davos

  • Donald, Greta, Davos...

    Imprimer

    Davos.jpgOuef ouef ouef !

    Il y a eu deux vedettes à Davos : un Donald et une Greta. Trump et Thunberg. Un déni d'urgence climatique, un appel à la relever. Dans une station de sports d'hiver transformée en camp retranché, un pince-fesse mondialisé (le ouef ) auquel on ne peut participer qu'en claquant 70'000 dollars (ou euros, ou francs suisses, comme vous voudrez). En s'y rendant si possible en jet privé ou en hélicoptère (et pas à pied, comme des centaines de manifestants vont le tenter -eux seront sans doute refoulés). Le tout étant protégé par les F/A-18 de l'aviation militaire suisse -qui prouve ainsi que ses appareils actuels font très bien l'affaire et qu'on n'a pas besoin d'en acheter de nouveaux. Le Ouef a mauvaise réputation, on se demande pourquoi. Et il veut s'en donner une nouvelle, plus présentable. D'où l'invitation à Greta Thunberg. Sans pour autant renoncer aux potentats égocentriques que le Ouef a coutume d'accueillir. D'où Donald Trump. Le plus infantile des deux n'étant évidemment pas celle qu'on pourrait croire. Un cinquième du Ouef devrait être consacré au climat. Et quatre cinquième à caresser dans le sens du poil et de l'amour-propre ceux qui le salopent. Donald y a donc toute sa place. Onc'Picsou aussi. Et Greta qui n'est ni une starlette, ni l'objet d'une tocade des foules, mais peut-être un symbole de tout ce que Davos n'est pas, ni ne peut être.

    Lire la suite

  • 62 divinités, 4 milliards de pouilleux

    Imprimer

    WEF, DavosDavos, terre de contrastes

    Demain s'ouvre à Davos le rituel raout des "grands de ce monde", le Forum économique mondial (WEF pour les intimes) : gouvernants, patrons de multinationales, stars diverses et variées, sous l'oeil des media et la surveillance des hélicos. C'est le moment choisi par l'ONG Oxfam pour résumer en quelques chiffres éloquents, sinon l'état du monde, du moins l'état des inégalités dans le monde. Ce chiffre, parmi d'autre, résume le constat : 62 personnes (les plus riches de la planète) possèdent autant que trois milliards et demi d'autres (les moins riches et les plus pauvres). On ne sait si l'une ou l'autre de ces 62 divinités daignera poser ses pattes et montrer son mufle à Davos. En revanche, on peut être sûrs qu'aucun des 4 milliards de pouilleux n'y sera -même si, comme chaque année, des militantes et des militants tenteront de faire entendre leurs voix, et de dire leurs droits.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Monde 1 commentaire
  • Le Congrès de l'Internationale Socialiste s'est-il tenu à Davos ?

    Imprimer

    Montagne magique

    « Une » de la « Tribune de Genève » : Le Forum de Davos milite « pour un dépassement du capitalisme »... Un capitalisme qui, de toute façon, comme nous l'explique sur une pleine page du «Temps» le président du Conseil d'administration de Nestlé, « est un modèle théorique qui n'existe pas en réalité ».  C'est cela, voui. Et Brabeck est un mythe, Nestlé un mirage et Davos fut cette année un congrès de l'Internationale Socialiste, avec beaucoup d'éloges du modèle social-démocrate, après des décennies de prédications libérales. Les crises sont passées par là, les pontes de l'économie et de la politique redécouvrent les vertus de la relance keynésienne, les utilités des déficits budgétaires quand ils financent cette relance, l'utilité de l'Etat, pas seulement comme banquier des banquiers, assureur des assureurs, bateau de sauvetage des entreprises, mais surtout comme régulateur des soubresauts économiques et sociaux. Une régulation qui peut passer par la répression des mouvements de protestation que les politiques d'austérité provoquent, mais surtout une régulation qui peut permettre de se passer de cette répression en prévenant ces mouvements.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Politique 0 commentaire