vendredi, 04 octobre 2013

La gauche et les « emplois de solidarité » : L'épreuve de la cohérence

emploi, chômage, Eds44ème jour de grève des « employés de solidarité » (Eds) de « Partage », contre la « sous-enchère salariale déguisée en réinsertion », les « salaires de misère » (entre 3225 et 4225 francs par mois) et la sous-traitance de tâches relevant du service public. Et hier après-midi, 200 manifestant-e-s pour soutenir les grévistes, et une motion présentée au Grand Conseil par les socialistes et les Verts, demandant notamment le respect de la loi cantonale sur le chômage qui prévoit que les activités de service public ne peuvent pas être confiées à des personnes employées en Eds et que ces personnes ne doivent pas faire concurrence au « marché » ordinaire de l'emploi (car, bonnes gens, entrez-vous bien ça dans le crâne : l'emploi est un marché, et donc l'employé une marchandise).  Mais tout de même, qu'on en soit à demander que l'Etat respecte sa propre loi dit bien l'état des choses... Et nous met à l'épreuve de la cohérence, parce que les Eds, des municipalités de gauche et des associations proches de la gauche en ont aussi profité... en en profitent encore...

Lire la suite

13:24 Publié dans Genève, Politique, Travail | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : emploi, chômage, eds | |  Facebook | | | |