lundi, 16 décembre 2013

Vote du budget de la Ville de Genève : L'art d’accommoder les restes

On s'étaient préparés à trois jours de débats, on a bouclé l'exercice en six heures : le projet de budget présenté par le Conseil administratif de Genève a été adopté par 42 voix (la gauche et trois indépendants, issus de l'UDC, du PLR et du MCG) contre 37 (la droite et l'extrême-droite). L'addition du PDC, du PLR, de l'UDC et du MCG n'a pas suffi à faire accepter les propositions délirantes (suppression de fait du service de l'« Agenda 21 », réduction de moitié du budget des Unités d'action communautaire, exigences d'audits superfétatoires) de cette droite qui se croyait majoritaire parce que 41 personnes élues il y a deux ans et demi en étaient issues... Las ! L'Alternative est toujours majoritaire, même si elle ne l'est plus que relativement, et le Conseil Municipal n'a pas basculé. D'où grosse colère des porte-paroles de cette droite dont « l'élargissement » s'est trouvé rétréci par son incapacité à garder auprès d'elle une partie de ses élus. Des traîtres, pour le MCG. Des imposteurs pour le PLR et le PDC. Mais qui les a fait élire ?  qui les a exclus, ou déçus ? La gauche n'a eu, pour transformer sa majorité relative en majorité absolue, qu'exercer un très vieil art : celui d’accommoder les restes.

Lire la suite

15:20 Publié dans Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : droite, budget, ville de genève | |  Facebook | | | |

vendredi, 15 novembre 2013

Gauche et droite genevoises, le retour...

Trois blocs ? Non : deux...

En commission des finances du Conseil Municipal de la Ville de Genève, la droite, toute la droite, a sorti son boulier et son sabre, et proposé de supprimer un service entier, 45 postes de travail, un fonds, une ligne budgétaire (au moins), sans autre motif, et moins encore de raison, que de montrer qu'elle peut être majoritaire, même en Ville. On n'y croyait pas vraiment, mais on avait contribué, par paresse intellectuelle, à la colporter, cette image d'un champ politique genevois partagé entre trois blocs reproduisant chacun les alliances électorales de cet automne : une gauche, une droite et une extrême-droite.  L'exercice auquel vient de se livrer la droite municipale unie, du PDC au MCG, fait de cette image une illusion d'optique. Il n'y a pas «  trois blocs« » à Genève, il n'y en a toujours que deux. La gauche et la droite. Rien au milieu, rien ailleurs. Pas de « centre », pas de « ni de gauche, ni de droite », mais une droite de laquelle l'extrême-droite n'est pas exclue.
Et dont elle conduit même le char à bœufs.

Lire la suite

08:44 Publié dans Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : budget, ville, droite | |  Facebook | | | |

jeudi, 01 septembre 2011

Grande alliance de la droite genevoise : Clarifications bienvenues...

L'Entente Genevoise (c'est-à-dire le PLR et le PDC) a passé en juin dernier un accord avec l'UDC : elle soutient la candidature de l'udéciste Nidegger à la Cour des Comptes, en échange de quoi l'UDC soutient celles du radelibe Lüscher et du PDC Barthassat au Conseil des Etats. L'accord tiendra jusqu'au renouvellement complet de la Cour des Comptes l'année prochaine, après quoi il faudra que les fiancés de cette année se décident : mariage ou pas pour les élections cantonales ? Un choix difficile pour le PDC, mais un choix clarificateur... et au moins aussi bienvenu pour la gauche que pour le MCG.

Lire la suite

12:16 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : politique, droite, élections | |  Facebook | | | |