duchamp

  • « Art Basel » : Le lard de l'art

    Imprimer

    Mercredi s'ouvre la 41ème édition de la plus importante foire artistique au monde : « Art Basel ». Deux guerres mondiales et, entre-deux, une crise économique mondiale ont permis à la Suisse, grâce à sa neutralité, sa stabilité politique, la force de sa monnaie, son secret bancaire et à quelques autres facilités (ses ports-francs, par exemple)  de prendre sur le « marché de l'art » une place comparable à celle qu'elle a prise dans  le système financier. La Suisse est donc l'un des centres du commerce de l'art, puisque l'art, comme tout le reste dans une société marchande, est un commerce -non plus un commerce avec l'indicible, mais plus trivialement, un commerce avec des commerçants...  « Art Basel », où les ventes vont se chiffrer en dizaines de millions de francs, est une foire, ce qui dit déjà presque tout d'un moment où l'art est réduit à son lard -l'argent qu'on peut en tirer et celui qu'on peut y investir, et de la place que fait, ou que laisse, à la création artistique le dispositif idéologique en lequel nous nous mouvons, et duquel nous tentons, malaisément, de nous extraire.

    Lire la suite

  • L'art est mort ? Vendons le cadavre...

    Imprimer

    La création culturelle est l'expression et la préfiguration de la vie telle qu'elle pourrait être. En cela, elle est toujours en avance sur l'action politique, même révolutionnaire, laquelle ne peut qu'être déterminée par les possibilités du lieu et du moment. Mais de quelle " création culturelle " parle-t-on ? Certainement pas de celle qui s'expose, se célèbre, se commente dans le carré marchand de 500 mètres de côté  implanté à Genève dans le quartier des Bains, avant que de s'exposer, se célébrer, et se financer, dans les institutions culturelles publiques. Cette vacuité ne subvertissant rien, il est dans l'ordre des choses, et dans l'ordre social et politique, qu'elle soit proclamée comme la création de notre temps. Ni cette création, ni ce temps, ne méritent sans doute mieux.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Culture 8 commentaires