d'autre ?

La Fédération internationale du foot-pognon (la FIFA) a lancé le 3 septembre dernier des  « journées du fair-play ». Elle est particulièrement mal placée pour ce genre d'exercice, et son attitude lors du dernier Mondial de foot, en Afrique du Sud, en témoigne : fausses promesses, prévisions illusoires, absence d'impact durable sur le marché de l'emploi, augmentation des inégalités sociales, instauration d'un véritable protectorat financier sur l'Afrique du Sud... de tous les acteur de ce souk la FIFA est celui qui s'en tire le mieux  :  elle en retirera 3 milliards de francs (exemptés d'impôts) grâce à une politique strictement orientée vers le profit et une exemption d'impôts, alors que l'Afrique du Sud est confrontée à une perte nette de 2,8 milliards. Les partenaires financiers de la FIFA s'en sont également mis plein les poches, après que les commerçants locaux aient été exclus des périmètres des stades et que 20'000 personnes aient, été expulsées de leur logement et littéralement parquées dans des bidonvilles. Il fallait faire place nette au foot business, à ses pompes, ses oeuvres, ses stades et ses prébendiers.

Lire la suite

13:39 Publié dans Sports | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : mondial, football, fifa | |  Facebook | | | |

lundi, 07 juin 2010

L'Afrique du Sud sous protectorat de la FIFA

Entre les ahanements de sangliers en rut poussés à Roland Garros et les pouêt-pouêt de la caravane publicitaire du Tour de France, on va donc s'offrir pendant un mois, le cirque du Mondial de foot. Entre les petits bobos des joueurs, les états d'âme des entraîneurs et des commentateurs, les calculs des sponsors, les hurlements des supporters, les petites tricheries des matches et les grosses magouilles du sport-pognon, on pourra même se repaître d'une bienpensée du genre de celle produite, le 21 mars dernier, à l'occasion de la Journée internationale pour l'élimination de la discrimination raciale, par la Haut commissaire aux droits de l'homme, Navi Pillay, qui, tout en déplorant les incidents racistes qui se sont déroulés ces dernières années dans les stades de football, a cru de son devoir d'ajouter que la Coupe du Monde en Afrique du Sud allait être « une bonne opportunité d'aborder le problème du racisme dans le sport, et d'accroître le formidable potentiel du sport pour éliminer le racisme, la xénophobie et les formes similaires d'intolérance dans l'ensemble de la société » Comme si le Mondial avait encore le moindre rapport objectif avec le sport, et était autre chose que la matérialisation, pendant un mois, de la gigantesque pompe à fric qu'est la FIFA. Le Mondial, antidote au racisme ? Souvenez-vous du Mondial de 1998, de la France championne du monde, du déferlement d'hymnes au « melting pot black.blanc-beur »... Quatre ans plus tard, qui s'invitait au deuxième tour de l'élection présidentielle ? Zidane ? Non : Le Pen...

Lire la suite

12:25 Publié dans Sports | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : football, mondial, fifa, afrique du sud | |  Facebook | | | |

jeudi, 15 avril 2010

Un carton jaune pour le foot-pognon ?

« Non à l'exploitation lors de Coupes du monde de football »

L'Œuvre suisse d'entraide ouvrière (OSEO) a lancé hier a pétition « Hor$jeu - Un carton jaune pour Sepp Blatter! ». La pétition* exanstoss.jpgige de la Fédération internationale du foot-pognon (la FIFA) qu'elle s'engage activement contre l'exploitation et pour le respect des droits humains lors de Coupes du monde de football. La FIFA devrait imposer aux sponsors et aux entreprises de construction des stades et autres équipements induits par les mondiaux de foot qu'ils et elles versent des salaires suffisants pour vivre et respectent les normes fondamentales du travail. Les pays et entreprises qui ne sont pas disposés à remplir ces conditions ne devraient plus pouvoir organiser de Coupe du monde ou assumer de travaux en lien avec cette dernière. Et après les jeux du cirque, une fois les télés parties, la FIFA gavée et les supporters décuités, la plèbe locale retourne à la normalité de l'exploitation ?

* La pétition peut être signée sur
www.horsjeu-afriquedusud.ch/

Lire la suite

13:22 Publié dans Solidarité | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : sport, football, fifa, mondial | |  Facebook | | | |